Restez connectés avec nous
Aulas évoque un OL préféré en Chine car il lutte contre "l'Etat qatari qui investit beaucoup plus"

Adversaires

Aulas évoque un OL préféré en Chine car il lutte contre « l’Etat qatari qui investit beaucoup plus »

C’est bien connu Jean-Michel Aulas est un fervent admirateur du Paris Saint-Germain. Il mange et boit PSG, une équipe qu’il aura l’honneur de rencontrer à l’occasion du Trophée des champions le 6 août. Mais comme il est trop impatient pour attendre cette date avant d’évoquer le PSG, il a profité de son passage en Chine pour la promotion de son club, l’Olympique Lyonnais, pour gonfler un peu plus son égo. Ainsi dans les colonnes de Lyon-Capitale, il s’en est allé à ses petites piques habituelles à l’égard de son meilleur ennemi.

Ainsi selon le président rhodanien, les chinois sont admiratifs du travail qu’il effectue avec son club et notamment parce que celui-ci résiste au puissant PSG :

« J’ai vu que l’OL était une référence dans sa conception du sport, c’est-à-dire masculine, féminine et de l’académie où nous sommes leaders. Ils (les chinois ndlr) se rendent compte de ce qu’on a réussi à faire envers et contre tout : comme de lutter contre l’État qatari qui investit beaucoup plus parce que ce ne sont pas les mêmes poches…

Eux, ce sont des poches profondes. Vous êtes donc obligés de faire preuve de beaucoup plus d’innovation, d’imagination. Cela, les Chinois l’ont percuté. L’esprit innovant de l’OL permet donc au club de jouir d’une belle image en Asie… »

Toujours sujet à la modestie, le président des Gones termine en déclarant « ce n’est pas être prétentieux que de vous dire que l’OL a la meilleure image en Chine de tous les clubs français et de beaucoup de clubs européens. »

Le refrain est connu, le chanteur est has-been, la chanson est toujours sur le même thème. Ainsi va Aulas, ses fervents admirateurs diront qu’il attire la lumière sur lui afin que ses joueurs se préparent sereinement pour vaincre le PSG lors du TDC 2016. C’est en tout cas ce dont le peuple lyonnais rêve.

Cependant il y a fort à parier qu’il risque de faire face à une cruelle déconvenue au moment de rencontrer le club francilien. Rappelons que le 28 février, l’OL infligeait à Paris sa première défaite après 36 matchs sans défaite. Depuis, Aulas n’a cessé d’alimenter la presse avec ses propos nauséabonds à l’égard du PSG, chacune de ses sorties étant le théâtre de la jalousie qu’il éprouve en observant l’hégémonie parisienne.

Sa dernière phrase démontre toute la mégalomanie du personnage qui affirme sans aucun chiffre ni preuve tangible que l’OL est au dessus de tous les clubs de Ligue 1 et même de certains clubs étrangers (sans préciser lesquels évidemment). Soyons honnête, l’OL travaille bien et sa seconde place sur le podium est amplement méritée. Cependant et là, on a tendance à se répéter, oui le PSG a de l’argent, mais surtout il l’utile extrêmement bien.

Nous en voulons pour preuve le projet du club de construire un centre d’entrainement digne des plus grands clubs européens, de plus Nasser Al-Khelaïfi, le président parisien, met un point d’honneur à développer toutes les composantes du club avec un travail en profondeur sur la formation.

Le modèle lyonnais est un exemple pour la Ligue 1, c’est ce vers quoi devrait tendre certains clubs de notre championnat pour améliorer leur performance. Cependant il n’est pas le seul modèle efficace, QSI a des moyens colossaux c’est un fait, et ils auraient tort de s’en priver, n’en déplaise à Aulas.

Les dirigeants parisiens ont pris l’habitude de ne pas rentrer dans des joutes verbales stériles avec l’OL, mais on peut aisément penser que le président parisien nourrit l’espoir que son équipe inflige une belle raclée aux Lyonnais.

Avouons que ce serait une très belle manière de lancer la saison. Et il faudrait que cela devienne une habitude pour les prochains rendez-vous.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires