Restez connectés avec nous

Anciens

Amoros s’énerve « Fernandez aurait du être élu meilleur entraineur de l’histoire du PSG »

Le Paris Saint-Germain vient de fêter ses 50 ans. Pour l’occasion, le club a récompensé ceux qui ont marqué l’histoire avec un vote pour récompenser meilleur, meilleur entraîneur, plus beau but, etc. Ce genre de scrutin a toujours une part de subjectivité. Manuel Amoros, ancien international français dorénavant consultant pouRMC, va dans ce sens lorsqu’il évoque avec stupéfaction la troisième place de Luis Fernandez chez les entraineurs.

Amoros « Il aurait dû être élu meilleur entraineur de l’histoire du PSG »

“Luis Fernandez doit s’arracher les cheveux ! Il aurait dû être élu meilleur entraineur de l’histoire du PSG. Il a gagné la Coupe des Coupes avec le Paris Saint-Germain, il a joué pour ce club, a été en demi-finale de la Ligue des Champions. Mais tout ça est un faux débat parce qu’on met en avant des joueurs qui ne le méritent peut-être pas… Le plus simple aurait été de faire voter les anciens joueurs du club. »

50 ans d’histoire, cela commence à faire un bon nombre de protagonistes. Et durant toutes ces années il s’en est passé des choses, le club a vu défiler bon nombres de joueurs et d’entraineurs. Si la victoire de Rai (ancien milieu offensif de 1993 à 1998) pour le titre de meilleur joueur n’a pas trop fait de débats, même s’il y avait une belle concurrence, la victoire de Carlo Ancelotti pour le titre de meilleur entraineur de l’histoire a de quoi laisser certains dubitatif.

Que l’on ne s’y trompe pas, l’Italien est un formidable entraineur et meneur d’hommes. Mais il n’est resté qu’un an et demi et n’a remporté qu’un seul trophée la Ligue 1). Luis Fernandez est un amoureux du PSG, il y a mis ses trippes et a glané une coupe d’Europe. Ce n’est pas négligeable. Même si l’argument d’Amoros à propos du fait qu’il ait joué avec Paris ne peut pas compter, puisqu’il s’agit ici du meilleur coach.

On récompense souvent les évènements qui sont les plus récents. Ils sont encore bien inscrits dans l’esprit de tous. C’est le lot de ce genre de votes. Amoros a raison le système de scrutin n’est peut être pas le bon. De toute façon, les récompenses individuelles dans ce sport collectif amènent toujours des désaccords et débats. Le plus sain est de reconnaitre que chacun en son temps a pu apporter sa pierre à l’édifice de l’histoire.

Retrouvez ci-dessous notre podcast à propos du groupe du PSG en Ligue des Champions (retrouvez le tirage complet ici) : 

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens