Restez connectés avec nous
L'actu de la semaine : Neymar/Mbappé, calendrier, affaire Hamraoui
©Iconsport

Autour du PSG

L’actu de la semaine : Neymar/Mbappé, calendrier, affaire Hamraoui

Tous les vendredis, l’équipe de Parisfans répondra de manière courte aux questions liées au quotidien du Paris Saint-Germain. On balaye l’actualité de la semaine, avec des avis de deux rédacteurs. Ici, pas de détails, de courtes réponses franches qui permettront de résumer la semaine écoulée pour le club de la capitale. Cette semaine, retour sur le match Neymar vs Mbappé mit en avant par la presse, le calendrier démentiel, les libertés de Mbappé et les féminines engluées dans l’affaire Hamraoui.

  • Tout ce qu’on dit sur Mbappé vs Neymar vous inquiète-t-il ?

Arthur –

Pas du tout. Les deux joueurs n’ont pas montré beaucoup d’animosité en match, ils continuent à se chercher pour faire gagner les l’équipe. Si l’entente n’est pas bonne, on ne le sait pas, force est de constater que sur le terrain, les joueurs se respectent les uns les autres. Ma seule inquiétude, c’est que les médias et journalistes en fasse trop et que ce soit la goutte d’eau qui fasse dégoupiller l’un des deux joueurs.

Nicolas –

Absolument pas, cela m’agace seulement car j’ai toujours ce sentiment que plusieurs médias ont décidé d’attirer la visibilité avec ce qui semble être la meilleure formule : annoncer des problèmes au PSG. Sur le terrain, globalement, tout va bien. Neymar et Mbappé combinent ensemble et aident l’équipe à gagner, c’est bien l’essentiel. Et même dans les comportements « problématiques », il n’y a en fait rien de marquant.

  • Neymar et Messi favoris avec le Brésil et l’Argentine en Coupe du Monde ? Inquiets pour la France de Mbappé ?

Arthur –

Clairement, le Brésil est exceptionnel à voir jouer. Neymar rayonne et c’est un football particulier. La force offensive est incroyable, le jeu dans les petits espaces est impressionnant. L’Argentine a un jeu moins « beau » mais attention, 35 matchs sans défaites, le commando est lancé pour faire gagner le héros national : Messi. C’est une formation qui a la structure pour faire quelque chose de grand, mais surtout une confiance incroyable.

Enfin, la France peut quand même aller loin, en 1998, tout le monde critiquait, en 2018 tout le monde critiquait, les deux fois les Bleus sont rentrés avec la coupe. Cette équipe de France est comme le PSG, elle n’aime pas le statut de favori. Mais attention, Mbappé en leader offensif, cela peut faire très mal. N’enterrons pas cette Equipe de France trop vite.

Nicolas –

Le Brésil favori, c’est une quasi-évidence. Les « doublures » sont des joueurs très intéressants et les cadres brillent en ce moment. Dont Neymar (celui dont la carrière était soi-disant terminée il y a quelques mois, pour rebondir encore sur la première question). L’Argentine impressionne moins, mais enchaîne et peut compter sur un Messi en mission pour enfin remporter la Coupe du Monde. Ce sont des grands candidats.

Mais on a déjà vu que les statuts ne font pas tout et il y a d’autres très belles équipes à ne pas oublier. Surtout que sur un tournoi de quelques semaines tout peut aller très vite. Comme pour la France, qui déçoit régulièrement ces dernières mois mais n’était pas non plus brillante en 2018. Je ne pensais même pas qu’elle sortirait du groupe, ce qui s’est joué de peu grâce à des victoires très compliquées. Et finalement elle a gagné le Mondial. Il y a un effectif intéressant, alors on sait jamais. Mais ce n’est pas l’équipe la plus séduisante en 2022, c’est certain.

  • Quand on vous dit « Mbappé manque de liberté à Paris » qu’est-ce que cela évoque ?

Arthur –

Une pique envoyée par le principal intéressé qui explique son état de forme depuis le début de la saison. Sa frustration a souvent été palpable. Il attendait peut-être autre chose, mais il peut aussi respecter le club et ne pas jeter de l’huile sur le feu.

Enfin, comment dire qu’il manque de liberté à Paris, alors qu’il joue dans une équipe faite pour favoriser le jeu des trois stars offensives. Galtier veut jouer haut pour préserver ses deux stars, Messi et Mbappé des tâches trop défensives. Je ne comprends pas le timing, ni le besoin de le dire. Il faut évacuer cela très vite et se remettre à jouer avec le sourire.

Nicolas –

La bouderie d’un joueur, ou sa mauvaise foi, pour expliquer qu’il a été moins bon alors qu’il aurait pu simplement assumer. Mbappé n’a pas le même rôle qu’en Equipe de France, certes. Mais on ne peut pas dire qu’il ne soit pas dans de bonnes conditions pour briller au PSG.

Giroud occupe la défense en Equipe de France avec son gabarit et ce profil n’existe pas à Paris. Sauf qu’il est très clair que Neymar et Messi aussi attirent les défenseurs, même si c’est autrement. Et ils ont toutes les qualités pour servir Mbappé. Pourrait-il vraiment se plaindre d’être avec 2 des meilleurs créateurs d’occasions au monde ? Peut-être vraiment se cacher derrière un rôle quand il rate des occasions que ce soit un tir raté, un mauvais dribble ou une passe oubliée ? J’espère le voir mettre vite cela derrière lui.

  • 11 matchs en 44 jours : la rotation de l’effectif enfin ?

Arthur –

À titre personnel, c’est effectivement une bonne chose de voir autant le PSG. J’espère évidemment de la rotation même si je n’y crois pas plus que cela. Il va falloir surtout prendre les points et terminer premier en Ligue des Champions. Pour cela, il faut gagner et ne pas faire de sentiments. Si un joueur est prêt (à l’image de Fabian Ruiz) alors, il faut l’intégrer très vite. Pour ceux qui n’ont pas encore bien le style de jeu parisien dans les pieds, il faudra le faire par petite touche. Attention tout de même aux blessures, l’équilibre sera très compliqué à trouver. Mais à mon sens, tout le monde y trouvera son compte.

Nicolas –

Clairement, je pense qu’il est temps de voir un peu plus les « doublures ». Les cadres ne peuvent pas jouer tous les matchs en entier ou presque. J’espère qu’il saura afficher la bonne mentalité en ne boudant pas quand il est temps de souffler. Il y a d’autres très bons joueurs au PSG, même s’ils ne sont pas tous parmi les meilleurs au monde. Tout le monde peut être utile. Il est impossible de s’en sortir avec 14 joueurs face à un tel calendrier. A Galtier de faire les choix pour le bien du collectif et de la fraîcheur, qui a parfois manqué avant la trêve.

  • Les Féminines du PSG peuvent-elles se relever des récentes déclarations ?

Arthur –

C’est terrible ce qui s’est passé et les récentes « nouveautés » dans l’affaire font froid dans le dos. Entre haine, désolidarité, méchanceté, ce n’est pas que Diallo qui est visé. D’autres joueuses, encore dans l’effectif, ont aussi rejeté l’année dernière Hamraoui. C’est ce qui est terrible dans cette affaire sans précédent. Je ne vois pas comment faire cohabiter Hamraoui et le groupe Katoto, Diani ou encore Baltimore. L’avenir nous le dira et peut-être que les derniers échos de l’affaire permettront de faire table rase du passé, mais j’en doute.

Nicolas –

Je suis déjà impressionné par la régularité des résultats de ce groupe qui vit des choses très compliquées depuis 1 an environ. C’est le signe d’une certaine force. Mais il y a des limites, il serait temps que tout soit éclaircir et que le club parvienne à pleinement tourner la page. Les blessures de Marie-Antoinette Katoto et Paulina Dudek sont des obstacles bien suffisants.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG