Restez connectés avec nous
Fernandez défend Trapp "ne remettons pas tout en cause", "il a assumé"

Autour du PSG

Fernandez défend Trapp « ne remettons pas tout en cause », « il a assumé »

Kevin Trapp, le gardien recruté cet été par le Paris Saint-Germain, a connu sa première soirée difficile hier au Parc des Princes, avec le score de 2-2 face à Bordeaux. Surtout qu’il est coupable sur le second but. Sur le premier aussi, selon certains, mais c’est abusif, comme l’affirmer Luis Fernandez, ancien joueur et entraîneur parisien, qui fait toujours confiance à l’Allemand.

« Sur le 2e but oui, il commet une erreur parce qu’il ne va pas assez vite. Sur le 1er non ! On défend mal au premier poteau. On ne va pas remettre en cause ses capacités, ses qualités. On le sait, ce sera Trapp mardi. Il a fait une boulette, comme Carrasso. Ne remettons pas tout en cause ! En plus, j’ai parlé avec lui hier. Je le trouve assez costaud et solide. Et il a assumé devant les micros, a expliqué Luis sur RMC. Maisquand tu prends un numéro un, il faut faire partir l’ancien titulaire. On sait comment ça se passe dans le vestiaire, attention aux regards, attention aux connexions… Il faut de la concurrence mais saine. »

Sur le premier but, Trapp est jugé comme si rien ne le gênait. Surprenant. Il y a trois joueurs entre lui et la balle, qui ne passe pas très haute. Il peut donc que difficilement la voir et elle est légèrement déviée. C’est assez pour surprendre et ne pas lui laisser le temps de réagir comme il faut.

Pour ce qui est du second, il est clairement fautif, mais il n’est pas le seul. Il est trop long à jouer le ballon, c’est sûr. Mais il n’a pas non plus de solution, comme c’est prévu dans le jeu parisien habituel. D’ailleurs, après le but, on a pu voir Marquinhos, Thiago Silva et Marco Verratti se parler, essayant de comprendre comme le gardien s’est retrouvé aussi seul.

Mais il a fait une erreur, c’est sûr. Et, après ce match nul, il a tout de même eu le courage d’aller face à la presse et ne pas fuir une déclaration forcément pénible. Cela montre un certain courage et une force de caractère que l’on a pas souvent vu chez Sirigu, souvent susceptible. Tous les gardiens font des erreurs, il faut assumer et passer à la suite, car il y aura des occasions à sauver.

D’ailleurs, s’acharner sur le gardien c’est ici oublier le mauvais match globale du PSG. Presque tout le monde a fait plus d’erreurs que d’habitude, beaucoup trop. L’équipe doit répondre en Ligue des Champions et dans les semaines à venir en championnat. Louper un match, cela arrive à tous les clubs. C’est dans les suivants que l’on voit les grands.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG