Restez connectés avec nous
Cazarre revient sur les ratés des clubs français en LDC "on n’a même plus l’excuse du budget"
©Iconsport

Autour du PSG

Cazarre revient sur les ratés des clubs français en LDC « on n’a même plus l’excuse du budget »

Avec une seule victoire en trois matchs lors des phases de poules de cette nouvelle édition de la Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain connaît un début très compliqué même si l’espoir d’une qualification est toujours permis. Mais globalement, ce sont toutes les équipes du championnat de France qui ont énormément de mal en Coupe d’Europe cette année, en témoigne la performance de l’Olympique de Marseille qui est la seule équipe à afficher un zéro pointé dans sa poule. Julien Cazarre, humoriste, chroniqueur et supporter du PSG, est revenu dans France Football sur les performances des clubs français en coupe d’Europe.

Cazarre « On arrive même à perdre contre des mecs dont on ne voulait plus en L1. »

« La tehon en foot, c’est un truc bien français depuis quelques années en Coupe d’Europe, même si les Qataris dans leur grande bonté et leur profonde bienveillance masquent la forêt de bonsaïs avec leur baobab. À chaque saison, on prend raclée sur raclée. Le plus génial dans cette histoire c’est qu’on n’a même plus l’excuse bien sentie du manque de budget puisque aujourd’hui on arrive à créer l’exploit de se faire tataner par des équipes dont le budget correspond peu ou prou à une cagnotte Leetchi.

On arrive même à perdre contre des mecs dont on ne voulait plus en L1. La plupart du temps, on passe pour des buses, mais vu qu’on arrive à se persuader entre nous que ce sont les autres les ringards, on gère. On avait déjà frappé un grand coup quand on était le seul « grand » Championnat à n’avoir pas repris après le confinement. Alors c’était très bien mais ces deux abrutis de Paris et Lyon ont saccagé tout le boulot en terminant dans le dernier carré du Final 8… Il fallait tout recommencer, on a une réputation à tenir… Eh ben on n’allait pas être déçus.

Cazarre « vl’a ti pas que les autres kékos de Lillois viennent tout foutre en l’air avec un victoire probante et méritée dans le jeu, ce qui est le pire de tout pour un club français. »

En trois journées de LDC, qui n’a récolté que 4 points sur 27 possibles ? C’est nous, papa ! Qui est à un match de battre le record historique du nombre de défaites d’affilée en LDC ? C’est encore nous, papa ! Qui, malgré un budget de 500M€ et un effectif de malade, n’arrive pas à aligner un onze potable en chouinant comme une CFA ? Toujours nous, papa ! Et qui était à deux doigts de faire un grand chelem historique de zéro point sur une semaine de Coupe d’Europe ? NOUS ! On était à ça… et vl’a ti pas que les autres kékos de Lillois viennent tout foutre en l’air avec un victoire probante et méritée dans le jeu, ce qui est le pire de tout pour un club français. »

Malheureusement, le foot français s’affiche très régulièrement avec des performances catastrophiques en Coupe d’Europe, même s’il y a parfois eu des exploits, comme durant l’été lors du final 8, c’est globalement très faible. Le club de la capitale, de part ses investissements colossaux était censé relever le niveau et performer en Ligue des Champions. Mais force est de constater que ces dernières saisons ont été très compliqué pour le PSG qui a rarement réussi de grosses performances, notamment lors des phases finales.

Heureusement, le Final 8 qui s’est déroulé durant le mois d’août a permis au PSG et a la Ligue 1 de redorer son image. Tombeur de Manchester City et de la Juventus de Turin, l’Olympique Lyonnais est parvenu à se hisser jusqu’en demi-finales où il s’est incliné face au Bayern Munich 0-3. De son côté, le PSG a atteint la finale, la première de son histoire, mais a trébuché à la dernière marche face à cette même équipe bavaroise 0-1. Ce final 8 a donc permis à la Ligue 1 de prouver qu’elle avait des clubs capables de rivaliser face aux meilleures équipes européennes.

Mais une performance ne suffit pas, ces équipes se doivent d’être régulière afin de s’imposer un peu plus parmi l’élite. Même si pour le PSG cette finale est historique, au vu du contexte, il va falloir réitérer cet exploit pour réellement s’imposer comme un cador européen. Malheureusement, cette fois, les choses semblent mal parties, avec trois points pris en trois matchs, cette équipe du PSG est en grand danger. Même si tout reste encore possible, une élimination en phase de poule serait très mal vu et viendrait forcément gâcher l’exploit réalisé il y a quelques semaines. Les joueurs savent donc ce qu’ils ont à faire afin de poursuivre la belle histoire qui a commencé à s’écrire.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG