Restez connectés avec nous
Alonzo "la dernière vision que j'ai de Ronaldinho, il est entre deux voitures en train de pleurer"
©Iconsport

Anciens

Alonzo « la dernière vision que j’ai de Ronaldinho, il est entre deux voitures en train de pleurer »

Ronaldinho, passé par le Paris Saint-Germain de 2001 à 2003 avant de rejoindre le FC Barcelone, restera l’un des plus grands joueurs qu’a connu le club de la capitale. Mais son passage restera aussi un énorme gâchis puisqu’il n’a pas permis au club d’atteindre le niveau qu’il aurait dû. Dans un live diffusé sur Twitter, Jérôme Alonzo portier du PSG de 2001 à 2008, a évoqué cette période et notamment la tristesse du brésilien lors de son départ en 2003 suite à la finale de Coupe de France perdue face à l’AJ Auxerre.

Alonzo «y avait deux ans à tout gagner et on n’a rien gagné»

«Je me rappelle qu’on s’est pris dans les bras sur le parking et j’avais envie de chialer, lui aussi. On s’est dit qu’on avait raté un truc, on l’a senti. Parce qu’on été très proche, on s’aimait beaucoup, vraiment, et les derniers mots que je lui ais dis c’est ‘putain on a réussi à rien gagner’.

Je me rappellerai toute ma vie, je suis parti de ce resto et la dernière vision que j’ai de Ronnie, c’est qu’il est assis entre deux voitures en train de pleurer. Je me suis dit on est vraiment tous des cons, y avait deux ans à tout gagner et on n’a rien gagné, même pas une finale de coupe.»

Le PSG a eu l’honneur d’avoir l’un des meilleurs joueurs de tous les temps dans son effectif, mais il est certain que l’histoire aurait pu être largement plus belle. Avec un tel joueur, une équipe peut atteindre les sommets, même si tout n’a pas été mauvais lors de son passage, il est évident qu’il aurait pu d’avantage le marquer en remportant des trophées que ce soit sur le plan national ou européen. Le brésilien était un jeune joueur à l’époque, pas forcément complètement centré sur le football, mais qui faisait déjà partie des plus talentueux de sa génération.

S’il est parvenu à réellement passer un cap au FC Barcelone où il remporte le Ballon d’Or en 2005 et la Ligue des Champions en 2006, il aurait évidemment pu apporter encore plus à cette équipe du PSG. Ce qu’il réalisait sur le terrain était incroyable, le club de la capitale restera dans son cœur et ce dernier restera évidemment toujours dans l’histoire du PSG. Mais il est normal aussi d’avoir des regrets quand il y a le sentiment d’être passé à côté de quelque chose et cela témoigne aussi de son attachement envers le club qu’il aurait peut-être aimé emmené au sommet lors de son passage.

Publicités

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Anciens