Restez connectés avec nous
Katoto et le PSG pas encore d'accord, plusieurs clubs seraient à l'affût
©IconSport

Autour du PSG

Katoto et le PSG pas encore d’accord, plusieurs clubs seraient à l’affût

Mari-Antoinette Katoto, attaquante de 23 ans de l’équipe féminine du Paris Saint-Germain, n’a toujours pas prolongé son contrat. Le Parisien est revenu sur ce dossier où les dirigeants parisiens seraient enclins à donner un des plus hauts salaires du football féminin (environ 40 000 Euros brut par mois). Selon L’Équipe, la dernière offre remontre à fin 2021 et aucun accord n’a pour l’heure été trouvé. Katoto s’interrogerait sur la suite à donner à sa carrière, mais aussi à la direction que souhaite prendre la section féminine du PSG. Enfin, on nous apprend que l’Olympique Lyonnais serait à l’affût, notamment avec l’idée de proposer une offre « stratosphérique ».

Le Parisien à propos de Katoto  » Le PSG proposerait à son attaquante le salaire le plus important de l’histoire pour une Parisienne »

 » Pour tenter de convaincre Katoto de rester, le PSG proposerait à son attaquante le salaire le plus important de l’histoire pour une Parisienne, soit supérieur aux émoluments de Kadidiatou Diani, meilleure joueuse de D 1 la saison dernière. Un salaire qui serait à la hauteur de celui d’Ada Hegerberg. Ballon d’or 2018 et titulaire à l’OL, la Norvégienne touche 40 000 € brut par mois, selon une étude de « l’Équipe ». La dernière offre écrite pour Katoto remonterait au mois de décembre, ce qui n’a pas empêché les échanges de se poursuivre, sans qu’aucun accord ne soit trouvé jusqu’à maintenant.

Le Parisien à propos de Katoto « L’internationale tricolore s’interroge sérieusement sur la suite à donner à sa carrière« 

Selon nos informations, les discussions patinent. Si le PSG reste confiant et espère boucler ce contrat avant l’issue de la saison, l’internationale tricolore s’interroge sérieusement sur la suite à donner à sa carrière. Avec son entourage, elle souhaiterait avoir des garanties sur le projet du club et la direction que compte prendre la section féminine pour les prochaines saisons. L’affaire Hamraoui a laissé des traces. Un rendez-vous est prévu cette semaine entre Ulrich Ramé et le clan Katoto pour tenter de faire avancer les choses.

Le Parisien à propos de Katoto « Le club rhodanien […] est à l’affût »

Le PSG va devoir composer encore une fois avec la concurrence de son plus grand rival, l’Olympique lyonnais. En effet, le club rhodanien, à l’instar du Real Madrid et du FC Barcelone, est à l’affût et serait prêt également à formuler une offre stratosphérique pour accueillir la joueuse. »

Le PSG possède dans ses rangs, la meilleure buteuse de son histoire. Il n’y a qu’à regarder ce que Katoto apporte pour comprendre pourquoi les dirigeants font le forcing. Mais comme chaque dossier est unique, celui-ci s’avère aussi compliqué. La fin du contrat de Katoto approche et Le Parisien ne semble pas particulièrement optimiste quant à la faisabilité de l’opération. La concurrence est féroce, l’Olympique Lyonnais chipe régulièrement des joueuses au club de la capitale et pourrait recommencer. D’autant que Katoto a déjà une offre du PSG dans les mains, mais semble douter de l’avenir du projet. 

On peut aussi comprendre que l’affaire Hamraoui la fasse réfléchir. La situation a été étouffante pour tout le groupe. Mais cela ne veut pas encore dire que Katoto va s’en aller, elle est en position pour négocier et compte faire valoir sa voix et demander quelles seront les garanties pour les années à venir. On espère une fin heureuse, ce serait un coup formidable pour Paris de prolonger sa pépite. On attend désormais d’en savoir un peu plus. Dans cet article du Parisien, il y a un peu de tout. Les choses vont se décanter petit à petit.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG