Restez connectés avec nous
Cabot l'avoue, "je regarde particulièrement Achraf Hakimi"
©IconSport

Autour du PSG

Cabot l’avoue, « je regarde particulièrement Achraf Hakimi »

Jimmy Cabot, milieu d’Angers, reconverti piston droit, s’est exprimé dans une interview accordée au site internet de la Ligue 1, sur ses modèles. Il a notamment souligné s’inspirer d’Achraf Hakimi, piston droit du Paris Saint-Germain. Avec son nouveau poste, il n’hésite pas à s’inspirer de ce qui se fait ailleurs afin de comprendre les rouages tactiques de ce positionnement.

Cabot «  C’est intéressant de regarder l’animation de l’équipe et les particularités de ces joueurs »

« Je regarde particulièrement Achraf Hakimi. À Lorient, j’ai aussi joué avec Raphaël Guerreiro, qui était un peu dans ce rôle-là et qui possède un peu le même profil que moi. Ce sont des joueurs que j’aime bien observer. Il y a de plus en plus de clubs de Ligue 1 qui utilisent des pistons donc, tous les week-ends, j’ai l’impression que je peux retirer des choses en observant l’équipe adverse, le pressing. Et lorsque je joue, je fais très attention à la façon dont jouent mes adversaires directs… Je regarde aussi comment joue l’équipe de France et les joueurs qui sont à mon poste comme Dubois, Pavard, Coman… C’est intéressant de regarder l’animation de l’équipe et les particularités de ces joueurs. »

Cabot n’est pas un piston de métier. Son nouveau rôle lui confère des responsabilités. Il doit apprendre les codes pour jouer à son nouveau poste. Quoi de mieux que d’observer ce qui se fait de mieux dans le monde du football. Cabot évoque notamment Hakimi comme référence et c’est une bonne chose pour Paris. Car le Marocain est un vrai taulier à son poste malgré ses 22 ans seulement. Il suscite l’admiration par ses qualités offensives, sa vitesse. Le football d’aujourd’hui utilise davantage de tactiques avec des pistons. L’évolution naturelle d’une défense à 4 qui a longtemps demandé à ses latéraux des prouesses offensives. 

La défense à 3 permet de totalement assumer cette volonté d’avoir des joueurs de côtés polyvalents mais surtout plus libres sur leur côté. Paris tentera aussi peut-être de changer de système pour encore plus s’appuyer sur les qualités offensives de ses latéraux. En attendant, Hakimi est encore une référence, malgré sa première partie de saison en demi-teinte. Mais il pourrait vraiment apporter quelque chose pour la suite.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG