Restez connectés avec nous
Bechkoura évoque la place des Titis au PSG et Kimpembe
©Iconsport

Autour du PSG

Bechkoura évoque la place des Titis au PSG et Kimpembe

David Bechkoura va vivre une soirée particulière avec le match entre le Paris Saint-Germain et Brest ce samedi au Parc des Princes (coup d’envoi à 21h, diffusion sur Canal+Décalé) dans le cadre de la 21e journée de Ligue 1. Alors qu’il s été coach au sein de la formation et la réserve parisienne de 2005 à 2016, il est dorénavant l’adjoint en équipe première brestoise de Michel Der Zakarian. Cela a été l’occasion de répondre à quelques questions du Parisien, auprès duquel il a notamment affirmé « beaucoup plus de titis auraient pu prétendre à rester dans cette équipe du PSG. »

« Qui par exemple ?

Quand on a des garçons comme Coman, Diaby… Je peux en citer plein. Après je sais, il y a l’envie du joueur, et celle du club qui a fait venir des joueurs de très haut niveau pour remplir les objectifs.

Bechkoura « Il avait un retard morphologique, mais il a gravi les échelons. »

Pourquoi Kimpembe a pu s’imposer et pas les autres ?

Déjà, s’imposer dans ce PSG, ce n’est pas simple. Presnel, on ne le voyait pas forcément avoir cette trajectoire. Il avait un retard morphologique, mais il a gravi les échelons au fur et à mesure et c’est une grande réussite. Il s’est construit et peut être très fier de lui.

Il y a en effet le sentiment qu’il était possible de laisser un peu plus de place dans l’effectif à des jeunes talentueux. Le PSG est sans doute fautif sur certains dossiers, comme Coman. Cependant, Bechkoura l’évoque brièvement, il y a plusieurs paramètres à prendre en compte. Dont les envies des joueurs, qui manquent parfois de patience. Ou n’ont pas forcément su totalement convaincre à Paris quand ils ont eu leur chance. Quand Christopher Nkunku, peu d’observateurs parlaient d’une erreur.

Il faut voir aussi la concurrence qu’il y a à certains postes et l’exigence qui règne au PSG depuis plusieurs années. Il n’y a pas beaucoup de place pour les erreurs, avec une pression qui peut être difficile à gérer. Bien sûr, Kimpembe est un exemple dans sa patience et son travail pour s’imposer, même s’il a quelques difficultés cette saison. Mais un exemple de réussite ne pas suffire quand on voit les talents issus de la formation parisienne.

 

 

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG