Restez connectés avec nous
Monaco/PSG - Les tops et flops de la défaite affligeante des Parisiens
©Iconsport

Autour du PSG

Monaco/PSG – Les tops et flops de la défaite affligeante des Parisiens

Ce samedi, le Paris Saint-Germain affrontait l’AS Monaco au Stade Louis II dans le cadre de la 29e journée de Ligue 1 2021-2021 et s’est incliné 3-0 (résumé vidéo Monaco/PSG ici). Cela avec un match tout simplement vide. Voici nos tops et flops de ce match.

Top –

Le match est enfin fini.

Les matchs du PSG sont souvent pénibles cette saison et on pouvait craindre de manquer d’enthousiasme sur les dernières semaines puisque le titre semble être presque acquis et l’espoir en Ligue des Champions est terminé. Ce dimanche, on a eu le droit à un match terrible, sans envie ni jeu. Ce PSG nous inflige de le regarder. C’était long et désagréable. Au moins, c’est maintenant la trêve internationale et chacun pourra penser à la sélection (ou aux sélections) de son cœur. Une pause qui devrait faire du bien.

Flops –

Un tout honteux.

Il y a eu un petit réveil sur les 10 dernières minutes, mais c’était léger. Surtout, c’était très simple de faire mieux que le néant collectif de l’entame de match du PSG. Des relances ratées, au hasard, une défense facilement transpercée…Rien n’allait et il était logique de voir Monaco ouvrir le score alors que Gianluigi Donnarumma a d’abord fait quelques arrêts.

A la pause, il y avait au moins l’espoir de voir le PSG se réveiller en étant piqué dans son orgueil. Mais non, les Parisiens ont laissé le match filer comme s’ils n’avaient plus rien à défendre. C’était un match indigne du PSG, ainsi que toute équipe de football peu importe le football.

On ne cherchera pas à ressortir des individualités d’un collectif aussi défaillant. Il s’agirait simplement de voir quel joueur a été le pire. Et il y a une grosse concurrence.

Mauricio Pochettino.

L’entraîneur ne peut pas être le seul responsable d’un tel échec. Mais c’est aussi à lui de préparer l’équipe et de trouver des clefs pour une réaction. Sauf que l’on avait dès le début une triste composition avec un Georginio Wijnaldum (milieu de 31 ans) pas à son poste, aucune créativité, pas vraiment une ambition dans le jeu. Et les changements sont arrivés tardivement, comme d’habitude.

On pourrait se dire que ce match servira au moins à précipiter son départ, mais on peut malheureusement en douter. Bien sûr, il faudra que ce départ soit accompagné d’une vraie remise en question au sein du club car ce n’est pas le seul point à modifier. Mais il semble impossible de continuer avec le coach argentin.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG