Restez connectés avec nous
Di Meco réfléchirait plus à l'animation collective qu'au système de jeu pour améliorer l'équipe du PSG

Autour du PSG

Di Meco réfléchirait plus à l’animation collective qu’au système de jeu pour améliorer l’équipe du PSG

Même si le Paris Saint-Germain n’a pas livré sa meilleure copie de la saison au Parc des Princes il y a deux jours, tout sur cette rencontre n’est pas à jeter à la poubelle. Au-delà du système de jeu mis en place, l’ancien latéral gauche de l’Olympique de Marseille, Eric Di Meco, pense plutôt que c’est par l’animation même que l’équipe a péché dimanche dernier. Par conséquent, s’il ne remet pas en doute le 4-4-2 cher aux joueurs de Thomas Tuchel, il estime qu’il faut revoir le rôle de certains joueurs. Il l’a expliqué à RMC Sport.

“Le propre même d’un entraineur, c’est de se poser des questions. Chaque entraineur à des systèmes préférentiels, mais ils s’adaptent par rapport aux adversaires. Le système ne veut rien dire, l’important c’est l’animation. On a voulu tirer des enseignements des matches dans lesquels il n’y avait rien à tirer. Là, hier soir, vu l’adversité d’une équipe qui ressemble à ce que peut proposer Dortmund, Tuchel a pu tirer des enseignements face à Monaco. »

On est bien loin d’imaginer Thomas Tuchel reconduire le même schéma tactique face à Monaco demain en déplacement au stade Louis II sans prendre en considération le déroulement de la rencontre précédente. Avec des joueurs un peu moins en forme ou moins précis, à l’instar de Thomas Meunier, ou moins altruiste comme Mbappé, le PSG n’a pu faire mieux qu’un match nul bien que l’équipe ait marqué 3 buts. Si l’animation offensive n’a pas tremblé, l’animation défensive, n’a pas été suffisamment compacte pour endiguer les attaques monégasques. C’est donc au niveau de l’assise de l’équipe qu’il faut regarder, même si les attaquants ne sont pas exempts de tout reproche non plus, ce sont eux qui sont chargés de couper les premiers relais. Seul Neymar, pourtant très décrié depuis le début de la saison, s’est montré au niveau de l’événement dans les deux secteurs de jeu. Modèle à suivre.

Di Meco « Tuchel a un paquet de solutions. »

« Contre ce genre d’équipe, il peut se dire : je vais jouer avec des latéraux moins offensifs. Peut-être qu’avec ces quatre-là il va falloir faire monter Marquinhos pour boucler ce milieu de terrain avec Gueye et tant pis pour Verratti. Il peut aussi dire à ces latéraux qu’ils n’ont pas besoin de monter autant. Meunier, pour faire trois centres au troisième poteau, cela ne sert peut-être à rien de monter. Cela signifie aussi que Thomas Tuchel a un paquet de solutions“

Idrissa Gueye, recruté cet été, avait commencé la saison tambour battant avec une grosse activité de ratissage au milieu de terrain. Depuis son retour de blessure, le Sénégalais a encore du mal à retrouver son rythme et son niveau aperçu lors des premiers matchs.

Les adversaires ont également compris que Marco Verratti est la plaque tournante du PSG et qu’en l’isolant de ses coéquipiers avec un pressing à 2, l’équipe est complètement déséquilibrée et scindée en deux. Il se peut qu’en effet Marquinhos puisse aider au milieu, mais il y a également les options Leandro Paredes et Tanguy Kouassi, très impressionnant pour ses débuts en pro. Si l’entraîneur ne manque pas de possibilités, il faut en revanche impérativement que l’équipe soit prête face à Dortmund en Ligue des Champions dans un peu plus d’un mois.

 

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG