Restez connectés avec nous
Ligue 1 - La diffusion de la période 2021-2024 toujours incertaine, DAZN contacté par la LFP
©Iconsport

Autour du PSG

Ligue 1 – La diffusion de la période 2021-2024 toujours incertaine, DAZN contacté par la LFP

Après la crise durant l’automne suite à l’annonce de Mediapro, qui devait être le diffuseur principal de la Ligue 1 et la Ligue 2 sur la période 2020-2024, de l’arrêt de son paiement, la Ligue de Football Professionnel a pu trouver une solution d’urgence avec Canal+. Une bonne chose, sauf que cela ne va que jusqu’à cet été. La chaîne cryptée continuera ensuite avec son lot habituel, mais L’Equipe fait savoir ce mardi qu’elle ne compte pas garder l’ensemble de la diffusion. Le journal sportif indique que beIN SPORTS n’avance pas non plus vers les lots restants et que DAZN a été approché par la LFP.

« Canal+ n’a pas l’intention d’acquérir les droits de l’ensemble de la compétition. »

« Canal+ est le seul opérateur en mesure d’apporter à la LFP un minimum de ressources, mais il n’a pas l’intention d’acquérir les droits de l’ensemble de la compétition. Seuls les principaux matches l’intéressent. Pour l’heure, il est toujours titulaire du lot 3, commercialisé en mai 2018 pour la période 2020-2024 (deux affiches, sans les dix meilleures de la saison) et doit payer une facture de 330 millions d’euros annuels. Mais avec cette somme, le football français n’ira pas loin et doit trouver une solution globale.

Hormis ceux des équipes de tête, les matches du Championnat génèrent des audiences décevantes et ne sont pas jugés rentables. Pour la LFP, il faut donc trouver un deuxième diffuseur capable de récupérer 80 % des rencontres. Pour l’heure, beIN Sports, qui serait la solution idéale au vu de ses liens avec Canal+, traîne toujours les pieds, empêchant la concrétisation d’un accord avec la chaîne cryptée.

« La situation est donc bloquée pour l’instant à moins d’un mois du terme de la saison. »

Selon nos informations, la LFP est en contact avec DAZN pour ces matches de second rang. Mais ce nouvel opérateur, échaudé par l’échec retentissant de Mediapro, entend d’abord se mettre d’accord avec Canal+ pour la distribution d’une chaîne qu’il lancerait éventuellement en France. Seul souci : du côté de Canal+, on n’a manifestement pas très envie de lui ouvrir la porte et le laisser s’installer sur le marché français. La situation est donc bloquée pour l’instant à moins d’un mois du terme de la saison. »

Malheureusement, le quotidien sportif est plutôt fiable à propos de ce genre de sujet et on peut donc s’inquiéter un peu. On peut penser qu’une solution sera trouvée, mais ce flou peut faire peur alors que la saison suivante arrivera relativement vite. Les clubs ne peuvent pas préparer leur été, avec le mercato notamment, en toute sérénité si la diffusion de la compétition n’est pas fixée.

Le montant des droits TV est un point important des revenus et ce manque d’envie face aux lots proposés peut amener la peur de voir la LFP être obligée de les céder à un prix qui n’est pas forcément réjouissant. Il faut maintenant attendre de voir ce à quoi les discussions mènent. Espérons qu’il y aura de bonnes nouvelles au final. Mais on en doute forcément aujourd’hui. Le football français est loin d’être dans ses heures les plus réjouissantes. Cela alors que la course au titre n’a peut-être jamais été aussi passionnante.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG