Restez connectés avec nous
PSG/OL - Paris remporte la seconde Coupe de France féminine de son Histoire, dans un scénario ébouriffant !

Actu Féminin

PSG/OL – Paris remporte la seconde Coupe de France féminine de son Histoire, dans un scénario ébouriffant !

Ce soir, le Paris Saint-Germain et l’Olympique Lyonnais se faisaient face dans le cadre de la finale de Coupe de France féminine à Strasbourg. Et les joueuses parisiennes se sont finalement imposées sur la plus petite des marges : 1-0, dans des conditions dantesques.

Auteur d’une première période à la hauteur de l’enjeu, les parisiennes ouvraient rapidement le score dès la 18e minute de jeu, grâce à un bijou de la part de Marie-Antoinette Katoto. Récupérant un ballon dans la surface, l’attaquante rouge et bleu se jouait d’Amandine Henry d’un sombrero avant d’ajuster la gardienne rhodanienne d’une demi-volée assurée. Rien de bien significatif à signaler par la suite, le bloc francilien parvenant à museler parfaitement les rares offensives lyonnaises. La première mi-temps s’achevait donc sur ce score de 1-0.

Orage et tergiversation

Au retour des vestiaires, la pluie et l’orage redoublaient d’intensité sur le stade de la Meinau. À tel point qu’un peu avant l’heure de jeu, l’arbitre décidait finalement de suspendre la rencontre. Et après discussions et plus de 45 minutes de tergiversation, la décision a été finalement prise de continuer la finale, sur un terrain détrempé. Mais à ce moment, on assiste à une scène assez surréaliste : Jean-Michel Aulas, président lyonnais, et Reynald Pédros, entraineur rhodanien, refusèrent de revenir jouer la rencontre. Alors que pendant ce même temps, les joueuses rouges et bleues s’échauffaient sur le bord de la pelouse. Néanmoins, n’ayant vraisemblablement pas le choix, les joueuses lyonnaises, après plus d’une heure d’interruption, redescendirent sur le terrain. La dernière demi-heure pouvait enfin avoir lieu.

Le match reprend donc sur un terrain à la limite du praticable. Les gestes sont hésitants, les courses laborieuses… Trente minutes extrêmement compliquées à subir la pression lyonnaise. Mais après une fin de rencontre totalement irrespirable, le club de la capitale parvient à conserver son avance et s’offre sa seconde Coupe de France de son Histoire, dans la douleur !

Bravo à nos parisiennes qui parviennent donc à créer l’exploit en faisant chuter la machine lyonnaise, lui infligeant la première défaite de sa saison. Elles se vengent ainsi, du même coup, de leurs deux désillusions, en finale, l’an passé face à ces mêmes lyonnaises : lors de la séance des tirs au but en Coupe de France et également en Ligue des Champions. Enfin, cette victoire est un bel hommage pour Laure Boulleau, joueuse emblématique rouge et bleue qui a annoncé sa retraite il y a quelques jours.

Le but du PSG :

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Actu Féminin