Restez connectés avec nous
Aulas se prononce sur la pérennité d'un top 4 Français "Oui, je pense que c'est durable"
©IconSport

Adversaires

Aulas se prononce sur la pérennité d’un top 4 Français « Oui, je pense que c’est durable »

Alors qu’une course au titre entre quatre équipes bat son plein, la Ligue 1 connaît certainement son meilleur scénario de ces dernières années largement dominées par le Paris Saint-Germain. Jean-Michel Aulas, président de l’Olympique Lyonnais (3e de Ligue 1), a tenu à confirmer, dans un entretien donnée à l’Agence France Presse, l’émergence d’un « top 4 » Français. Il met en avant la pérennité de ces clubs avant d’expliquer les bienfaits pour le football français.

« Oui, je pense que c’est durable car les quatre clubs en questions ont des stades de qualités, des investisseurs de qualité, c’est important dans le foot moderne. Ils ont des traditions de performances qui font qu’on va les retrouver à nouveau dans les rankings européens.

Aulas « Nous avons toujours été présents et nous allons continuer par des investissements qui sont lourds »

Cette année, les choses arrivent car il y a eu tout un tas d’événements. Le PSG a continué d’investir mais n’a pas pu débuter le championnat dans de bonnes conditions car le championnat avait été arrêté, un peu comme Lyon d’ailleurs. On voit que Monaco a beaucoup investi et a trouvé une forme de stabilité avec une équipe qui comporte beaucoup d’individualités de haut niveau.

Lille réussit un parcours phénoménal qui en fait le favori N.1 du championnat avec trois points d’avance, même si Paris a les atouts les plus importants. Lyon s’est structuré depuis cinq ans pour faire partie des meilleures équipes européennes et françaises. Nous avons toujours été présents et nous allons continuer par des investissements qui sont lourds. »

De la concurrence à confirmer alors que le PSG devrait faire mieux dans une saison normale.

Il n’a pas perdu de temps avant de commencer à parler d’un « big 4″ Français. Jean-Michel Aulas est dans son rôle, il le sait, le combat pour le titre de cette année entre plusieurs équipes est une bonne chose pour le football en France. Mais il ne faut pas oublier que ce sont les circonstances qui ont amené à ce scénario. Le Paris Saint-Germain, habituellement, largement devant à ce stade de la compétition, vit une saison particulière, sans véritablement de repères. L’absence de préparation, un calendrier démentiel, sont autant d’obstacles à performance globale des Parisiens. 

Alors Aulas a raison de se réjouir, comme il le dit, les 4 clubs (PSG, AS Monaco, Olympique Lyonnais et le LOSC) sont armés pour briller en France. Il ne manque que la régularité. Pour lui, les événements de cette année ont poussé à accélérer le processus de l’émergence d’un championnat à quatre têtes.

S’il reconnaît que Paris « a les atouts les plus importants », il voit les 3 autres clubs enfin capable de titiller l’ogre parisien de manière durable. Une sortie, qui donne à réfléchir, il faudrait une autre saison de ce type pour confirmer les dires du président lyonnais. Quand on sait que les équipes en Ligue 1 (hormis le PSG et l’OL), ont beaucoup de mal à garder leurs joueurs et par la même occasion leur statut dans le championnat, on peut se demander si ce championnat serré n’est pas que l’histoire d’un coup, que les planètes sont alignées pour voir ces quatre clubs se battent pour le titre. 

Le PSG ne perdra pas minimum 7 matchs chaque saison et l’on attend toujours de la régularité des 3 autres clubs sur plusieurs saisons. On l’aura compris, il s’agit là, plus d’un désir que d’une certitude. Il faudra attendre la saison prochaine pour voir si les bonnes intentions de cette saison, se confirment. Sans cela, le PSG restera le favori incontesté et incontestable.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires