Restez connectés avec nous
Bordeaux/PSG - Les tops et flops : retour en forme de Neymar et problèmes défensifs
©IconSport

Autour du PSG

Bordeaux/PSG – Les tops et flops : retour en forme de Neymar et problèmes défensifs

Le Paris Saint-Germain, s’est imposé 1-3, contre Bordeaux ce samedi soir dans le cadre de la 13e journée de Ligue 1 (voir le résumé ici). Les Parisiens ont su faire le travail pour se mettre à l’abri après une entame pourtant laborieuse. Mais heureusement que le score en faveur du PSG était largement favorable, car la fin de match a montré toutes les difficultés du club parisien cette saison. On vous présente nos tops et nos flops.

Tops –

Neymar – Leader offensif retrouvé

Il n’y a pas si longtemps, beaucoup le voyait fini, il a montré que ce n’est pas encore le cas. Double buteur, principal déclencheur des offensives parisiennes. Il échange beaucoup avec son entraîneur et ses coéquipiers afin de trouver des solutions aux problèmes parisiens. Il retrouve ce rôle de leader qui n’hésite pas à prendre les devants pour aller chercher les ballons qui n’arrivent pas en provenance du milieu de terrain. Il a par ailleurs fait de bons retours défensifs. Cela lui coûte de l’énergie offensivement mais le rend incontournable à ce niveau. Maestro.

Dina-Ebimbe – l’assurance du Titi

On attendait de la fraicheur, Pochettino nous a donné de quoi satisfaire les supporters. Voir Dina-Ebimbe sur le terrain a été une belle surprise, d’autant qu’il ne se cache pas. Il n’a pas tout réussi mais il a fait son match avec de belles prédispositions pour se projeter vers l’avant. Il a fait du bien à la récupération et sa sortie a fait redescendre le bloc parisien. Sur ce qu’il a montré il peut aisément rentrer dans cette équipe du PSG qui n’a pas montré de grandes choses au milieu. Avenir.

L’entente Mbappé/Neymar – Vitesse et percussion

Cela faisait quelque temps que les deux joueurs étaient plus en difficulté dans leur jeu ensemble. Depuis l’épisode du « clochard » lancé par Mbappé. Mais cela n’était qu’un épiphénomène, les deux joueurs se trouvent les yeux fermés et leurs qualités individuelles les rendent irrésistibles offensivement quand ils jouent comme ce samedi soir. La passe de Mbappé pour Neymar sur le second but est la preuve de tout ce qu’ils sont capables de réaliser. 3 buts à eux deux, deux passes décisives de Mbappé pour le brésilien, la soirée a été bonne pour les deux stars.

Flops –

Danilo Pereira – La relance difficile

Danilo Pereira est rentré, le bloc est redescendu de 10/15 mètres et il est à l’origine du premier but bordelais. Il rate sa relance par deux fois et met en difficulté ses partenaires. Il a toujours autant de mal à se projeter ou à jouer vers l’avant, il est davantage un 6 très proche des défenseurs (le PSG en avait-il vraiment besoin samedi soir ?).

Paris qui ne joue que 70 minutes environ

Cela devient une mauvaise habitude mais le PSG a du mal dans certains moments clef du match. Ce samedi, c’est le début et la fin du match qui a montré des faiblesses. Au début, les Parisiens ont eu du mal face au pressing des Bordelais et sur la fin, le bloc étant très bas, les Parisiens ont joué avec la peur au ventre, sans vraiment comprendre pourquoi. Ils ont reculé, reculé, en témoignent les rentrées de Nuno Mendes, Danilo qui ont joué plus bas que les titulaires et bien sûr la rentrée de Gueye et la sortie de Draxler, qui a privé le PSG d’un relai offensif.

Les choix de Pochettino – l’incompréhension

Alors peut-être qu’il s’expliquera, peut(être que non. Mais ses choix tactiques en cours de matchs sont parfois difficiles à comprendre. Alors Bernat est sorti car il est en manque de rythme, Dina Ebimbe, lui, est sorti vraisemblablement blessé mais la sortie de Draxler qui prive le PSG d’une arme offensive a de quoi poser question. Cela a déséquilibré le PSG tout en enlevant des opportunités devant. D’autant que Wijnaldum a joué de plus en plus bas au fil du match. Quand il faut changer il ne le fait pas, quand tout semble aller bien, il décide de changer. Mais où va Pochettino ?

Encore deux buts encaissés

Cela commence à faire beaucoup et Paris ne se rassure pas en encaissant deux buts contre une équipe de Bordeaux longtemps inoffensive. Mais cela n’est pas nouveau et cette tradition d’encaisser des buts commence à faire peur du côté de la capitale. Les équipes en face le savent et même les commentateurs croyaient en un retour de Bordeaux à 1-3. Il faut trouver les solutions pour rendre plus hermétique cette défense. Mais comme on le voit depuis le début de la saison, rares sont les buts encaissés par Paris quand il joue en avançant. A l’inverse, les buts viennent toujours quand le bloc recule trop. On a eu la démonstration encore ce samedi soir.

 

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG