Restez connectés avec nous
Balzaretti décrit la méthode Antonio Conte et y croit au PSG
©Iconsport

Autour du PSG

Balzaretti décrit la méthode Antonio Conte et y croit au PSG

Federico Balzaretti, ancien international italien aujourd’hui directeur sportif du club de Venise, s’est longuement exprimé dans Le Parisien à propos de la rumeur envoyant Antonio Conte, entraîneur de Tottenham, au Paris Saint-Germain. Balzaretti est revenu sur la méthode Conte et ce qui se passerait s’il dirigeait le club parisien. Il a aussi rappelé que Conte n’est pas un entraîneur qui apporte de la fantaisie. Il a ses idées et il veut avant tout gagner. Son management est notamment assez dur avec les joueurs pour en tirer le meilleur.

Balzaretti « C’est un grand entraîneur »

« Quand on prend un tel entraîneur, c’est toujours une bonne idée. Il a le sens de la victoire en tête, il ne joue que pour gagner. Il a d’énormes qualités. C’est un grand entraîneur.

Quelle attitude avec les joueurs les plus connus ?

Il a eu des stars. Elles se sont toutes adaptées à son style de jeu. Il a eu des soucis avec Christian Eriksen à l’Inter mais, en fin de saison, il a été décisif en championnat. »

Antonio Conte n’a peur d’aucun joueur. Il n’est pas là pour faire ce qu’on lui dit de faire, mais bien pour réussir une mission. C’est un grand entraîneur qui a prouvé sa force dans les clubs où il est passé. Il ne joue que pour gagner, ce qui veut dire que cela transpire sur ses choix, ses coups de gueule et son lien avec ses joueurs. S’ils répondent présent, tout se passe bien, mais sinon, c’est le début des soucis. Il arrive à fédérer, mais à la fin, cela peut s’essouffler. 

Il sait ce qu’il fait, ce qui peut être un vrai plus pour les joueurs en cas de bons résultats. Avec le PSG et ses stars décrites comme « capricieuses » Conte aurait peut-être des difficultés ou alors c’est peut-être ce qu’il faut pour des joueurs un peu désordonnés. À Paris, il y a un manque de cadre criant. Conte n’hésiterait pas à faire un contrat moral avec ses joueurs. Cela les mettrait peut-être face à leurs responsabilités.

Balzaretti « Avec Conte, c’est l’équipe qui s’adapte à lui, pas l’inverse »

« Le respect à gagner ?

Quand un entraîneur arrive dans une équipe, il doit apporter une certaine forme d’éducation et de respect. Des choses qu’il attend de ses joueurs. Sinon, les problèmes commencent. Il est vrai qu’avec Conte, c’est l’équipe qui s’adapte à lui, pas l’inverse. Il donne tout pour ses joueurs, pour son équipe. Mais il faut qu’ils le suivent. Si les joueurs n’ont pas envie de travailler, ça ne marchera pas. Andrea Pirlo dit qu’il a changé sa carrière. Et beaucoup de joueurs sont devenus entraîneurs grâce à lui. Il amène quelque chose au niveau tactique. Ça pourrait le faire à Paris mais il faut le suivre. »

Balzaretti « C’est une personne qui peut changer un club »

« Un possible manque de liberté ?

Les libertés, il les prend. Il est ouvert mais il est dur avec tout le monde. Il demande beaucoup à l’entourage du club, les joueurs. C’est une personne qui peut changer un club. Il ne travaille pas que sur l’équipe. »

Conte n’est pas conciliant, mais c’est un bon entraîneur prêt à tout pour ses joueurs. Il a cette exigence et attend en retour que ses joueurs adhèrent. Si c’est le cas, il donne tout, sinon, généralement cela se passe mal et ne peut pas marcher. Au PSG, on sait que les joueurs ne sont pas dociles, alors, cela pourrait être compliqué. Il est doué tactiquement pour faire gagner ses équipes. Selon les joueurs à disposition, il peut même être parfois qualifié d’entraîneur offensif.

 Il s’adapte, avec ses idées, mais a besoin de fédérer. C’est sûrement ce qui a manqué cette saison au PSG, une équipe soudée pour performer à tous les niveaux. Conte est dur, mais juste. Il vient avec des idées tactiques, mais veut avant tout remodeler le club selon certaines valeurs, dont le respect et le travail. Cela pourrait être intéressant au PSG.

Balzaretti « Sur le banc, il conduit le jeu, intervient beaucoup, impose un tempo à son équipe »

La tactique ?

Il n’y a pas beaucoup de fantaisies dans son jeu, c’est assez direct. Il a deux systèmes favoris : le 3-5-2 ou le 3-4-2-1. Avec un jeu basé sur le rôle des attaquants, qui échangent beaucoup s’ils sont deux devant. Sur le banc, il conduit le jeu, intervient beaucoup, impose un tempo à son équipe. »

Conte n’est pas Pep Guardiola, il faut se le dire. Sa nomination, si elle devait avoir lieu dans le futur, sera un vrai choix du club de partir dans cette direction. Adepte du jeu direct, souvent avec deux attaquants en mouvement, Conte apprécie d’avoir un 6 technique et fiable au milieu de terrain. Ses défenses à 3 sont solides et armées de joueurs combattants. Le mouvement des attaquants est essentiel dans son jeu ce qui dénote avec l’immobilisme régulier des attaquants parisiens. Le changement serait énorme.

 D’autant que sur le banc, Conte est comme le 12e joueur, dur, présent, il est le chef d’orchestre que Mauricio Pochettino n’a pas su être ces deux dernières saisons. Avec Conte, fini les matchs où on laisse couler des comportements qui ruinent le collectif, il ne laisserait pas passer certaines choses. Ce n’est pas sûr qu’il y arriverait, mais au regard de son caractère, il n’hésiterait pas à remettre les joueurs à leur place.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG