Restez connectés avec nous
Edito - Kimpembe en difficulté : le début de saison inquiétant qui pose question
©IconSport

Autour du PSG

Edito – Kimpembe en difficulté : le début de saison inquiétant qui pose question

Presnel Kimpembe a une nouvelle fois déçu lors du match nul 2-2, ce mercredi, contre Leipzig lors de la 4e journée de la phase de groupe de la Ligue des Champions 2021-2022. C’est un début de saison compliqué pour le défenseur central de 26 ans du Paris Saint-Germain (et formé au club), qui est en plus blessé musculairement. Son entraîneur ne le ménage pas et le soutient malgré le nombre important d’erreurs, mais surtout des statistiques défensives très en deçà de ce que l’on attend d’un défenseur de haut niveau. 

Un début de saison très compliqué.

Si le PSG n’a perdu qu’un match cette saison, il le doit plus à des faits de jeu qu’à de bonnes prestations. Le PSG peine à trouver une bonne dynamique et comme souvent, quand les choses ne tournent pas rond, il faut trouver des solutions. Kimpembe est au cœur de ce début de saison manqué par le PSG. 

C’est bien clair, le Titi parisien a joué les 17 matchs du PSG cette saison et a cumulé presque l’intégralité des minutes. Mauricio Pochettino, ne l’a ménagé que contre Reims tout en le faisant tout de même rentrer à la 78e minute de jeu. Il y a pourtant des alternatives sur le banc, des joueurs qui ont donné satisfaction au début de saison, comme Thilo Kehrer. Mais l’entraîneur argentin n’a pas cette idée à l’esprit, il semble que Kimpembe soit très (trop) important pour son équipe. 

Mais alors que le PSG, joue beaucoup, que l’équipe de France joue aussi pas mal depuis le début de la saison, Kimpembe semble lui au bord de la rupture, ses erreurs sont légion et sont presque présentes à chaque match. Il a toujours un temps de retard dans la surface de réparation, il n’est plus aussi dur sur l’homme qu’il a pu l’être et son coéquipier Marquinhos est constamment en train d’essayer de

compenser. Jamais le PSG de QSI n’avait été aussi fébrile défensivement et Kimpembe est aussi responsable de cela.

 Contre Leipzig, il a une nouvelle fois été au cœur des critiques, sa faute, « bête », contre Leipzig, ne laisse pas de doutes, il n’est pas dans une grand forme. Il n’est plus assez lucide, titillé entre la peur de commettre une nouvelle faute de marquage et son désir de se montrer en patron, il n’a pas du tout maitrisé son geste qui donne des maux de tête au PSG après ce nul qui n’arrange pas le club.

Edito - Kimpembe en difficulté : le début de saison inquiétant qui pose question

03 Presnel KIMPEMBE (psg) during the UEFA Champions League match between RB Leipzig and Paris Saint Germain at Red Bull Arena on November 3, 2021 in Leipzig, Germany. (Photo by FEP/Icon Sport) – Red Bull Arena – Leipzig (Allemagne)

Des statistiques inquiétantes.

Kimpembe n’est pas réputé pour être un excellent joueur de tête et il le prouve encore cette saison, il ne remporte qu’un seul duel aérien en moyenne par match et ce ratio tombe même lorsque l’on parle de matchs de Ligue des Champions (0.3 duels aériens gagnés en LDC cette saison). Au regard de son gabarit, on pourrait penser qu’il serait une valeur sûre dans ce domaine-là. Son coéquipier de la défense Marquinhos est bien plus décisif dans ce domaine. Mais cette donnée seule ne suffit pas à expliquer les difficultés du défenseur français. En effet, si l’on regarde depuis le début de sa carrière, il ne fait pas moins bien que cette saison en moyenne sur les duels aériens remportés. 

Il faut se pencher sur son ratio de ballons récupérés par match cette saison et le score de 4.3 représente le plus faible total de sa carrière. Si l’on rajoute, que lors de ses titularisations, le PSG a encaissé au moins un but, 81,2 % du temps. Alors c’est certain, qu’il n’est pas le seul responsable, l’équipe tourne mal, il y a de grosses lacunes. Tout de même, il commet trop d’erreurs, cela devient même une habitude. Selon Opta, l’organisme de statistiques, il est le joueur (hormis Thiago Silva) qui a concédé le plus de penalties (3) en C1 depuis la saison 2003/2004. Une nouvelle statistique qui montre que le joueur est aussi plus fébrile en Coupe d’Europe. 

Mais depuis le début de la saison et déjà la saison dernière, on ne compte plus les « erreurs » du jeune parisien. À chaque sortie ou presque, il nous gratifie d’un marquage laxiste, de duels perdus ou d’interventions totalement manquées. Les buts viennent souvent dans sa zone et il ne semble pas impérial, ni rassurant. Contre Leipzig, en plus du penalty inutile concédé, il s’était une nouvelle fois démarqué en laissant le champ libre à Nkunku de marquer de la tête. Il est trop souvent en retard dans ses interventions et son placement laisse à désirer. Même si le reste de la partie, il a su montrer sa force à différents moments, il est en train de devenir un joueur qui manque de concentration pour faire des matchs pleins, sans accroche.

Surmené ou surcoté ?

Il ne faut pas tirer de conclusions trop hâtives. Kimpembe a plus d’une fois sauvé les siens ces dernières années. De plus, on ne devient pas titulaire au PSG avec plusieurs entraîneurs sans avoir un bon rendement. De ce côté-là, le surmenage parait évident. En 2021, il a joué 4449 minutes sur les 5160 possibles, toutes compétitions confondues. Il n’a raté aucun match de Ligue des Champions, joué 29 matchs sur 33 de Ligue 1 (26 comme titulaire), 12 matchs (en intégralité) sur 14 avec les Bleus. Sur 57 matchs, il en aura joué 51 dont 48 en intégralité, autant dire qu’il est l’un des joueurs les plus utilisés du PSG. Quand on connaît sa générosité, la blessure était évidente et ce jeudi, la sentence est tombée : blessure aux ischio-jambiers et l’on parle déjà de 10 jours de soins. 

Mais on ne peut pas oublier certains manques dans son jeu. Il montre toujours de belles choses dans l’impact, mais souffre depuis ses débuts avec le PSG de problèmes de concentration. Il n’a plus de concurrents, il est dans un fauteuil alors qu’il n’est pas souvent impérial durant 90 minutes. Cela fait longtemps qu’il bénéficie d’une sorte d’immunité, non pas qu’il ne mérite pas sa place, mais bien que ses erreurs ne semblent pas compter au niveau des choix de l’entraîneur. 

Edito - Kimpembe en difficulté : le début de saison inquiétant qui pose question

03 Presnel KIMPEMBE (psg) during the UEFA Champions League match between RB Leipzig and Paris Saint Germain at Red Bull Arena on November 3, 2021 in Leipzig, Germany. (Photo by FEP/Icon Sport) – Red Bull Arena – Leipzig (Allemagne)

Son gros travail sans retenue est loué par ses entraîneurs, mais ses « boulettes » ou « absences » ne sont que trop rarement remises sur la table. De plus, il semble meilleur lorsqu’il évolue avec un leader en défense à ses côtés, il a bien plus de mal lorsqu’il est lui-même le leader de la défense, notamment lors des absences de Marquinhos. Cela montre, qu’il est un bon soldat, prêt à tout pour aider son équipe, mais qu’il a réellement du mal à être régulier et constant. Pour l’instant, cela ne semble pas déranger Pochettino.

Quel suite pour la saison de Kimpembe ?

Le physique a lâché, car la gestion de l’effectif a été mauvaise, il semble évident depuis quelques matchs, qu’il faut le laisser se reposer tout en lui apportant un concurrent crédible pour qu’il ne perde pas de vue son objectif : Être titulaire. Cette blessure est un mal pour un bien, il va pouvoir se reposer et se refaire un peu. Ses concurrents vont avoir de quoi se mettre sous la dent et peut-être que les prestations de Diallo ou Kehrer vont rassurer Pochettino afin d’imaginer plus de rotations pour la suite de la saison.

De plus, Sergio Ramos devrait revenir un jour et au petit jeu de qui sera titulaire dans une défense à 4, l’Espagnol brigue d’ors et déjà une place dans le 11 type, s’il revient en forme et que l’international Français continue ses prestations ternies par des erreurs de concentrations inquiétantes à ce niveau-là. Paris doit se poser les bonnes questions et avancer pour trouver les solutions. Si Kimpembe n’est pas le fautif dans le jeu apathique du PSG, il est cette saison un maillon faible qui ne permet pas à l’équipe de se reposer sur des certitudes. On attend mieux de lui, il a toutes les qualités pour, mais ne pas pointer le problème n’est pas constructif, à lui de trouver les solutions pour être mieux.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG