Restez connectés avec nous
Al-Khelaïfi vexé par le Collectif Ultras Paris, les discussions bloquées
©Iconsport

Autour du PSG

Al-Khelaïfi vexé par le Collectif Ultras Paris, les discussions bloquées

Depuis plusieurs semaines, le Collectif Ultras Paris, aujourd’hui le groupe principal de supporters du Paris Saint-Germain (il regroupe plusieurs entités), a lancé un mouvement de protestation à l’encontre du clubs. Il y a eu des banderoles, quelques chants et des grèves de chants. La dernière, ce dimanche lors de la réception de l’Olympique de Marseille (victoire 2-1, résumé vidéo PSG/OM ici, 32e journée de Ligue 1), fait beaucoup parler compte tenu de l’importance de l’affiche. Romain Mabille, de nouveau le président du CUP, a expliqué que cela continuera tant qu’il n’y aura pas une réponse du club. Ce mardi matin, Le Parisien indique cela pourrait prendre du temps notamment parce que le président parisien Nasser Al-Khelaïfi serait « blessé » par la demande de son départ.

« Le nouveau président du CUP sait ce que les Ultras doivent au dirigeant qatarien, qui avait, en personne, débloqué la situation en octobre 2016 et permis leur retour en tribune Auteuil. L’immixtion de « NAK » dans ce dossier pourrait amorcer un début de rapprochement entre les deux parties. Mais le responsable qatarien a été profondément blessé par les messages du CUP demandant son départ, et il n’a pas très envie de donner des gages à ses contempteurs. En tout cas pas tout de suite.

« les réunions régulières qui avaient lieu entre les deux parties sont donc suspendues. »

Les responsables du PSG estiment que les revendications des Ultras, comme celles de pouvoir échanger régulièrement avec les joueurs ou donner leur avis sur la couleur des maillots, sont irrecevables. La direction parisienne s’étonne aussi de l’inconséquence de certains jeunes membres du CUP peu au fait de l’histoire du club et de l’apport du Qatar dans le renouveau de l’équipe sur la scène hexagonale et européenne. Pour l’instant, les réunions régulières qui avaient lieu entre les deux parties sont donc suspendues. »

Comme toujours, nous restons prudents tant qu’il n’y a rien d’officiel. Il faut toujours faire attention aux éléments sur la vie interne du club qui sont avancés dans la presse. Même si on peut ici facilement penser qu’Al-Khelaïfi n’a pas apprécié les messages du Collectif Ultras Paris alors qu’il avait largement contribué à son retour au Parc des Princes. Sauf que cette aide ne peut pas servir de bouclier éternellement.

Une remise en question est tout de même possible. Plusieurs entraîneurs, directeurs sportifs et joueurs sont passés et ont été critiqués. Réfléchir  l’apport du président sur l’aspect sportif semble raisonnable, même si le développement de l’image et des revenus du PSG est tout à fait louable.

En tout cas, il apparaît pour le moment que la discussion n’avance pas. On peut craindre que cela dure encore, avec le club qui n’est pas obligé d’être d’accord avec ses Ultras. Mais il faudra un effort à un moment pour un apaisement. Il peut aussi y avoir de toute de façon des changements prévus cet été qui aideront, avec des départs et arrivées au sein de la direction, du staff et de l’effectif. Sauf que le CUP semble aussi vouloir un dialogue. Reste à attendre de voir quelle sera l’évolution de la situation. La fête du titre en Ligue 1 à venir s’annonce pour le moment très morose.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG