Restez connectés avec nous
La famille a fait une offre de 560 millions d'euros à De Laurentiis pour le rachat du SSC Napoli, selon le Daily Mail

Autour du PSG

Ceferin «est en adoration devant ce Qatar si fort, si puissant, si brillant», ironise De Laurentiis

Depuis l’arrivée de QSI à la tête du Paris Saint-Germain en 2011, le club s’est largement développé et fait désormais partie des meilleurs d’Europe. Mais cela lui aussi valu énormément de critiques de la part des dirigeants de ses clubs concurrents sur la scène européenne. Cette fois, c’est Aurelio De Laurentiis, président du SC Napoli qui en a remis une couche, dans un livre consacré au club italien.

De Laurentiis «Nous avons créé l’Association européenne des clubs (ECA), mais elle est désormais l’otage des Qataris»

«La façon dont fonctionne le football européen est rigide, prend beaucoup d’énergie, et il n’y a pas de répartition égale sur le plan économique. Les seuls qui deviennent riches, ce sont les institutions, l’UEFA. On ne comprend pas bien pourquoi l’UEFA ne se contente pas de faire un travail de secrétariat général. Nous avons créé l’Association européenne des clubs (ECA), mais elle est désormais l’otage des Qataris. Ceferin est dans les bras du président du PSG, il est en adoration devant ce Qatar si fort, si puissant, si brillant.»

Malheureusement, l’hypocrisie concernant le PSG est toujours présente et reste incompréhensible. Quand le Real Madrid, le Bayern Munich, le FC Barcelone, etc, avaient la main mise sur le football européen, cela ne dérangeait personne. Mais depuis que le PSG, a réussi à se faire une place parmi eux, il y a maintenant des critiques à tout-va.

Il ne faut pas oublier l’opposition importante du PSG et son président Nasser Al-Khelaïfi à la Super Ligue européenne pour rester plus proche d’un football accessible à tous. Évidemment il y a des progrès à faire, notamment au niveau de l’UEFA, afin que tout le monde soit satisfait. Mais globalement, le manque de satisfaction se crée lorsque certains perdent les différents avantages qu’ils ont pu avoir et qu’ils sentent que la domination est en train de changer de main.

Et le président napolitain semble assez mal vivre de voir que son club n’a pas réussi à s’imposer dans le peloton de tête malgré de belles qualités dans son équipe. C’est dommage de voir de telles critiques être lancées, loin de l’esprit de solidarité et de respect du football. C’est même étrange que de tels « tacles » soient possibles.

Retrouvez nos articles sur Google News et MSN/Bing News :

Google News   MSN News

Derniers articles

Articles les plus populaires

Autres articles présents dans Autour du PSG