Restez connectés avec nous
Coman évoque son amour pour le PSG, mais souligne "j’ai fait le bon choix de quitter Paris"
©IconSport

Anciens

Coman évoque son amour pour le PSG, mais souligne « j’ai fait le bon choix de quitter Paris »

Kingskey Coman, ancien ailier formé au Paris Saint-Germain âgé de 24 ans, qui fait les beaux jours du Bayern Munich, s’est exprimé dans Onze Mondial sur son parcours. S’il ne regrette pas ses années à Paris dans son club de cœur, il ne regrette pas non plus son choix de l’avoir quitté. Il revient, lucide, sur la situation des jeunes dans les grands clubs et trouve que le PSG a grandi ces dernières années avec l’arrivée de « personnes plus compétentes ».

Coman « Je racontais juste ma situation à l’époque, c’est tout. »

« Ce qui était chiant pour moi, c’est que le PSG a toujours été mon club de cœur. Et à chaque fois, on m’a présenté comme le mec qui crachait sur Paris quand je disais les vérités du moment. C’est pour ça que je t’ai dit que toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire. Si le club est aujourd’hui plus haut, c’est aussi parce qu’il y a des personnes qui étaient en place à l’époque et qui ne sont plus là aujourd’hui.

Ils ont engagé des personnes plus compétentes qu’à mon époque. Ça m’embêtait vraiment quand on disait que je parlais mal du PSG car c’est mon club de cœur. Je racontais juste ma situation à l’époque, c’est tout. »

Coman « Je ne garde que de bons souvenirs de mon passage à Paris »

« Et j’ai fait le bon choix de quitter Paris. C’était le meilleur choix. Je ne garde que de bons souvenirs de mon passage à Paris. Mes bons souvenirs sont ceux de ma période amateur, avec les jeunes. Ma période chez les pros, c’est différent. Mes débuts chez les pros se sont bien passés. Après, j’ai moins de souvenirs. Même si j’ai beaucoup appris. Mon plus beau souvenir, c’est avec les jeunes et à l’appartement avec Presko (Kimpembe). »

Coman, le confirme une nouvelle fois, il a bien fait de partir de Paris. Il a trouvé un grand club qui lui permet de jouer et de gagner chaque semaine. Mais il se remémore les bons souvenirs du temps où il était à Paris. Même s’il retient essentiellement son passage avec les jeunes, on sent qu’il aime ce club, mais que le club et ses dirigeants de l’époque, ne lui ont pas rendu. Quoiqu’il arrive, il reste un des meilleurs jeunes à être passé par Paris.

 Le club sait qu’il a laissé partir un futur grand et a pu amèrement en avoir la preuve un fameux dimanche 23 août 2020 lors du final 8 lorsque c’est Coman qui délivre les Bavarois de la tête de finale de la Ligue des Champions, défaite 0-1. Une expérience négative qui devrait faire réfléchir les dirigeants du PSG quant à leur politique vis-à-vis de leurs jeunes.

Coman évoque son amour pour le PSG, mais souligne "j’ai fait le bon choix de quitter Paris"

LISBON, PORTUGAL – AUGUST 23: Kingsley Coman of FC Bayern Munich celebrates after scoring his team’s first goal during the UEFA Champions League Final match between Paris Saint-Germain and Bayern Munich at Estadio do Sport Lisboa e Benfica on August 23, 2020 in Lisbon, Portugal. (Photo by Julian Finney – UEFA/UEFA via Getty Images)
Photo by Icon Sport – Estàdio da Luz – Lisbonne (Portugal)

Coman « Atteindre la finale de la Ligue des Champions, ça a été une grande étape pour le club »

« Depuis, le PSG a bien évolué. Atteindre la finale de la Ligue des Champions, ça a été une grande étape pour le club. C’est vraiment ce qu’il leur manquait. Être passé si proche de la victoire, ça montre que leur projet commence à aboutir. Oui, je vois que des jeunes continuent à quitter le PSG, mais c’est normal. Tous les grands clubs perdent des jeunes. Quand tu es un grand club qui veut gagner la Ligue des Champions et qui doit gagner tous les matchs, c’est dur d’intégrer des jeunes.

Coman « avant de partir, je n’ai disputé que trois ou quatre matchs en une saison et demie. »

Sinon, il faut que les jeunes aient un niveau vraiment très élevé. Mais quand tu commences, il te faut un peu de temps de jeu pour devenir très fort. Après, il faut quand même leur laisser une chance pour voir s’ils peuvent apporter quelque chose ou pas. Mais je trouve que depuis mon départ, ça s’est amélioré au PSG. Il y a beaucoup de jeunes qui sont partis mais avant ça, ils ont pu jouer beaucoup de matchs avec les pros au PSG. Moi, avant de partir, je n’ai disputé que trois ou quatre matchs en une saison et demie. »

C’est vrai que depuis son départ, les jeunes ont eu un peu plus de place, mais très peu ont réussi à s’imposer à Paris. Seuls Adrien Rabiot, milieu de 25 ans (aujourd’hui à la Juventus de Turin), puis Presnel Kimpembe, défenseur de 25 ans ont réussi à s’imposer comme des références. La différence pour Coman, son poste, on le sait, le PSG avait une grosse armada en attaque et il a été très difficile de trouver une place au jeune parisien. D’autres ont pu jouer, mais sans atteindre le niveau pour s’imposer et l’exode a continué avec plus récemment le départ de Tanguy Kouassi, défenseur de 18 ans, au Bayern Munich, mais aussi d’Adil Aouchiche, milieu de 18 ans, parti du côté de St Etienne.

Il est difficile de garder les jeunes à Paris, le club est obnubilé par la Ligue des Champions et n’ose pas prendre de risque en mettant au cœur du jeu un jeune talent. Mais dans le cas de Kouassi, on ne peut pas dire que c’est le temps de jeu qui lui a manqué, il a voulu connaître autre chose, un autre club. Il avait joué 13 matchs pour 3 buts avec le PSG (2019/2020) alors qu’il n’a qu’un petit match à son actif avec le Bayern Munich (2020/2021). 

La question n’est pas de faire jouer des jeunes juste pour les faire jouer, mais bien de reconnaître les plus grands talents pour tenter de les garder en leur offrant une progression de qualité. On attend de voir ce que l’avenir réservera aux futurs cracks du centre de formation parisien. Cette saison, aucun n’a fait son trou malgré de belles choses entrevues, en première partie de saison. Attention de ne pas commettre les mêmes erreurs du passé.

 

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens