Restez connectés avec nous
Brest/PSG – Les tops et flops de la victoire parisienne en Bretagne
©IconSport

Autour du PSG

Brest/PSG – Les tops et flops de la victoire parisienne en Bretagne

Ce dimanche, le Paris Saint-Germain s’est imposé largement 0-2 contre Brest pour le compte de la 38e journée de Ligue 1 (voir résumé ici). Les Parisiens devaient gagner pour mettre la pression sur Lille, mais les Lillois n’ont pas tremblé contre Angers, victoire 1-2. Le PSG a donc échoué pour la troisième fois depuis l’arrivée des Qataris en finissant second, un moindre mal. On vous présente les tops et les flops de cette victoire.

Tops –

Kylian Mbappé marque encore, et il est meilleur buteur de Ligue 1.

S’il y a bien un joueur qui a fait ce qu’il fallait ce dimanche, c’est bien Mbappé. D’ailleurs sur l’ensemble de la saison, c’est vrai aussi. Il n’a pas fait un match exceptionnel, à l’image de l’équipe (cf les flops) mais il a encore marqué. Son 27e en Ligue 1 (son dauphin au classement de buteurs, Memphis Depay est à 20). Il a creusé le trou avec ses adversaires et a montré qui était le meilleur dans ce championnat. Il a la bonne attitude, il ne lâche rien. 

On attend Mbappé en Ligue 1 avec Paris l’année prochaine. Il symbolise tout ce dont le PSG a besoin : un joueur jeune, talentueux et qui possède une marge de progression (techniquement et dans l’attitude). Mais Paris va peut-être devoir se réinventer sans lui si d’aventure, il décide de quitter le navire.

Flops –

Le PSG perd le championnat.

C’est arrivé. Le PSG a eu les occasions, à de multiples reprises, de renverser la vapeur, mais il a sans cesse échoué. Il y avait encore moyen ce dimanche, mais clairement, le PSG a perdu le championnat bien avant cette ultime journée. C’est une grosse désillusion, mais c’est dans l’adversité que Paris va grandir. La claque est à la mesure des attentes et ce qui est le plus frustrant, c’est que c’est arrivé petit à petit, c’était inexorable et sans que l’on puisse y faire grand-chose. Félicitations à Lille, mais Paris pourra s’en mordre les doigts.

Un jeu limite, limite.

Quand le PSG commence à bien jouer, le weekend d’après il ressort une bouillie de football qui fait peur à voir. L’ennuie était au bout de ce match contre Brest. Les milieux ne se projettent pas, les attaquants défendent mal, il n’y a pas eu d’osmose. Il n’y a pas eu de liant, il n’y a pas eu d’équipe. Chacun fait son rôle, mais personne ne vient apporter de la folie. Il a manqué d’intelligence dans le jeu du PSG cette saison et le match contre Brest symbolise le côté soporifique de la campagne parisienne en Ligue 1.

Neymar.

Alors on ne sait pas vraiment où est passé Neymar depuis quelques semaines. En tout cas, le grand Neymar a posé les crampons depuis quelque temps. Il a laissé les clefs du camion à son alter ego, pataud, entêté et clairement pas inspiré. C’est la vérité d’une fin de saison, il ne faut pas en tirer des conclusions définitives, mais cela n’a pas aidé. On espère le retrouver fringuant en août (plutôt septembre, Copa America oblige), mais c’est à Pochettino et aux autres leaders de le secouer quand il est comme ça, il ne peut avoir l’immunité sur son seul talent, il a des devoirs sur les terrains avec le PSG.

Le nombre de fautes techniques.

Cette saison, le PSG s’est illustré par un nombre incalculable de petites fautes techniques dans ses matchs. Quand Thiago Silva relançait proprement les années précédentes, les défenseurs ont pris trop l’habitude de balancer devant (mais pour qui?). On avait l’habitude de voir des joueurs adeptes du fameux jeu du Taureau, mais cette saison, on a plutôt vu un ballon qui brûlait les pieds de son porteur, ce qui a donné de nombreuses erreurs dans les passes. 

Ce dimanche contre Brest, on a vu un condensé. Passes dans l’axe ratées de Diallo, relances hasardeuses, contrôles de balle d’amateurs. Cela ne leur a pas coûté la victoire, mais cette saison ces manques techniques ont clairement été bien trop nombreux pour espérer faire mieux sur les terrains de Ligue 1. Sans maîtrise technique, Paris est redevenu une équipe « normale ».

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG