Restez connectés avec nous
Mercato - Hakimi
@iconsport

Autour du PSG

Edito – Bilan des défenseurs après 10 matchs !

Comme on a pu le voir, le Paris Saint-Germain peine par moments à se montrer efficace dans les matchs. Si offensivement, ce n’est pas la grande joie, défensivement, le PSG a t-il réglé ses problèmes de l’année dernière ? Qui fait un bon début de saison ? Pour cela, on a regardé un peu les statistiques des joueurs parisiens sur les 10 premiers matchs de la saison. (On mettra en italique les joueurs qui ont eu un temps de jeu plus faible que les autres)

C’est bien simple, l’équipe a peu tourné. On retrouve les mêmes hommes quasi systématiquement derrière. Au milieu, il y a un peu plus d’alternance, sans pour autant que ce soit une rotation incroyable. On va regarder les efforts défensifs des joueurs (on mettra à part les attaquants, pour voir un peu qui se mèle le plus à l’aspect défensif) sur les 10 premiers matchs de la saison.

Donnarumma

Il est le dernier rempart de l’équipe parisienne. Critiqué a raison quand il n’est pas bon, sur ses relances au pied ou son manque d’analyse dans le jeu, sur les centres et dans la profondeur, mais il réalise tout de même un gros début de saison.

Toutes compétitions confondues

  • 10 matchs – 11 buts encaissés, 27 arrêts sur 38 tirs cadrés reçus.
  • 4 clean sheet
  • 38 dégagements tentés (+ de 35 m) – 19 réussis
  • 4.7 % de centres adverses arrêtés
  • 21.9 mètre soit la distance moyenne de ses passes
  • 15,5 mètres, soit la distance d’intervention lors des actions offensives adverses

Comparaison avec les autres gardiens des 5 grands championnats (sans les coupes)

  • 6e place en % d’arrêts – 82,8 % d’arrêts

Le bilan est honorable. Si on fait le difficile, on peut dire qu’il y a encore trop de manques, mais sur les derniers matchs, il n’y a aucune vraie erreur de relance à déplorer. On peut juste noter que s’il est l’un des tout meilleurs sur sa ligne, que son % d’arrêts est monstrueux, il est tout de même capable de se déconcentrer et de prendre des buts « évitables » (cf – le troisième contre Newcastle)

Quel défenseur prend le plus de risques à la relance ?

Passes progressives (gain de 9 mètres ou plus, vers l’avant)

Total

  1. Hakimi (est-il encore défenseur avec Luis Enrique ?) – 118
  2. Hernandez – 51
  3. Marquinhos – 40
  4. Danilo – 36
  5. Skriniar – 32

Par match

  1. Hakimi – 11.9
  2. Danilo – 10.3
  3. Hernandez – 6.07
  4. Marquinhos – 4.94
  5. Skriniar – 3.20

Parmi les défenseurs et si on enlève Hakimi qui joue clairement plus haut, Danilo est clairement le joueur qui est le dindon de la farce. Sur ses statistiques, même la saison dernière, il a montré une capacité à ressortir les balles. Oui, ce n’est pas Thiago Silva, mais face à un Milan Skriniar très faible dans le domaine, on peut se poser la question. Lucas Hernandez est (parmi les titulaires) celui qui joue le plus vers l’avant par des passes progressives.

On aurait pu regarder les passes réussies, courtes, moyennes, mais les chiffres sont peu parlants. Les défenseurs jouent souvent court. Parc contre, on peut regarder leur capacité à faire des longs ballons.

% de réussite sur les longs ballons (+ de 30 mètres)

  1. Skriniar – 89.3 % (75/84)
  2. Marquinhos – 75.3 % (70/93)
  3. Danilo – 65.4 % (17/26)
  4. Hakimi – 61.3 % (38/62)
  5. Hernandez – 57.9 % (33/57)

Cela ne délivre pas une vérité absolue, mais Skriniar tire largement son épingle du jeu dans ce domaine précis. Marquinhos fait bien moins bien à la deuxième place. Pour les autres, les chiffres sont bien en dessous. On ne peut pas enlever ça au Slovaque, qui dans l’équipe parisienne arrive second en termes de ballons longs, battu par le plus jeune joueur de l’effectif, Warren Zaïre-Emery, 100 % de réussite (24/24).

Les tacles (réussis/tentés)

  1. Ugarte – 19/31 – 7 en zone défensive, 17 au milieu de terrain et 7 en zone offensive
  2. Skriniar – 11/15 – 9 en zone défensive, 6 au milieu de terrain, et 0 en zone offensive
  3. Hernandez – 11/21 – 9 en zone défensive, 7 au milieu de terrain et 5 en zone offensive
  4. Hakimi – 9/14 – 7 en zone défensive, 7 au milieu de terrain et 4 en zone offensive
  5. Zaïre-Emery – 9/19 – 5 en zone défensive, 9 au milieu de terrain et 5 en zone offensive
  6. Vitinha – 7/10 – 4 en zone défensive, 2 au milieu de terrain et 4 en zone offensive
  7. Marquinhos – 6/10 – 8 en zone défensive, 2 au milieu de terrain et 0 en zone offensive
  8. Ruiz – 4/8 – 3 en zone défensive, 3 au milieu de terrain et 2 en zone offensive
  9. Danilo – 3/5 – 4 en zone défensive, 0 au milieu de terrain et 1 en zone offensive

On note que Marquinhos n’est pas un adepte des tacles. Il reste souvent debout et n’excelle pas dans ce domaine. Si Ugarte règne en maitre dans ce domaine, Skriniar encore une fois obtient des chiffres tout à fait satisfaisants.

Balles contrées

  1. Marquinhos – 15
  2. Hakimi – 14
  3. Zaïre-Emery – 13
  4. Vitinha/Skriniar – 10
  5. Ugarte – 6
  6. Hernandez/Danilo – 5
  7. Ruiz – 2

Défendre debout est la priorité de Marquinhos qui domine dans ce domaine là. Il est souvent prêt à contrer la balle, car il sait jaillir, ce que Skriniar a plus de mal à faire par exemple. On note que Hakimi en plus d’être dans l’édito des attaquants et celui des joueurs qui construisent le jeu, a sa place aussi dans le domaine défensif, un début de saison ultra-complet.

Interceptions

  1. Hakimi – 16
  2. Ugarte – 12
  3. Marquinhos/Skriniar – 9
  4. Hernandez – 8
  5. Zaïre-Emery/Vitinha – 5
  6. Danilo – 3
  7. Ruiz – 1

Encore une fois Hakimi, il est décidémment de partout. Ugarte aussi est toujours présent dans les gestes défensifs, puis on retrouve les trois défenseurs « titulaires » de ce début de saison.

Dégagements

  1. Marquinhos – 20
  2. Skriniar – 15
  3. Hernandez – 14
  4. Danilo/Hakimi – 12
  5. Ugarte – 6
  6. Vitinha – 3
  7. Zaïre-Emery – 2
  8. Ruiz – 1

Pour les dégagements, on retrouve moins de milieu qui ont la consigne de jouer court et de ne pas balancer la balle. Marquinhos est celui qui dégage le plus, et il est suivi de ses deux acolytes de la défense. Le « 4e » homme dans le domaine n’est autre que l’inusable Achraf Hakimi.

Nombres de gestes défensifs depuis le début de la saison

  1. Hakimi – 56
  2. Ugarte – 55
  3. Marquinhos – 54
  4. Skriniar – 49
  5. Hernandez – 48
  6. Zaïre-Emery – 39
  7. Vitinha – 28
  8. Danilo – 25
  9. Ruiz – 12

Hakimi toujours lui, présent dans tous les bons coups. Ugarte est toujours présent, il se bat sans cesse et défensivement, il fait du bien. On retrouve ensuite les 3 défenseurs centraux les plus utilisés, même si Hernandez a un rôle un peu différent.

Que défenseur/milieu touche le plus de ballons ?

Ici pas de suspense, on retrouve la ligne défensive et la ligne du milieu, titulaire la plupart du temps aux 7 premières places, ce qui donne un indicatif précieux. Luis Enrique joue beaucoup par les passes, le jeu passe souvent par l’arrière et le ballon tourne beaucoup. C’est aussi à cette ligne de profiter de sa masse de ballons touchés pour sublimer le jeu.

  1. Skriniar – 1133 ballons touchés – 113.3 par match
  2. Hakimi – 1129 ballons touchés – 114 par match
  3. Marquinhos – 903 ballons touchés – 111.5 par match
  4. Hernandez – 860 ballons touchés – 102.4 par match
  5. Zaïre-Emery – 707 ballons touchés – 76.8 par match
  6. Ugarte – 605 ballons touchés – 78.6 par match
  7. Vitinha – 592 ballons touchés – 80 par match

Le Slovaque touche beaucoup de ballons, il devra donc s’améliorer pour bonifier les possessions parisiennes. Hakimi est second, mais avec une prise de risque et une influence sur le jeu incroyable. Enfin, hormis le marocain, on retrouve essentiellement la ligne de défense aux premières places et viennent ensuite les milieux. Le jeu se construit par l’arrière, c’est l’une des marques de fabrique de Lucho.

C’est aussi pour cela qu’on a cette impression d’une équipe qui ronronne, car sur 8 947 ballons touchés par les Parisiens, 3 330 ont été touchés par Danilo, Skriniar, Marquinhos et Hernandez, soit 37 % du volume de jeu. Si on rajoute Hakimi, défenseur, milieu, attaquant, on passe à 4 459 ballons touchés par la ligne de 4 défenseurs + Danilo soit 50 % des ballons sur ce début de saison.

Pour grossir le trait, on rajoute les 3 milieux les plus utilisés et on arrive à 6 363 ballons touchés sur les 8 947, soit 71 % des ballons joués par les 4 défenseurs et les 3 milieux les plus utilisés + Danilo. Autant dire que si le PSG doit faire mieux dans la création, dans ses attaques, il faudra que les défenseurs s’impliquent davantage, car en volume de ballons touchés, les joueurs offensifs n’ont que très peu de ballons à jouer.

Pêle-mêle

  • Zaïre- Emery est le joueur qui le plus reçu de cartons jaunes – 3
  • Aucun carton rouge sur les 10 premiers matchs
  • Hakimi est le joueur qui fait le plus de fautes (17), devant Ugarte (12) et Zaïre-Emery (11).
  • Marquinhos n’a fait que 2 fautes en 8.1 matchs
  • Skriniar est le joueur qui a récupéré le plus de ballons (74) devant Hakimi (73) et Ugarte (72)
  • Si on regarde les ballons récupérés par match joué, Danilo est en tête (9.43 par match), suivi d’Ugarte (9.35 par match) et Ruiz (8.80 par match) les autres défenseurs arrivent juste après dans ce classement.

Duels aériens gagnés

  1. Hernandez – 81.8 %
  2. Danilo – 70 %
  3. Marquinhos – 45.8 %
  4. Skriniar – 35.3 %
  5. Ugarte – 25 %
  6. Hakimi – 23.1 %
  7. Vitinha/Zaïre-Emery – 0 %

Le PSG manque de poids dans les duels aériens, la vérité est criante au regard des chiffres. Hernandez et Danilo ont des chiffres intéressants, mais ça s’arrête là. Marquinhos et Skriniar déçoivent et les 3 milieux titulaires n’ont remporté que 2 duels aériens sur 21 (les deux remportés par Ugarte). Il y a peut-être une possibilité au mercato de janvier de venir apporter de la taille dans cet effectif.

Conclusion

Les postes défensifs sont importants dans le système de Luis Enrique. Les ballons passent par là en priorité et en grande quantité. On note que les chiffres de Skriniar sont assez bons comparés au ressenti. Hakimi et Ugarte, deux joueurs hybrides sont toujours bien placés, dans les gestes défensifs. On retrouve aussi Marquinhos, Hernandez, mais ils ne sont pas ultraperformants dans un domaine précis. Ce n’est pas un début de saison idéal défensivement, même s’il y a du mieux. On peut aussi évoquer le bon apport de Ruiz et surtout de Danilo quand ils ont joué, pourquoi ne les voit-on pas plus sur le terrain ?

Retrouvez nos articles sur Google News et MSN/Bing News :

Google News   MSN News

Derniers articles

Articles les plus populaires

Autres articles présents dans Autour du PSG