Restez connectés avec nous
Ligue 1 - Bitton voit une course "palpitante et passionnante" jusqu'à la 38e journée pour le titre

Autour du PSG

Ligue 1 – Bitton voit une course « palpitante et passionnante » jusqu’à la 38e journée pour le titre

Stéphane Bitton est revenu, sur les ondes de France Bleu Paris, sur la course au titre qui promet d’être palpitante et sur le match gagné,0-1, par le Paris Saint-Germain, sur la pelouse de Bordeaux ce mercredi soir lors de la 28e journée de Ligue 1 (voir le résumé ici). Pour lui, l’essentiel pour Paris se résume à la victoire dans ce match difficile.

Bitton « Il empoche sa deuxième levée de ce fameux pacte invisible du 12/12″

“Il y a eu des séries avant Netflix dont une qui s’appelait ‘les cinq dernières minutes’. C’est un peu le résumé de ce que va être la fin de saison en L1 : palpitante et passionnante. Je crois qu’on connaitra le champion de France au soir de la 38e journée. Exemple, dimanche soir à 22h45, le PSG était le nouveau leader de la L1, et trois minutes plus tard, à 22h48, c’est Lille qui avait repris la tête, et Monaco perdu la sienne dans la course au titre. Finalement, le PSG conserve sa deuxième place à deux points du LOSC, empoche sa deuxième levée de ce fameux pacte invisible du 12/12.

Cette fin de saison est palpitante, c’est un fait. Les circonstances font qu’il y a un suspense incroyable entre 3 équipes et que le 4ème n’est pas loin. Paris est repassé leader quelques instants ce mercredi soir. Rappelons tout de même que les Parisiens étaient à 4 points, il y a deux matchs et qu’ils ont déjà fait une partie de leur retard, leur permettant d’avoir leur destin en main. Paris a gagné sa deuxième finale sur 12 comme aime le souligner Mauricio Pochettino et consorts, bien conscients qu’il faut trouver dans cette course au titre, les ressources pour ne rien lâcher. Mais si Paris n’est pas rassurant et qu’ils n’arrivent pas à prendre le large, on peut aussi noter les difficultés de ses adversaires.

Lille a perdu aussi beaucoup de points depuis le début du championnat, laissant penser qu’il en lâchera d’autres d’ici la fin. L’Olympique Lyonnais joue par période et alterne le bon et le moins bon, ils laissent aussi échapper des points. Et Monaco n’allait pas finir la saison avec 12 victoires. Finalement le titre pourrait dépendre exclusivement des Parisiens et de l’effectif dont aura Maurcio Pochettino à sa disposition pour finir ce championnat. Car avec une équipe remaniée, sans 7 titulaires habituels, Paris a tout de même gagné. L’expérience pourrait jouer, d’autant que Paris culmine avec la plus grosse attaque (62 buts), la meilleure défense (17 buts avec Lille), le plus grand nombre de victoires (19) et aussi le meilleur buteur (Kylian Mbappé, 22 ans, 18 buts). Ce n’est pas sa plus grande saison, il fait moins peur, mais il n’y a pas de doutes, Paris reste l’équipe à battre cette saison en Ligue 1.

Bitton « Le PSG a sauvé l’essentiel, les trois points« 

« La prochaine levée sera Nantes le 14 mars. En attendant, il va y avoir la Coupe de France samedi à Brest et la Champions League contre Barcelone. A Bordeaux, rien n’a été simple, à commencer par le forfait de Moise Kean. Mais avec un Keylor Navas décisif, particulièrement sur la tête de Briand, une charnière centrale solide, un Gana Gueye hyperactif et passeur, et un sauveur nommé Sarabia, lui qui était un peu passé aux oubliettes, le PSG a sauvé l’essentiel : les trois points.“

Dans cette période compliquée, Bitton a raison de voir le calendrier du PSG comme des marches à franchir, petit à petit, l’une après l’autre. Car contre Bordeaux, il a fallu qu’ils s’emploient pour ne pas sombrer en fin de match, rappelant ainsi que la limite de cette équipe se situe peut-être dans ses remplaçants qui n’ont pas su se mettre au niveau de l’événement en seconde période. Mais dans cette équipe, il y a des tauliers, comme Keylor Navas, le gardien parisien qui sauve presque toujours son équipe d’une désillusion.

La preuve, le PSG culmine au sommet des matchs sans buts encaissés avec 17 matchs sur 28, Lille est second, 15/28 puis vient Lyon, 10/28 et enfin Monaco, 7/28. Ces données pourraient se retrouver dans la suite de la course au titre. La charnière centrale y est aussi pour beaucoup, avec Marquinhos, le PSG ne perd pas souvent. Comme le dit Bitton, il y a des points positifs, le « sauveur » Pablo Sarabia, attaquant de 28 ans, buteur décisif et le très bon match de Gana Gueye, milieu de 31 ans, qui semble revenir à un bon niveau. Il y a des motifs d’espoirs, d’autant que des retours de blessure sont prévus et cela devrait faire beaucoup de bien.

Publicités

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG