Restez connectés avec nous
L'Equipe revient sur l'arrivée de Donnarumma au PSG, une opportunité hors plan
©Iconsport

Autour du PSG

L’Equipe revient sur l’arrivée de Donnarumma au PSG, une opportunité hors plan

Ce samedi matin, L’Equipe a décidé de revenir sur l’arrivée de Gianluigi Donnarumma au Paris Saint-Germain cet été suite à la fin de son contrat à l’AC Milan (où il était titulaire depuis ses débuts à 16 ans). Le quotidien sportif souligne que Paris ne comptait pas recruter à ce poste sur ce mercato estival, mais l’opportunité qui s’est dessinée avec la fin des discussions entre le portier et son club a été jugée comme trop belle pour passer à côté.

« Leonardo du PSG a vite compris la formidable opportunité que pouvait représenter le recrutement de Donnarumma. »

« Ce n’était pas le plan initial. Quand Leonardo et Mauricio Pochettino ont réfléchi à la constitution de l’effectif pour la saison à venir, recruter un gardien n’était pas une priorité. (…) Les réflexions d’un jour peuvent être vite chamboulées par les opportunités de marché. Gianluigi Donnarumma en était une. Et une belle.

Le Brésilien du PSG a vite compris la formidable opportunité que pouvait représenter le recrutement de l’Italien sans avoir à débourser la moindre indemnité de transfert. Un gardien avec ce potentiel et cette expérience – il compte déjà 215 matches de Serie A – possède une valeur marchande d’au moins 50 M€.

Le président Nasser al-Khelaïfi apprécie aussi Donnarumma et souhaite le voir venir au club. Des discussions sont donc menées et un accord global est finalisé pendant l’Euro, remporté par l’Italie.

« Aujourd’hui, c’est à Mauricio Pochettino de trancher cette délicate équation. »

Pendant la compétition, Donnarumma a changé de dimension, au point d’être élu meilleur joueur du tournoi. Au début des échanges avec le PSG, selon des proches du dossier, le natif de la banlieue de Naples n’excluait pas d’être la doublure de Navas cette saison. Ses récentes performances en sélection imposent désormais une nouvelle lecture de la concurrence avec l’ancien Madrilène. Aujourd’hui, c’est à Mauricio Pochettino de trancher cette délicate équation. Le staff ne semble pas encore avoir arrêté une hiérarchie. »

On garde toujours une prudence face aux affirmations du quotidien sportif. Cependant, avec Keylor Navas (34 ans) et Sergio Rico (22 ans) qui formaient un beau duo, il est clair que le PSG n’avait pas à faire du recrutement d’un gardien d’une priorité. D’autant plus dans un effectif où il y avait clairement des besoins au milieu et du côté des latéraux (on espère d’ailleurs toujours du changement à gauche). Cependant, assez logiquement, les dirigeants parisiens ont travaillé dans ce dossier qui s’est confirmé quand Milan a finalement fermé la porte à la prolongation de Donnarumma.

L’international italien représente l’avenir et ce n’est pas inintéressant alors que Navas a 34 ans. Le PSG a souvent oublié de préparer la relève de ces grands joueurs et le recrutement d’un gardien peut être très difficile. Là, c’est un point déjà réglé. Il y a de quoi être serein pour la suite. Donnarumma a même prouvé qu’il est déjà prêt pour le très haut niveau avec son excellent niveau lors de l’Euro remporté cet été.

Le souci vient plutôt de la gestion de la cohabitation dès cette saison, avec deux gardiens qui ont le profil pour être titulaires. Peut-être que Donnarumma est toujours ouvert à l’idée d’être numéro 2 dans un premier temps face à un Navas encore impressionnant la saison passée. Il faut attendre pour voir ce qui sera choisi par Pochettino et

 

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG