Restez connectés avec nous
©IconSport

Autour du PSG

France/Argentine – Deschamps évoque le déroulé de la finale « le rêve ne s’est pas concrétisé »

Didier Deschamps, sélectionneur de L’Équipe de France, était en conférence de presse et s’est exprimé sur la défaite aux tirs au but (3-3 et 4 tab à 2) contre l’Argentine en finale de la Coupe du Monde (voir le résumé ici). Il a évoqué le début de match où les siens n’ont pas existé avant un réveil pour une fin de finale de légende qui lui laisse plus de regrets. Il a aussi parlé de Kylian Mbappé, attaquant de 23 ans, triple buteur, même si cela n’a pas suffi à son bonheur. 

Deschamps « Je ne veux pas que l’on pense que je cherche à diminuer sa victoire »

« Quel est votre sentiment après ce revers ?

Il y a ces 60 grosses premières minutes où il n’y a pas eu de match parce qu’on était moins bien. On est revenus de nulle part en renversant une situation compromise, ce qui donne encore plus de regrets. On a une balle de Coupe du monde à la dernière seconde. Si on perd 2-0 ou 3-0, ce ne sont pas les mêmes regrets. Je félicite cette équipe d’Argentine qui a mis beaucoup de roublardise mais je ne veux pas que l’on pense que je cherche à diminuer sa victoire.

Deschamps « On frôle quelque chose qu’on aurait pu toucher« 

On frôle quelque chose qu’on aurait pu toucher. Il y a plusieurs raisons qui nous ont amenés à être moins bien. On avait moins d’énergie sur plusieurs joueurs importants, pour différentes raisons. Mais l’entrée de jeunes joueurs a fait du bien, ils avaient de la fraîcheur et de la qualité. On a fait ce qu’il fallait pour se donner le droit d’espérer. Mais le rêve ne s’est pas concrétisé.

Dechamps « Kylian a marqué de son empreinte cette finale »

Un mot sur la performance de Kylian Mbappé, auteur d’un triplé ?

Il y a eu pas mal de records dans le tournoi. Kylian a marqué de son empreinte cette finale mais pas avec le résultat qu’il voulait. Il avait beaucoup de tristesse à la fin, comme l’ensemble des joueurs. »

Cette finale aurait dû tourner court. La France n’a pas existé pendant près de 80 minutes, jusqu’au penalty de Mbappé, le premier, qui a redonné vie à cette équipe. La suite appartient à l’histoire, Mbappé égalise d’une grande reprise de volée et les espoirs ont alors de nouveau été permis. Mais les Bleus ont arrêté de jouer encore une fois, et se sont fait punir en laissant Lionel Messi (attaquant de 35 ans) bien trop souvent tout seul pour faire ses combinaisons. Mais cette Équipe de France a une âme et ne voulait pas mourir trop vite. Mbappé a marqué un troisième but.

Ce scénario est vraiment incroyable, il ne manquait pas grande chose mais la France n’a fait que réagir et n’a jamais pris le leadership de ce match. Il a manqué un petit quelque chose alors que la séance de tirs au but n’a été qu’une formalité, Hugo Lloris choisissant toujours le mauvais côté, comme une malédiction. À la fin, il y a de la déception mais au regard du match, la victoire Argentine est logique. Bravo aux Bleus et à Deschamps qui se montre très fair-play. Ce match a donné lieu à de nombreuses émotions. Bravo à l’Argentine également qui a été au bout de son destin et celui de son meilleur joueur.

Retrouvez nos articles sur Google News et MSN/Bing News :

Google News   MSN News

Autres articles présents dans Autour du PSG