Restez connectés avec nous
Balague dévoile ce qui rend Messi irrésistible
©Iconsport

Autour du PSG

Balague dévoile ce qui rend Messi irrésistible

Guillem Balague, journaliste espagnol du Magasine de la Liga sur Sky Sports, s’est longuement exprimé dans Le Parisien au sujet de Lionel Messi, attaquant de 35 ans du Paris Saint-Germain. Il a d’abord évoqué l’importance que l’Argentin soit heureux pour s’épanouir. Ensuite, il a évoqué l’adaptation de La Pulga, qui le pousse au PSG, à jouer plus bas pour ditribuer le jeu avec ses qualités de passes exceptionnelles. Enfin, il a évoqué l’entente avec Kylian Mbappé et Neymar, attaquants de 23 et 30 ans, qui s’affine de match en match.

Balague « La clé pour tirer le meilleur de Messi est de s’assurer qu’il soit heureux »

« Selon Pep Guardiola, la clé pour tirer le meilleur de Messi est de s’assurer qu’il soit heureux. Le week-end dernier à Clermont, nous avons vu un Messi « heureux » alors qu’il n’a inscrit aucun des six buts parisiens. Pour Messi, le succès ne consiste pas seulement à marquer mais à rester connecté au jeu à tout moment.

Ses trois passes décisives montrent à quel point il s’est mis au service de son équipe. Sa lecture et sa compréhension du jeu sont à la hauteur de sa technique. Depuis deux ou trois saisons, tout en restant un redoutable finisseur, il a changé sa position sur le terrain, en reculant d’environ 20 m vers le milieu de terrain. Soit dit en passant, c’est en contraste direct avec Cristiano Ronaldo, qui a décidé de se déplacer sur la même distance mais dans l’autre sens, plus près du but. Cela raconte les priorités de chacun : Ronaldo pense à lui-même, Messi pense à l’équipe. » 

Il parait logique que pour tirer le meilleur d’un joueur, il vaut mieux que ce dernier soit heureux. Mais dans le cas de Messi, c’est encore plus vrai. Le joueur a tout gagné et pourrait donc se lasser plus facilement de voir son équipe déjouer. Messi est un joueur qui réfléchit beaucoup, qui analyse beaucoup et cherche toujours le meilleur geste et la meilleure passe. Il a les qualités pour le faire, son intelligence de jeu ne peut pas faire débat. 

Il est moins finisseur, mais en même temps, il a Kylian Mbappé, attaquant de 23 ans, qui marque énormément et la suite logique était que l’Argentin se mette au service du Kid de Bondy. Messi joue beaucoup plus bas que ses deux compères, on l’a vu contre Clermont, mais il gagne du coup en visibilité, avec le jeu devant lui et sa patte gauche, il peut vite devenir irrésistible.

Balague « Il y a des années, son père, Jorge, m’avait prédit que Leo changerait son jeu »

« Il y a des années, son père, Jorge, m’avait prédit que Leo changerait son jeu. Il ne sera jamais un milieu comme Xavi, mais il est parfait pour délivrer la dernière passe et préparer le coup de grâce. Le rythme et la puissance de Kylian Mbappé lui donnent l’occasion en or de le servir avec d’innombrables passes. Avec Neymar, souvent placé plus proche de lui, il se retrouve en bonne position pour fixer la défense adverse. Cette nouvelle organisation a bien fonctionné contre le Real Madrid… pendant 150 minutes. Messi a joué très en retrait pour orienter le jeu et servir de courroie de transmission.

Balague « Maintenant, enfin, ça marche »

Beaucoup regrettent l’arrivée tardive de la nouvelle connexion qui existe entre Messi, Neymar et Mbappé en supposant — à tort — qu’il est facile de mélanger et d’associer les talents de trois joueurs aussi différents. Ce n’est pas le cas. Mais maintenant, enfin, ça marche. Sans doute parce que chacun a compris que la meilleure façon d’aider le collectif est de renoncer à une petite facette de son individualisme qui les rend si spéciaux. »

Étant donné que Messi n’a jamais été un grand coureur, miser sur son analyse d’un match paraît primordial. Son évolution logique, avec l’âge, c’est bien évidemment de le faire rentrer au cœur du jeu, mais avec une adaptabilité. Messi est peut-être plus passeur qu’un Cristiano Ronaldo, mais dans l’attitude, il peut parfois ne pas faire les efforts nécessaires ou encore remotiver tout un groupe. De plus, quand il ne joue pas très bien et que l’entraîneur le sort du terrain, Messi a montré face à Pochettino que ce n’était pas possible sans un « mini scandale ». Messi a besoin de jouer proche de Neymar. Les deux ensembles comme passeurs, provocateurs, peut être très intéressant plutôt que de les voir chacun de leur côté. 

L’entente a été meilleure, ces derniers matchs, Neymar n’a pas dribblé une fois, Messi a fait trois passes décisives. Les deux ont peut-être compris que la meilleure idée était de se mettre au service de Mbappé, en bien meilleure forme et bien plus prolifique. Mbappé a besoin de bons ballons, Neymar et Messi peuvent les lui donner. Il était temps et c’est tout de même peut-être déjà trop tard, mais qui sait, peut-être qu’on les retrouvera encore la saison prochaine. Sinon autant profiter jusqu’au bout s’ils arrivent à être les meilleurs possibles pour le PSG.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG