Restez connectés avec nous
LDC - Dugarry "C'était magique, mais attention...Il n’y a rien eu de spécial au niveau tactique"

Autour du PSG

LDC – Dugarry « C’était magique, mais attention…Il n’y a rien eu de spécial au niveau tactique »

Hier soir, le grand événement n’a pas été la Saint-Valentin, mais bien la superbe victoire 4-0 du Paris Saint-Germain contre le FC Barcelone (8e de finale aller de Ligue des Champions). Une soirée exceptionnelle qui est bien sûr très commentée. Et Christophe Dugarry, ancien international français devenu consultant, a savouré la victoire. Toutefois, il ne s’est pas montré particulièrement convaincu par une grande force parisienne et appelle à la méfiance pour le match retour.

« C’était la meilleure Saint-Valentin de ma vie. Un match comme ça il y en a un tous les dix ans. Supporter ou pas du PSG, c’était magique. Il faut être fier de ce match. Cette raclée a fait le tour du monde, en Italie on met en avant le travail d’Unai Emery, en Espagne on évoque le niveau des joueurs. Mais je suis d’accord avec Lineker, je n’imaginais pas voir le Barça perdre aussi misérablement, ce qui n’enlève rien à ce que le PSG a fait. C’est surprenant de voir un PSG aussi grand mais aussi de voir un Barça aussi nul !

Pour moi, il n’y a pas 4 buts d’écart entre les deux équipes. Il faut avoir cette lucidité là. C’est important parce que le PSG peut en prendre quatre au Barça s’ils font un match de touristes comme les Catalans à Paris. Attention, les supporters ! Si le PSG a mis 4-0 à Barcelone, eux aussi peuvent mettre un 4-0 à Paris avec Messi, Suarez et Neymar. Je ne pensais pas que Kurzawa, Kimpembe ou Di Maria seraient capables de jouer à ce niveau.

Emery ? Il n’y a rien eu de spécial au niveau tactique, à part peut-être Cavani et Busquets. Ce pressing haut, on le voit de plus en plus, rien extraordinaire. Mais il a fait passer son message aux joueurs. Il était agité à la Simeone sur le bord du terrain. Maintenant on sait tous qu’on peut embêter le Barça comme ça… en pressant. Ce qu’ils ont pu faire parce que Zlatan n’est plus là. Mais calmons-nous, le PSG avait battu le Barça avec Laurent Blanc, un meilleur Barça. Ce n’est qu’un match. Et attention au match retour encore une fois ! »

En effet, le PSG a offert une soirée exceptionnelle à tous les supporters parisiens et amoureux du football. Sauf ceux qui étaient avec le Barça, mais on peut toujours trouver des mécontents. Et même eux n’ont rien à reprocher aux Parisiens, qui n’ont pas triché ou rusé hier. Non, ils ont « simplement » été beaucoup plus forts que l’équipe catalane.

Bien sûr, on ne peut pas dire que cette victoire a été simple à aller chercher, que le Barça s’est soudainement transformé en adversaire dont on se débarrasse facilement. Même si l’on avait vu ces dernières semaines qu’il n’a plus la force des saisons précédentes. Il a fallu que Paris soit très grand pour être au-dessus de l’ogre barcelonais.

Emery a parfaitement réussi son match, sans faire d’extravagance.

Et cette prestation n’est pas le fruit du hasard. Ni simplement de la qualité des joueurs. Emery n’a pas fait un grand « coup tactique » c’est vrai. Le coach parisien n’a pas tenté un 3-5-2 à la dernière minute, ou de faire jouer des attaquants en défense, ou autre chose farfelue que l’on peut voir parfois. Non, il mit un « classique » 4-3-3 qu’il ne fallait surtout pas aligner selon certains consultants…dont Dugarry. Et il a mis des joueurs qui « devaient » être sur le banc (Kurzawa, Matuidi, Di Maria). Et cela avec des consignes qui ont l’air simple, à écouter le consultant.

Sauf que le Barça est rarement aussi dominé et n’a aucunement l’habitude de perdre 4-0. Le fait est que les Catalans n’ont eu que très peu d’occasions pendant que les Parisiens auraient pu en mettre plus. La réussite tactique ce n’est pas de faire quelque chose de fou, mais de maîtriser son adversaire. Dans ce domaine, Paris ne pouvait pas faire mieux. Et Emery a prouvé à ses plus détracteurs qu’il sait au moins un peu ce qu’il fait.

Le PSG a été grand, mais une soirée ne suffit pas

Toutefois, il ne faut pas déjà voir le PSG sur le toit de l’Europe. Il reste beaucoup de chemin avant cela. Paris n’est même pas encore qualifié pour le quart de finale. Parce qu’il faut en effet jouer un match retour contre un Barça qui pourrait être vexé et tout faire pour remonter. Il faudra alors que le PSG soit encore prêt à tout donner et que les consignes d’Emery soient les bonnes pour ne pas tomber dans une terrible désillusion. Mais ne pas croire à la qualification serait complètement fou. Il s’agit de confirmer et ne pas oublier que tout ce qui a été fait hier n’avait rien de simple ni évident.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG