Restez connectés avec nous
D'après Vincent Guérin, PSG - Real Madrid, du "50-50"

Autour du PSG

D’après Vincent Guérin, PSG – Real Madrid, du « 50-50 »

Vincent Guérin est l’un des principaux acteurs de l’exploit du 18 mars 1993, jour où le PSG avait éliminé le Real Madrid en quart de finale de la Coupe UEFA.

En effet, après un match aller perdu 3-1 à Madrid, le PSG avait renversé toutes les donnes, en l’emportant 4-1, par une nuit magique au Parc des Princes.

Répondant à une interview de Foot 365, l’ancien Parisien garde de cet exploit « un souvenir exceptionnel parce que ça reste un résultat de légende. »

« C’est ce qui a permis au club et aux joueurs de grandir, face à un club madrilène qui est mythique. Quand on est gamin, c’est un club qui fait toujours rêver, qui a toujours été dans l’inconscient des jeunes footballeurs qu’on était. Réaliser ce rêve de jouer contre le Real et gagner, en plus dans un match dantesque, c’est formidable. »

L’ancien petit milieu relayeur du PSG, revient au Parc des Princes le mercredi prochain, et précise son plaisir à retrouver ce stade mythique.

« C’est toujours un grand plaisir. Ça reste mon stade, je suis né à la clinique du Parc des Princes (rires) ! J’ai joué sept ans ici avec le Matra et le PSG, et avec l’équipe de France avant qu’elle n’émigre au Stade de France, donc ça fait partie de ma vie.« 

Au sujet du match PSG – Real Madrid du mercredi, le natif de Boulogne donne son pronostic, qui est un joli fifty-fifty pour les deux clubs.

« On va voir deux très belles équipes donc on va prendre du plaisir de toute manière. Je pense que le PSG n’a pas à rougir par rapport à une équipe comme le Real Madrid. C’est du 50-50 d’après moi. Le Real sait aussi que le PSG est une grande équipe aujourd’hui.« 

En ancien coéquipier de Laurent Blanc, Guérin pense que ce dernier réussira sans problème à la tête de ce nouveau PSG. Et d’après lui, sa connaissance du haut niveau est synonyme de crédibilité et légitimité.

« Il a la connaissance du haut niveau. Cela lui donne plus de légitimité et de crédibilité par rapport à un groupe de stars. Certains vont grandir, comme Serge Aurier et Marquinhos, donc c’est plus simple. Après, ça ne veut pas dire que tout est écrit. Il y a du travail et il le fait bien. »

Et comme tous les amoureux de Paris, Vincent Guérin espère que le PSG aille jusqu’au bout de la compétition, et atteigne enfin le dernier carré de LDC.

« C’est ce qu’on souhaite mais on ne peut pas prévoir ce genre de choses. Je prends toujours l’exemple de Chelsea qui a gagné la Ligue des Champions l’année où on ne les attendait pas du tout. C’est difficile. Aller dans le dernier carré, ça peut être l’objectif mais il faut un peu de réussite, pas de blessés, pas de suspendus. »

« Mais en tout cas, c’est peut-être l’année ou jamais parce que pour certains, ça va être la fin de l’aventure. Je pense à des joueurs référents comme Thiago Motta Ibrahimovic ou Maxwell qui arrivent à des âges où ça va être compliqué de continuer. Ensuite, ce sera la fin d’un cycle et un nouveau virage. »

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG