Restez connectés avec nous
L'avocate de Mbappé explique son problème avec les sponsors des Bleus
©IconSport

Autour du PSG

L’avocate de Mbappé explique son problème avec les sponsors des Bleus

Kylian Mbappé, attaquant de 23 ans du Paris Saint-Germain, est en ce moment avec l’Equipe de France pour la trêve internationale de mars. Et avant de se distinguer durant le match amical prévus le mardi 29 mars face à l’Afrique du Sud, le numéro 10 des Bleus s’est déjà fait déjà remarquer avec un geste fort. En effet, il a décidé de ne pas se rendre aux activités prévues avec les sponsors. Ce qui a provoqué beaucoup de réactions et des difficultés pour la FFF. Ce lundi, son avocate Maître Delphine Verheyden a expliqué sa position dans L’Équipe.

« Ce n’est pas réaliste de prendre un engagement si long. »

« Quand un joueur est sélectionné pour la première fois en équipe de France, une des premières choses qu’il fait, c’est de signer un document qu’on lui tend et qui va régir ses droits et ses obligations en équipe de France. Ce document entre en vigueur au moment de sa signature et arrive à échéance cinq ans après le terme de sa carrière pro. C’est la première chose qui nous pose problème. Pour Kylian, ça devrait donc aller de ses 18 ans jusqu’à ses 40 ans en gros. Ce n’est pas réaliste de prendre un engagement si long.

Pour l’instant, plutôt que de veiller à la qualité de l’image des équipes de France, la Fédération n’a eu de cesse d’assouplir la définition de l’image collective de son équipe, pour pouvoir ainsi de plus en plus céder en réalité des droits sur l’image des joueurs pris individuellement.

« Ce rôle doit être manié avec précaution. »

L’image est une notoriété associée à des valeurs. Ces valeurs s’expriment notamment dans les publicités qu’acceptent de faire les joueurs. Il est important que les joueurs soient en harmonie avec les publicités auxquelles ils participent. Ils ont pour leur jeune public un rôle de modèle. Ce rôle doit être manié avec précaution.

Que voulez-vous dans l’immédiat ?

Revoir sans tarder, et avant l’ultime shooting de septembre qui couvrira la Coupe du monde, la convention. Il n’est plus possible pour la FFF de fonctionner de cette façon et avec cette convention initiale sans en parler aux joueurs à chaque début de saison.« 

La position de Mbappé et son entourage est donc éclaircie, alors qu’il y a déjà eu plusieurs rumeurs. Avec les propos de Me Delphine Verheyden, on connaît plus précisément les points qui gênent l’attaquant et les changements qu’il aimerait. Lesquels peuvent se comprendre, puisque la FFF a peut-être trop voulu avoir une gestion de tout le groupe d’un coup dans sa convention. La dernière date de 2010, en réponse à la fameuse grève durant la Coupe du Monde en Afrique du Sud. On peut donc le comprendre, sauf que l’individuel est certainement trop mis de côté.

Maintenant, il faut que les discussions se poursuivent pour voir si un terrain d’entente pourra être trouvé. Mbappé peut être écouté grâce à son importance ainsi que des revendications qui sont relativement légitimes. On ne peut pour le moment rien de faire de plus qu’attendre de voir où mène cette situation. Il faut toujours une idée collective, sans oublier la gestion des individualités.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG