Restez connectés avec nous
La FIF-Pro en faveur d'une prolongation de contrat à court terme, mais avec une réserve
©IconSport

Autour du PSG

La FIF-Pro en faveur d’une prolongation de contrat à court terme, mais avec une réserve

La suspension de la saison 2019-2020 à cause de l’épidémie du coronavirus pose de nombreux problèmes dans le football. Notamment pour ce qui est du calendrier et des finances. Mais aussi sur les contrats, puisqu’ils s’arrêtent habituelle au 30 juin alors que la compétition risque d’aller au-delà de cette date cette année. Certains joueurs vont donc être à la fin de leur contrat avant que la saison soit terminée. La FIFA se dirige donc vers des prolongations à court terme. Philippe Piat, président de la FIF-Pro (Fédération internationale des associations de footballeurs professionnels), a fait savoir à L’Equipe que c’est une bonne solution. Mais que la prolongation ne peut pas être imposée aux joueurs.

« C’est une bonne recommandation. Mais cela ne doit pas s’accompagner de menaces. La FIFA peut conseiller cette solution. Elle a le pouvoir de qualifier ou pas un contrat, mais elle ne peut pas forcer un joueur à prolonger de plusieurs semaines s’il ne le souhaite pas. »

Ainsi, cette idée d’une courte prolongation semble bien se faire une place. Elle a du sens, puisqu’elle permet aux clubs de finir la saison avec leur effectif tout en laissant les joueurs libres ensuite, comme c’était prévu. Sauf que la précision de la FIF-Pro est importante. Il faut une discussion entre le joueur et le club et certains pourraient refuser de signer cette extension du contrat. On peut l’imaginer dans certaines situations où le joueur n’est pas satisfait. Ce qui peut créer des situations étranges avec un départ au cours de la saison. Mais il y a une logique à ne pas forcer un joueur à signer. En revanche, on peut imaginer une règle qui empêche de jouer tout de suite avec un éventuel nouveau club.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG