Restez connectés avec nous
Belgrade/PSG - Cissé "Ça peut être le piège dans lequel on y va la tête la première"

Autour du PSG

Belgrade/PSG – Cissé « Ça peut être le piège dans lequel on y va la tête la première »

Sur les ondes de RMC, Djibril Cissé, ancien joueur international français, a évoqué le choc de Ligue des Champions de ce mardi entre le Paris Saint-Germain et l’Etoile Rouge de Belgrade. S’il voit le PSG l’emporter tout de même, celui qui est notamment passé par l’Olympique de Marseille préfère mettre en garde les Parisiens contre ce rendez-vous qui a tout du piège.

« Avec ce week-end sans match, les joueurs du PSG doivent s’entraîner avec un peu plus d’intensitéIl faut se forcer à se donner un rythme plus soutenu à l’entraînement et ne pas oublier qu’il y a un match très important à jouer à Belgrade. »

« Je vous Paris s’imposer là-bas, même si ce ne sera pas tout rose. »

« Je pense que Tuchel a déjà son équipe en tête. Dès les premières minutes, on va voir un PSG assez offensif qui va aller harceler Belgrade là-bas. L’Etoile Rouge a un bon nombre de victoires à domicile, où ça fait un bail qu’ils ne perdent pas avec la superbe ambiance du stade. Ce sera encore la même chose et ce sera au PSG de gérer ça, de gérer les émotions et de ne pas tomber dans le piège de l’euphorie et de l’ambiance car ça risque d’être mouvementé. Vu comme ça, ça peut être le piège dans lequel il ne faut pas tomber mais dans lequel on va quand même la tête la première. Mais je vois Paris s’imposer là-bas et continuer en Ligue des champions, même si ce ne sera pas tout rose » a déclaré Cissé.

Le match à ne surtout pas manquer !

On l’a déjà répété et répété mais la rencontre qui arrive face à Belgrade revêt une importance plus que capitale ! Si le PSG désir poursuivre son idylle européenne, il faut bannir tout faux pas ce mardi soir. Le calcul est simple et limpide : une victoire qualifierait le club de la capitale pour la suite de la Ligue des Champions. Pour éviter des réflexions alambiquées, les Parisiens doivent repartir avec les trois points de la victoire dans leur escarcelle.

Au vu de ce qu’ils nous ont démontré au Parc des Princes face à Liverpool, on part tout de même assez confiant. Les hommes de Thomas Tuchel ont su nous sortir un vrai match de guerrier et cette prestation il faudra la réitérer en Serbie dans un stade chauffé à blanc. En ce sens, Djibril Cissé n’a pas du tout tort : cela peut vraiment sentir le piège. Ce n’est pas pour rien que Naples (0-0) puis Liverpool (2-1) sont venus se casser les dents sur le mastodonte serbe dans son enceinte du Maracana. La pression monte et l’échéance ultime de ce groupe C de la mort donnera bientôt son dénouement.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG