Restez connectés avec nous
Edito - Où se situe Pochettino dans l'histoire des entraîneurs de QSI ?
©IconSport

Autour du PSG

Edito – Où se situe Pochettino dans l’histoire des entraîneurs de QSI ?

Alors que le match entre le Real Madrid et le Paris Saint-Germain, comptant pour les 8es de finale retour de la Ligue des Champions, arrive à grands pas, il est intéressant de voir où Mauricio Pochettino se situe dans l’histoire du PSG version QSI. Voici des statistiques, détaillées, des cinq entraîneurs du PSG depuis 10 ans. On fait d’abord un focus sur les 72 premiers matchs (c’est le nombre de matchs de Pochettino) puis on détaille chaque entraîneur selon son passage dans la capitale.

Pochettino, Tuchel, Emery, Blanc et Ancelotti après 72 matchs

Ce qui est intéressant c’est de voir le bilan de chaque entraîneur du PSG sous QSI. Mais pour cette première donnée, on ne retiendra que les 72 premiers matchs de chaque entraîneur. En effet, Pochettino est celui des cinq qui a dirigé le moins de match, 72, Ancelotti 77, Emery 114, Tuchel 127 et Blanc 173.

Edito - Où se situe Pochettino dans l'histoire des entraîneurs de QSI ?

Unai Emery coach of PSG during a press conference at Camp des Loges on May 3, 2018 in Paris, France. (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)

Qui a le plus gagné sur les 72 premiers matchs ?

  1. Emery : 55 victoires
  2. Tuchel : 54 victoires
  3. Blanc : 50 victoires
  4. Pochettino : 49 victoires
  5. Ancelotti : 45 victoires

Ce qu’on peut retenir c’est que Pochettino démarre mieux avec le PSG que Ancelotti. Mais l’italien n’avait pas encore l’effectif que le PSG possède aujourd’hui. Les autres ont tous fait mieux que l’Argentin même s’il n’est qu’à une seule victoire de Blanc.

Qui a le plus perdu sur les 72 premiers matchs ?

  1. Pochettino : 13 défaites
  2. Tuchel : 12 défaites
  3. Emery et Ancelotti : 11 défaites
  4. Blanc : 6 défaites

Là Pochettino est l’entraîneur qui a le plus perdu avec le PSG si on comptabilise les premiers matchs de chaque entraîneur. Il n’est pas loin de Tuchel, Emery et Ancelotti, mais on voit que Laurent Blanc est celui qui a réalisé le meilleur départ.

Qui a fait le plus de matchs nuls sur les 72 premiers matchs ?

  1. Blanc et Ancelotti: 16 matchs nuls
  2. Emery : 11 matchs nuls
  3. Pochettino : 10 matchs nuls
  4. Tuchel : 6 matchs nuls

On voit que Pochettino est au milieu dans ce classement du nombre de matchs nuls. Tuchel a très peu partagé les point au contraire de Laurent Blanc et Ancelotti qui ont tous les deux fait bon nombre de matchs nuls.

Qui a fait le plus marquer le PSG sur les 72 premiers matchs ?

  1. Emery : 2.63 buts par match
  2. Tuchel : 2.58 buts par match
  3. Blanc : 2.30 buts par match
  4. Pochettino : 2.25 buts par match
  5. Ancelotti : 1.94 buts par match

On voit que les équipes de Blanc mais surtout Emery et Tuchel marquaient plus que l’équipe actuelle de Pochettino. Si le premier a eu une attaque incroyable avec Ibrahimovic et Cavani, Emery et Tuchel ont tiré le maximum du potentiel de leurs attaquants et de l’équipe en général. Pochettino, tout comme Tuchel et Emery pour sa deuxième saison, ont sûrement eu l’une des meilleures paires sous la main: Neymar et Mbappé. Pochettino a lui aussi les meilleurs attaquants sous la main avec Mbappé, Neymar auxquels il faut rajouter Messi depuis l’été dernier, rien que ça. Pourtant Pochettino n’arrive pas aux mêmes statistiques.

Edito - Où se situe Pochettino dans l'histoire des entraîneurs de QSI ?

02 November 2021, Saxony, Leipzig: Football: Champions League, Group stage, Press conference before the group match RB Leipzig – Paris Saint-Germain. PSG coach Mauricio Pochettino speaks at the press conference. Photo: Hendrik Schmidt/dpa-Zentralbild/ZB
Photo by Icon Sport

Qui a le plus encaissé de buts sur les 72 premiers matchs ?

  1. Pochettino : 1.03 buts encaissés par match
  2. Tuchel : 0.83 buts encaissés par match
  3. Ancelotti : 0.79 encaissés par match
  4. Emery : 0.74 encaissés par match
  5. Blanc : 0.69 encaissés par match

Là encore pas de doutes, c’est l’équipe de Pochettino qui prend le plus de buts et de loin. Tuchel et son jeu très offensif est second dans ce domaine. Blanc est celui qui était le plus serein dans ce secteur de jeu.

Qui a le plus de points par match, toutes compétitions confondues sur les 72 premiers matchs ?

  1. Emery : 2.44 points par match
  2. Tuchel : 2.33 points par match
  3. Blanc : 2.30 points par match
  4. Pochettino : 2.18 points par match
  5. Ancelotti : 2.09 points par match

Pochettino est encore tout en bas de ce classement, il est juste devant Ancelotti mais ce dernier ne disposait pas des mêmes atouts dans l’effectif que l’Argentin. Emery est une nouvelle fois le grand gagnant. Un entraîneur mésestimé.

Conclusion

Si Emery est le grand gagnant de ce duel sous QSI avec un taux de point par match supérieur, peu de buts encaissés couplé avec la meilleure attaque et le plus de victoires, Pochettino lui n’est pas autant à la fête. Presque dernier dans chaque domaine, le ressenti que l’on a sur le terrain se retrouve dans les statistiques. Il a le bilan le moins bon avec Ancelotti. Mais ce dernier savait faire défendre son équipe. Il n’a jamais été un entraîneur trop offensif, on retrouve bien le style de l’Italien dans ces classements. Tuchel possède un bilan très honorable. Blanc quant a lui a souvent été la cible de critique sur son équipe ronronnante. Mais force est de constater que c’était la plus solide défensivement. On retrouve bien les styles de chacun.

Statistiques globales de chaque entraîneur sur leurs passages avec le PSG

Ici, il ne s’agit plus de voir les entraîneurs au même stade les uns et les autres mais bien de voir la globalité de leur parcours avec Paris. Joueurs utilisés, victoires défaites, buts et points par match, on garde les mêmes statistiques pour voir si on peut tirer un bilan.

Qui a le plus gagné avec le PSG  toutes compétition confondues ?

  1. Emery : 76% de victoires 87 victoires ( 114 matchs)
  2. Tuchel : 75% de victoires 96 victoires ( 127 matchs)
  3. Blanc : 73% de victoires 126 victoires (173 matchs)
  4. Pochettino : 68 % de victoires 49 victoires (72 matchs)
  5. Ancelotti : 64 % de victoires 49 victoires (77 matchs)

Là encore l’Argentin est en dessous des autres entraîneurs. Il est à moins de 70 % de victoires et seul Ancelotti fait moins bien. Emery et Tuchel affichent un ratio impressionnant même si Laurent Blanc n’est pas loin d’eux.

Edito - Où se situe Pochettino dans l'histoire des entraîneurs de QSI ?

Thomas TUCHEL head coach of Paris Saint Germain and MARQUINHOS of Paris Saint Germain during the French Ligue 1 Uber Eats soccer match between Lille OSC and Paris Saint-Germain at Stade Pierre Mauroy on December 20, 2020 in Lille, France. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport)

Qui a le plus marqué avec le PSG toutes compétition confondues ?

  1. Tuchel : 2.74 buts par match
  2. Emery : 2.74 buts par match
  3. Blanc : 2.26 buts par match
  4. Pochettino : 2.25 buts par match
  5. Ancelotti : 2.03 buts par match

C’est toujours le même constat. Les équipes de Tuchel et Emery marquaient plus de buts par match. Celle de Blanc au jeu parfois ennuyeux fait moins bien. Mais Pochettino est encore en dessous de ces trois-là. Seul Ancelotti et le début du projet QSI, avec des attaquants d’une autre époque, fait moins bien.

Qui a le moins encaissé de buts avec le PSG  toutes compétition confondues ?

  1. Blanc : 0.73 buts encaissés par match
  2. Emery : 0.81 buts encaissés par match
  3. Tuchel : 0.90 buts encaissés par match
  4. Ancelotti : 0.94 buts encaissés par match
  5. Pochettino : 1.03 buts encaissés par match

Pochettino possède la défense qui encaisse le plus de buts et Blanc la défense la plus solide. On remarque que l’Argentin est le seul à prendre plus d’un but par match en moyenne.

Edito - Où se situe Pochettino dans l'histoire des entraîneurs de QSI ?

Laurent Blanc coach of PSG celebrates during the French Cup Final between Paris Saint Germain and Marseille at Stade de France on May 21, 2016 in Paris, France. (Photo by Nolwenn Le Gouic/Icon Sport)

Focus sur la Ligue des Champions (% de victoires)

  1. Tuchel : 25 matchs, 16 victoires (64 %), 3 nuls, 6 défaites
  2. Ancelotti : 10 matchs, 6 victoires (60 %), 3 nuls et 1 défaite
  3. Blanc : 30 matchs, 17 victoires (57 %), 6 nuls, 7 défaites
  4. Emery : 16 matchs, 9 victoires (56 %), 3 nuls, 4 défaites 45 buts pour et 22 buts contre
  5. Pochettino : 13 matchs, 6 victoires (46 %), 3 nuls, 4 défaites, 23 buts pour et 17 buts contre

Le % de victoire en Ligue des Champions est un bon indicateur. Tuchel est le seul à avoir atteint la finale de la Ligue des Champions, il trône en tête alors que Pochettino est en difficulté avec seulement 46 % de victoires dans la reine des compétitions de club.

Focus sur la Ligue des Champions (buts marqués par match / buts encaissés par match)

      . Emery : 45 buts pour et 22 buts contre

  • 2.81 buts marqués par match / 1.4 buts encaissés par match

     2. Tuchel : 58 buts pour et 24 buts contre

  • 2.35 buts marqués par match / 0.96 buts encaissés par match

     3. Ancelotti : 20 buts pour et 8 buts contre

  • 2 buts marqués par match / 0.8 buts encaissés par match

     4. Blanc : 56 buts pour et 29 buts contre

  • 1.86 buts marqués par match / 0.97 buts encaissés par match

     5. Pochettino : 23 buts pour et 17 buts contre

  • 1.76 buts marqués par match / 1.31 buts encaissés par match

Pochettino est encore en difficulté, il fait moins marquer son équipe par rapport aux autres entraîneurs sous QSI. Emery a même 1 but de plus par match en moyenne. Là encore, Pochettino prouve que la période actuelle est la moins bonne pour le PSG sur ces 10 dernières années.

Les styles de jeu de chaque entraîneur sous QSI

Ancelotti, l’efficacité.

Carlo Ancelotti, c’est celui qui est arrivé au début de la période du Qatar. Il n’avait pas les mêmes joueurs à disposition sur sa première année et il est parti à la fin de sa seconde saison. Ancelotti est un entraîneur pragmatique, il ne joue pas très offensif, mais sait bien défendre. Son principal fait d’armes est son parcours en Ligue des Champions qui aura ravi les supporters il y a 10 ans. 

Solide derrière, prolifique devant, Ancelotti n’a pas gagné la Ligue des Champions à plusieurs reprises par hasard. Cependant, il possède l’un des moins bons bilans sur la période de son passage à Paris par rapport aux autres. 

Edito - Où se situe Pochettino dans l'histoire des entraîneurs de QSI ?

Jeremy MENEZ / Carlo ANCELOTTI – 18.05.2013 – Paris Saint Germain / Brest – 37e journee de Ligue1
Photo: Amandine Noel / Icon Sport

Blanc, la possession avant tout.

Laurent Blanc, tout le monde, se rappelle de son jeu de possession, trop souvent stérile. Cela se vérifie par les statistiques. Il prenait peu de buts, grâce à la grande maîtrise du ballon du PSG à cette époque. Mais on remarque aussi qu’il faisait moins marquer de buts à ses hommes. Il possédait pourtant une attaque incroyable. 

Si en France, Blanc a absolument tout remporté, en Ligue des Champions, cela n’a pas été la même histoire. Il n’a jamais été plus loin que les quarts de finale de la compétition. Une sorte de plafond de verre pour lui. En Ligue des Champions son ratio de victoire chute, il encaisse plus de buts et marque moins. C’est peut-être la limite de Blanc avec le PSG. Ne jamais avoir su sublimer son équipe en Coupe d’Europe. 

Emery, un bilan particulier.

Unaï Emery, est l’entraîneur le moins cité quand on parle des entraîneurs sous QSI. La remontada du FC Barcelone en 2017 aura gâché son parcours extraordinaire avec le PSG. On remarque qu’Emery avait un jeu très offensif. Équipe qui marque le plus en Ligue des Champions, même plus qu’en Ligue 1. C’est dire si l’Espagnol a réussi de belles choses dans cette compétition. 

On voit aussi, que son équipe encaissait beaucoup moins de buts dans les compétitions nationales. Il est celui qui prenait le plus de buts en Coupe d’Europe. Il a réussi un match incroyable contre Barcelone au Parc des Princes, 4-0 en 2017 avant de subir la plus grosse défaite et retournement de situation de l’histoire de la compétition, 6-1 pour le FC Barcelone au match retour éliminant par la même occasion un PSG médusé. 

Cependant, si l’on regarde au même nombre de matchs que les autres (72), il est celui qui a le mieux débuté son aventure avec le PSG. Il a longtemps été moqué par son français incompréhensible et peut être un manque de charisme pour une équipe comme le PSG. Il n’en reste pas moins, l’un, si ce n’est le meilleur entraîneur parisien sur la période.

Tuchel, le jeu le plus convaincant, sauf sur la fin.

Thomas Tuchel est le plus régulier des cinq. On se souvient de matchs incroyables avec le PSG et une faculté de modifier son équipe en cours de match pour faire mal à l’adversaire. Il a aussi connu une fin compliquée (licencié au milieu de sa 3e saison). Son équipe marquait beaucoup de buts. Il est aussi celui qui gagnait le plus de matchs en Ligue des Champions grâce notamment au fighting spirit qu’il arrivait à insuffler à ses hommes.

 Il est l’entraîneur avec le meilleur équilibre, car ses équipes encaissaient peu de buts. Sur les 72 premiers matchs, il reste au top, un peu derrière Emery, mais son début de parcours restera dans les mémoires. Il est le seul à avoir emmené son équipe en finale de Ligue des Champions, ce n’est pas rien et c’était surtout la première du PSG. Il n’a pas manqué grand-chose pour qu’il la remporte. Il est celui qui a utilisé le plus de joueurs, 51 (contre une quarantaine pour les autres). On l’a vu faire jouer les jeunes. 

Pochettino, quelques éclats mais beaucoup de vide.

Enfin, Mauricio Pochettino, recruté pour son jeu, son caractère, il a du mal à convaincre. Ses statistiques sont les pires de l’ère QSI dans bon nombre de domaines. S’il est un peu devant Ancelotti, il ne faut pas oublier que l’Italien n’a pas disposé des mêmes armes que l’Argentin. Avec Pochettino, il n’y a pas de jeu collectif. L’équipe perd souvent, le plus haut total des 5 entraîneurs. 

Son équipe marque moins et prend plus de buts qu’Emery, Tuchel et Blanc. Il n’est là que depuis 72 matchs, il est celui qui a le moins dirigé de rencontre avec Paris. Pourtant, sur ces 72 premières rencontre, il est en difficulté comme le montre les statistiques au début de l’article. Il n’y a pas de miracles, ce que l’on voit sur le terrain se traduit par les chiffres. 

Pochettino est bien l’entraîneur qui réussit le moins bien. Il a du mal à stabiliser sa défense. Son milieu de terrain est peut-être le moins performant depuis 10 ans et au niveau des attaquants, il a toutes les peines du monde à créer des repères et des circuits préférentiels. Son seul fait d’armes et pas des moindres, ce sont ses matchs contre Barcelone (8e de finale LDC, 2020/2021) et contre le Bayern Munich (quart de finale LDC 2020/2021) où son équipe a fait un combat incroyable. Mais sur ces deux matchs, on a vu le PSG se dénaturer en défendant bas, préférant le jeu de contre au jeu de possession. Des qualifications à l’arrachée.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG