Restez connectés avec nous
Les matchs clefs de la saison #9 - Monaco/PSG, 3-0, 29e journée de Ligue 1 - Le déclic
©Iconsport

Autour du PSG

Les matchs clefs de la saison #9 – Monaco/PSG, 3-0, 29e journée de Ligue 1 – Le déclic

Dans le cadre des éditos bilan de la saison du Paris Saint-Germain, retour sur une série de matchs clefs pour le club parisien. Ce neuvième et dernier match, entre Monaco et le PSG comptant pour la 29e journée de Ligue 1, a donné des sueurs froides à pas mal de supporters. Défaits 3-0, les Parisiens, sans âme, ont vécu une soirée cauchemar. Comme une piqure de rappel que le 10e titre n’était pas encore dans leur armoire à trophées.

Les matchs clefs de la saison #9 - Monaco/PSG, 3-0, 29e journée de Ligue 1 - Le déclic

Le capitaine lui-même l’a dit, « l’alerte est là ». Accompagné des mots « catastrophique », « dur à digérer », « le pire match de l’année », Marquinhos n’a pas aimé la prestation du PSG et on peut le comprendre. Il est difficile à évaluer le match en regardant le tableau des statistiques. C’est vrai que si on les regarde, on a du mal à comprendre comment le score peut être aussi sévère. Pour s’en assurer, il faut voir le résumé, le PSG n’a pas existé, ils ont sombré. Cela va servir de vrais déclics pour aller chercher le 10e titre de Champion de France.

Pour Matthieu Bodmer, consultant pour Amazon, c’est tout simplement « honteux ». Selon l’ancien milieu du PSG, s’il avait été sur le terrain, il se serait surement « battu » avec un coéquipier. En plus, pour marquer l’importance de la défaite, Clement, l’entraîneur de Monaco, a clairement évoqué la lourdeur du score, assurant que plus de buts auraient pu être inscrits. L’impression laissée par les Parisiens est désastreuse, ils sont apparus perdus, sans forces, ni envie. Même Mauricio Pochettino, toujours sur la défensive, y est allé de son petit tacle sur lui-même et ses hommes, « l’équipe ne peut pas montrer cet état d’esprit ». Avant de conclure « il y a de la honte sportive »

 

Les matchs clefs de la saison #9 - Monaco/PSG, 3-0, 29e journée de Ligue 1 - Le déclic

Pas de Messi, sinon, c’est l’équipe-type de la saison. Ce qui accentue le côté exceptionnel. Paris ne jouait pas bien depuis de longs mois, mais avait toujours assuré au niveau du score, encore plus avec presque son équipe-type.

Mais voilà, il fallait un déclic après la lourde défaite contre le Real Madrid et la nécessité de se remobiliser pour aller chercher le 10e titre. Après, un match sans, peut arriver, le problème, c’est que cela arrive après de longs mois de frustration sur le plan du jeu. Il est difficile d’expliquer ce mauvais match, mais finalement, il aura bien servi pour remobiliser un groupe qui, lors de cette 29e journée, a clairement touché le fond.

Le résumé vidéo

Résumé Monaco/PSG (3-0) en vidéo

Quelques chiffres

Match :

  • 13 ans que le PSG n’avait pas perdu 4 matchs d’affilés à l’extérieur.
  • 40 % de possession pour Monaco.
  • 58 % de tirs cadrés pour Monaco – 38 % pour le PSG
  • 19 fautes pour Paris – 10 pour Monaco

Monaco :

  • 5/5 – Nombre d’arrêts du gardien Nubel.
  • 247 – Monaco a fait 94 pressings de plus que le PSG
  • 49 – passes effecutées sous la pression des Parisiens

PSG :

  • 5 arrêts sur 7 pour Donnarumma (3 buts encaissés)
  • Marco Verratti a touché 110 ballons (record du match)
  • 85.7 % de dribbles réussis pour Marco Verratti (6/7 – record du match)
  • 124 – passes effectuées sous la pression des Monégasques.
  • 18 – nombre de passes de plus de 10 m, vers l’avant réussies par Marco Verratti (record du match), Neymar est à 8, Paredes à 7. Le premier monégasque en a fait 6.

Conclusion

C’est un match à oublier. Il n’y a rien de vraiment intéressant à retenir si ce n’est qu’en regardant les statistiques, on s’aperçoit que Marco Verratti a fait de son mieux. Il domine à la création du jeu. On retient juste que ce match aura servi de déclic, pour une fin de saison avec plus d’envie et de concentration. Parce qu’après ce match, tout le monde voyait le PSG vivre une fin de saison encore plus cauchemardesque.

Deux flops du match (Tops et flops à retrouver en intégralité ici)


Un tout honteux. Il y a eu un petit réveil sur les 10 dernières minutes, mais c’était léger. Surtout, c’était très simple de faire mieux que le néant collectif de l’entame de match du PSG. Des relances ratées, au hasard, une défense facilement transpercée…Rien n’allait et il était logique de voir Monaco ouvrir le score alors que Gianluigi Donnarumma a d’abord fait quelques arrêts.

A la pause, il y avait au moins l’espoir de voir le PSG se réveiller en étant piqué dans son orgueil. Mais non, les Parisiens ont laissé le match filer comme s’ils n’avaient plus rien à défendre. C’était un match indigne du PSG, ainsi que toute équipe de football peu importe le football.

On ne cherchera pas à ressortir des individualités d’un collectif aussi défaillant. Il s’agirait simplement de voir quel joueur a été le pire. Et il y a une grosse concurrence.

Mauricio Pochettino. L’entraîneur ne peut pas être le seul responsable d’un tel échec. Mais c’est aussi à lui de préparer l’équipe et de trouver des clefs pour une réaction. Sauf que l’on avait dès le début une triste composition avec un Georginio Wijnaldum (milieu de 31 ans) pas à son poste, aucune créativité, pas vraiment une ambition dans le jeu. Et les changements sont arrivés tardivement, comme d’habitude.

On pourrait se dire que ce match servira au moins à précipiter son départ, mais on peut malheureusement en douter. Bien sûr, il faudra que ce départ soit accompagné d’une vraie remise en question au sein du club car ce n’est pas le seul point à modifier. Mais il semble impossible de continuer avec le coach argentin.


Notre débrief en vidéo :

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG