Restez connectés avec nous
Alonzo encense Ronaldinho et évoque une anecdote au Stade Vélodrome
©IconSport

Autour du PSG

Alonzo encense Ronaldinho et évoque une anecdote au Stade Vélodrome

Jérôme Alonzo, ancien joueur du Paris Saint-Germain (2001/2008), s’est exprimé dans le podcast Paris est Magique et a notamment évoqué Ronaldinho, joueur du PSG de 2001 à 2003. Selon lui, il y avait un monde entre le brésilien et le reste des joueurs tant il était fort et décontracté. Il raconte l’anecdote au stade Vélodrome où, il avait gagné le match à lui tout seul avant de se faire applaudir par le public. Alonzo a aussi évoqué ses regrets de ne pas avoir été titré avec « Ronnie ».

Alonzo « On était 21 crispés et un qui était là pour s’amuser

“Avant le match on est près du Vieux Port et Ronaldinho me dit ‘Je vais te faire gagner ce soir’. Moi je ne le prenais pas au sérieux au départ puisque ce n’était pas encore le grand Ronaldinho que l’on connait aujourd’hui. Les joueurs de Marseille sont à fond dans ce match-là, comme nous tous. On était 21 crispés et un qui était là pour s’amuser. C’est ça qui est irréel avec ce joueur à l’époque. Les 11 adversaires l’ont regardé faire son récital et sont allés le féliciter après.

Même le public l’a applaudi à la fin du match. Et Ronaldinho a salué le stade comme s’il était au Parc. Après il me dit ‘Tu vois je t’ai fait gagner’. Cette saison, c’est le meilleur joueur du championnat. Il pouvait gagner contre n’importe qui. C’est un de mes plus gros regrets de pas avoir été champion de France avec ce joueur-là”

Ronaldinho est magique, c’est l’essence même du joueur d’être sur le terrain pour le plaisir avant tout. Avec le ballon, il n’avait aucune limite, et même ses premiers pas au PSG ont impressionné. Il est peut-être le seul joueur à avoir été applaudi au Stade Vélodrome et au Santiago Bernabeu alors qu’il jouait dans les équipes rivales. Ronaldinho a toujours joué sans pression, toujours avec le sourire et une sérénité à toute épreuve. 

Alonzo ne s’y trompe pas, ne pas avoir gagné la Ligue 1 avec « Ronnie » est un regret pour de nombreux supporters. Le Brésilien est un joueur unique, capable de tout sur un terrain. Il avait cette légèreté par rapport à la pression inhérente au football qui le rendait irrésistible sur le terrain et dans ce qu’il était capable d’inventer sur le moment. Il n’y a pas deux joueurs comme lui, fantasque, moins professionnel que les grandes stars, mais il reste un grand joueur de l’époque moderne.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG