Restez connectés avec nous
Le nouveau Fair-Play Financier est "une victoire" pour le PSG, souligne Le Parisien
©Iconsport

Autour du PSG

Le nouveau Fair-Play Financier est « une victoire » pour le PSG, souligne Le Parisien

Durant de nombreux mois, l’UEFA a travaillé sur une refonte importante du Fair-Play Financier pour arriver à un nouveau système de règles. Ce jeudi, un communiqué officiel a été publié pour présenter cette nouvelle formule avec la règlementation sur la « viabilité financière » (retrouvez tous les détails ici). Il s’agit notamment d’un peu plus de marge de manœuvre sur le budget, mais avec une restriction sur la part des recettes attribuée aux « salaires, aux transferts et aux commissions ». Ce vendredi matin, Le Parisien souligne que cette nouvelle version est plutôt un avantage pour le Paris Saint-Germain face à ses grands concurrents européens.

« le nouveau règlement permettrait au PSG de posséder la marge nécessaire pour convaincre Kylian Mbappé de prolonger. »

« Ce nouveau FPF est une victoire pour Nasser Al-Khelaïfi, patron du PSG, face aux « historiques » comme le Real Madrid, le Barça ou Manchester United. Il favorise les clubs bénéficiant de fonds propres et d’actionnaires solides.

Dans l’immédiat, le nouveau règlement permettrait au PSG de posséder la marge nécessaire pour convaincre Kylian Mbappé de prolonger, tout en continuant de recruter. La limite de 70 % n’entrera réellement en vigueur que dans trois saisons.

« Les investisseurs gagnent en prévisibilité. »

Et même en cas de dépassement du plafond salarial, les actionnaires pourraient choisir, comme c’est le cas en NBA, de payer des amendes, même élevées, plutôt que de respecter la limitation à l’euro près. « Les investisseurs gagnent en prévisibilité : ils peuvent chiffrer leur budget s’ils choisissent de dépenser au-delà du plafond salarial », analyse pour l’AFP Raffaele Poli, responsable de l’Observatoire du football CIES. »

En effet, ces nouvelles règles mises en place par l’UEFA semblent plutôt aller en faveur d’un club comme le PSG, avec un actionnaire puissant qui peut « assurer » pour éviter d’être en difficulté. Bien sûr, certains dirigeants vont peut-être se plaindre. Mais c’est bien aussi de voir que les clubs ne pourront plus simplement s’endetter comme on a beaucoup pu le voir en Espagne. Ce qui a mis le FC Barcelone en danger, par exemple.

Maintenant, il ne s’agit pas non plus pour Paris de faire n’importe quoi. Il faudra suivre une vraie logique sportive ainsi et financière. Mais c’est bien d’avoir un peu de marge. Ici, tout le monde pense forcément au dossier Mbappé. Sauf qu’il ne faudrait pas aller trop loin, en se rappelant que le budget peut aussi être utilisé pour plusieurs joueurs afin d’avoir un effectif complet. Il faut aussi avoir à l’esprit que l’attaquant français ne sera pas convaincu seulement sur l’aspect financier.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG