Restez connectés avec nous
Bodmer s'en prend au PSG après les non-festivités du 10e titre en Ligue 1
©IconSport

Autour du PSG

Bodmer s’en prend au PSG après les non-festivités du 10e titre en Ligue 1

Mathieu Bodmer, ancien milieu du Paris Saint-Germain (2010/2013) est revenu au micro d’Amazon Prime, sur l’absence de festivité après PSG/Lens qui a vu le club parisien remporter son 10e titre de Champion de France. Selon Bodmer, il ne faut jamais banaliser ces événements. Selon lui, le club en fait trop avec la Ligue des Champions et se retrouve piégé au moment de savourer les victoires en Ligue 1. Il a évoqué la nécessité que des changements interviennent rapidement.

Bodmer « Ce titre est important, il ne faut pas le banaliser »

« Ce titre est important, il ne faut pas le banaliser. C’est le dixième et le PSG revient sur Saint-Etienne parmi les clubs les plus titrés en championnat de France. Après, il y a la politique du club sur ses dernières années à parler beaucoup de Ligue des Champions et moins de championnat, c’est eux qui banalisent cela. Les supporters sont habitués à être champion, il y a un budget et un effectif pour être champion de France et maintenant qu’on le devient cela devient anecdotique.

C’est le huitième titre depuis l’arrivée des Qatari. Maintenant, c’est dommage qu’il soit fêté de cette façon. Je pense qu’il y a un ras-le-bol des supporters et ils l’ont manifesté. Après, ne pas fêter le titre même de la part des joueurs, c’est compliqué. Le président n’était pas présent. Il y a beaucoup de choses qui ne sont pas bonne au PSG en ce moment et tout le monde attend des changements. »

Bien sûr qu’il ne faut pas le banaliser. Mais c’est aussi aux anciens joueurs de rappeler qu’un titre n’est jamais anodin. Malgré les difficultés entrevues, le PSG est allé au bout, avec beaucoup d’avance et pas mal de sérieux. Une seule défaite avant la désillusion du Real Madrid. Le reproche est toujours fait au club alors que les torts semblent partagés. On attendait des joueurs qu’il montre une joie plus communicative ? Il y aurait tout de même eu des critiques acerbes. Le PSG ne peut rien faire sans être critiqué, c’est un fait. Pour beaucoup de médias, rien ne va. 

Évidemment, il faut dire quand les choses dysfonctionnent, mais la nuance existe même si elle n’est jamais exprimée par ceux qui parlent le plus du PSG. Mais il faut aller de l’avant et ce serait bien que les médias soient un peu plus empathiques avec le club parisien. Ils ne se sont moqués de personnes, ont fait le travail. 

Ce qu’on peut trouver à redire et à perfectionner, c’est davantage la perte de confiance subite qui a conduit au désastre, parce que dans le jeu, le PSG a dominé l’équipe espagnole. La défaite est amère et elle va mettre du temps à être digérée. Mais il faut aller de l’avant et ce serait bien que les médias soient un peu plus empathiques avec le club parisien. Ce n’est pas en tapant un animal tombé au sol qu’on l’aide à se relever.

Notre vidéo sur ce titre :

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG