Restez connectés avec nous
Caillot attend le match contre le PSG et espère que les supporters pourront remplir le stade
©IconSport

Adversaires

Caillot attend le match contre le PSG et espère que les supporters pourront remplir le stade

Jean-Pierre Caillot, président du Stade de Reims, s’est exprimé au micro de RMC, sur le retour des spectateurs dans les stades. À ce titre, il dit avoir coché la date de la venue du Paris Saint-Germain, programmée le 29 août et comptant pour la 4e journée de Ligue 1. Bien sûr, le mercato intense du PSG lui laisse penser qu’il pourra remplir son stade, même si une grande partie des joueurs ne devraient pas être encore prêts pour une reprise, il y a toujours Sergio Ramos, défenseur de 35 ans et Achraf Hakimi, latéral droit de 22 ans qui devraient pouvoir tenir leur place, de quoi attirer les supporters curieux.

Caillot « j’espère que l’on pourra recevoir tout le monde dans de bonnes conditions. »

« On a ouvert nos abonnements. Nos matchs amicaux sont uniquement réservés à nos abonnés car sinon nous n’avons pas la capacité de recevoir tout le monde. Après la jauge d’abonnement chez nous est faible car on tourne entre 6000 et 8000 abonnés en normal donc cela n’a pas le même impact que dans certains clubs.

J’espère qu’il n’y aura de jauges de spectateurs car cela me poserait un autre problème si je n’ai que des abonnés dans le stade. Je ne vous cache pas que j’ai coché une date sur mon calendrier, celle de fin août où je reçois le Paris Saint-Germain, et j’espère que l’on pourra recevoir tout le monde dans de bonnes conditions »

La réalité économique des clubs est inquiétante. Plus d’un an sans recettes liées à la billetterie, cela fait long pour des petits clubs comme le Stade de Reims. Le président Caillot met de l’espoir dans la réception du PSG le 29 août et on peut le comprendre. Il se pourrait que Sergio Ramos et Hakimi soient de la partie (parmi les recrues), sans compter les joueurs d’ores et déjà disponible sauf pépin physique. Cela pourrait faire une belle équipe du PSG pour ce match de championnat.

Caillot espère que ce sera la fête pour enfin redonner des couleurs à ses comptes meurtris par la crise sanitaire depuis un an. Reims a besoin de la locomotive de la Ligue 1 mais Paris a aussi besoin de rencontrer des clubs prêts à se battre pour ne pas tomber sur une Ligue 1 encore plus biaisée. Le retour des supporters va vraiment faire du bien dans le monde du football.

 

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires