Restez connectés avec nous
Mercato - Verratti, poussé vers la sortie, pourrait signer à Al-Arabi

Autour du PSG

Bilan individuel – Verratti : l’année de trop ?

Dans le cadre des bilans individuels de fin de saison, une nouvelle rubrique est mise en place. On évoquera le contexte de la saison, quelques statistiques clefs, l’avenir, mais aussi nous noterons la saison du joueur. Marco Verratti n’a pas fait une grande saison. L’impression générale n’est pas bonne, il n’a pas brillé. La fin d’une ère ?

Temps de jeu, buts et passes décisives

Ligue 1

  • 29 matchs/38 soit 2205 minutes
  • 71 % du temps dans le 11 de départ
  • 0 % de participation directe aux buts de l’équipe

Ligue des Champions

  • 7 matchs/8 soit 625 minutes
  • 88 % du temps dans le 11 de départ
  • 6 % de participation directe aux buts de l’équipe

Coupe de France

  • 1 match/3 soit 76 minutes
  • 33 % du temps dans le 11 de départ
  • 0 % de participation directe aux buts de l’équipe

Trophée des Champions

  • Il a joué 78 minutes.

Bilan

  • 38 matchs sur 50 possibles soit 76 % des matchs de son équipe (66 % des minutes possibles jouées)
  • 0 but
  • 0 passe décisive

Le point faible

Un manque de statistiques offensives

Pour cela, on va regarder les statistiques de Marco Verratti comparé aux milieux de terrain de son profil sur l’année.

  • Avec 0 but, il fait logiquement moins bien que 89 % des milieux
  • Avec 0.03 passe décisive par match, il fait moins bien que 80 % des milieux
  • Sur les expected goal, il fait moins bien que 85 % des milieux
  • Avec 0.32 tir par match, il fait moins bien que 95 % des milieux

Des erreurs récurrentes chez lui cette saison

  • Avec 1.34 perte de balle par match, il fait moins bien que 87 % des milieux
  • Avec 0.45 carton jaune par match, il fait moins bien que 95 % des milieux
  • Avec 1,47 faute par match, il fait moins bien que 61 % des milieux
  • Avec 0.16 erreur par match, il fait moins bien que 99 % des milieux

Pèle mêle vs Vitinha, Rodri (City), Kimmich (Bayern), Brozovic (Inter Milan) et aussi Ugarte (futur équipier ?) sur les tirs par match

Tirs par match

  1. Kimmich – 2.33
  2. Rodri – 1.59
  3. Vitinha – 0.77
  4. Brozovic – 0.59
  5. Verratti – 0.29
  6. Ugarte – 0.22

Le point fort

Les passes (sauf les passes décisives)

Sur les passes tentées, passes réussies, passes longues, passes courtes, passes dans le dernier tiers du terrain, passes dans la surface de réparation et passes progressives, il fait mieux que 95 % des milieux.

Sur les passes clefs, il fait mieux que 66 % des milieux.

Impact offensif de l’ombre ?

  • Sur les actions amenant un tir, il est à 3.16 par match, soit mieux que 77 % des milieux
  • Avec 0,38 action amenant un but par match, il fait mieux que 84 % des milieux
  • Sur les possessions progressives (+ de 9 m) il fait mieux que 68 % des milieux
  • Il fait mieux que 98 % des milieux sur les chevauchées dans le dernier tiers adverse et mieux que 55 % des milieux dans les chevauchées dans la surface de réparation
  • Avec 7.25 ballons récupérés par match, il fait mieux que 78 % des milieux

Touche de balle, dribble, courses avec le ballon

  • Il touche 112.84 ballons par match soit mieux que 99 % des milieux
  • Il fait mieux que 81 % des milieux en matière de dribbles réussis
  • Distance parcourue vers l’attaque en portant la balle, il fait mieux que 99 % des milieux

Impact défensif

  • Sur les tacles, il fait mieux que 95 % des milieux
  • Sur les dribbleurs taclés, il fait mieux que 94 % des milieux
  • Sur les balles contrées, il fait mieux que 91 % des milieux
  • Sur les tirs bloqués, il fait mieux que 71 % des milieux
  • Sur les passes adverses bloquées, il fait mieux que 89 % des milieux
  • Sur les tacles + interceptions, il fait mieux que 89 % des milieux

Pèle mêle vs Vitinha, Rodri (City), Kimmich (Bayern), Brozovic (Inter Milan) et aussi Ugarte (futur équipier ?) en Ligue des Champions

Passes réussies %

  1. Verratti – 92.6
  2. Rodri – 91.9
  3. Vitinha – 91.3
  4. Brozovic – 89.1
  5. Kimmich – 87.2
  6. Ugarte – 86.4

Passes progressives (+ 9 m en direction du but adverse)

  1. Kimmich – 82
  2. Rodri – 80
  3. Verratti – 45
  4. Vitinha – 35
  5. Brozovic – 33
  6. Ugarte – 24

Actions amenant à un tir par match

  1. Kimmich – 3.67
  2. Brozovic – 2.75
  3. Verratti – 2.3
  4. Rodri – 1.69
  5. Vitinha – 1.54
  6. Ugarte – 0.75

Actions amenant à un but par match

  1. Kimmich – 0.44
  2. Verratti – 0.43
  3. Rodri – 0.20
  4. Ugarte – 0.11
  5. Brozovic – 0
  6. Vitinha – 0

Tacles 

  1. Ugarte – 53
  2. Verratti – 27
  3. Rodri – 24
  4. Kimmich – 19
  5. Brozovic – 14
  6. Vitinha – 8

Tacles réussis

  1. Ugarte – 33
  2. Verratti – 18
  3. Rodri – 15
  4. Kimmich – 11
  5. Brozovic – 9
  6. Vitinha – 6

Ballons contrés

  1. Kimmich – 18
  2. Ugarte – 15
  3. Verratti – 13
  4. Rodri – 9
  5. Brozovic – 8
  6. Vitinha – 8

Avenir

Clairement, Verratti a laissé entendre sa lassitude face aux critiques sur son jeu. On peut comprendre . Au regard de ses statistiques, on ne peut pas dire que le joueur ait été mauvais. Dans son rôle, c’est l’un des meilleurs, même sur une saison où il a moins performé. Il est l’un des tout meilleur avec le ballon, pour les sorties de balles, pour donner du temps à son équipe.

Mais il est critiqué, parce qu’aujourd’hui, ses quelques défauts prennent toute la place dans la tête des suiveurs du PSG. Effectivement, son impact est apparu insuffisant, mais si on regarde l’ensemble des données, il a quand même bien aidé ce PSG moribond à ne pas couler.

Alors, il est encore temps de lui mettre dans les pâtes un concurrent de taille pour le pousser un peu, et pourquoi pas un entraîneur qui lui fasse faire plus de statistiques offensives, même si les chiffres sont trompeurs, car Verratti est souvent à l’origine des actions. Un départ serait difficile à encaisser pour cette équipe car l’italien est extrêmement talentueux et même si les suiveurs ne veulent plus voir et attendent plus, il est là, dans l’ombre à dominer très souvent les débats.

S’il part, il faudra bien travailler pour le remplacer, car il lui manque déjà un concurrent, alors s’il n’est plus là, c’est deux joueurs qui devront venir.

S’il reste, le PSG doit lui redonner la lumière qu’il mérite dans une saison plus aboutie. Donc il faut renforcer l’équipe car il a été bien seul au milieu.

Note de la saison Arthur

Bilan statistique – 3/10

Influence sur l’équipe – 9/10

Bilan du temps de jeu – 6/10

Note globale – 6/10

Note de la saison Nicolas

Bilan statistique – 4/10

Influence sur l’équipe – 8/10

Bilan du temps de jeu – 6/10

Note globale – 6/10

Retrouvez nos articles sur Google News et MSN/Bing News :

Google News   MSN News

Derniers articles

Articles les plus populaires

Autres articles présents dans Autour du PSG