Restez connectés avec nous
Ligue 1 - Pour les droits TV, la LFP et Canal+ espèrent convaincre beIN SPORTS

Autour du PSG

Ligue 1 – Pour les droits TV, la LFP et Canal+ espèrent convaincre beIN SPORTS

Après la crise durant l’automne suite à l’annonce de Mediapro, qui devait être le diffuseur principal de la Ligue 1 et la Ligue 2 sur la période 2020-2024, de l’arrêt de son paiement, la Ligue de Football Professionnel a pu trouver une solution d’urgence avec Canal+ afin de finir l’exercice 2020-2021. Une bonne chose mais qui n’était que temporaire. La chaîne cryptée continuera ensuite avec son lot habituel. Il faut donc trouver un preneur pour le reste. Pour le moment, c’est flou et aucune piste ne se concrétise. Ce jeudi, L’Equipe a fait le point et assure que c’est pour le moment beIN SPORTS qui a les « clefs » du dossier.

« beIN Sports, allié naturel de Canal+ depuis quelques années, traîne les pieds. »

« Le schéma envisagé depuis des mois, évoqué à plusieurs reprises dans nos colonnes, est de céder à Canal+ les deux affiches de L1 qu’elle souhaite, pour un montant qui pourrait tourner autour de 370 millions d’euros annuels. Puis de récupérer 200 millions d’euros supplémentaires avec le lancement d’une chaîne 100% Ligue 1 , éditée par beIN Sports, incluant le reste des matches en direct et ceux de la chaîne cryptée en différé.

Cette nouvelle antenne serait financée par beIN Sports (100 M€ de minimum garanti) et Canal+ (100 M€). Mais beIN Sports, allié naturel de Canal+ depuis quelques années, traîne les pieds, empêchant la réalisation d’un accord global. Pressé par la LFP mais aussi par Canal+ , qui font tout pour faciliter une décision favorable de sa part, le diffuseur d’origine qatarienne explique ne plus vouloir investir.

« Il restera deux solutions. »

Si les Qatariens persistent à ne pas vouloir aller plus loin, il restera deux solutions. Soit Canal + distribue en solo une chaîne totalement dédiée au Championnat de France, sans le concours financier de beIN Sports, soit la LFP lance, contrainte et forcée, sa propre antenne avec les huit matches de L1 et les huit rencontres de L2 qui resteraient sur le carreau. »

Malheureusement, même si on se méfie généralement du journal sportif quand il parle de la vie interne du PSG, il est plutôt fiable pour ce genre de sujet. Et le point qui est fait aujourd’hui n’invite pas à l’optimisme. Cette situation devient vraiment inquiétante alors que les clubs de Ligue 1 ont besoin de ces revenus pour avancer. Il faudrait une certaine visibilité pour se tourner vers le mercato et préparer l’avenir.

Il n’y a déjà pas une solution totalement réjouissante, mais en plus il n’y a rien de sûr pour le moment. Il faut absolument que ce dossier avance concrètement bientôt si le football français veut pouvoir espérer continuer à avancer. Il faut pour le moment attendre, avec une certaine inquiétude. Et il y a sans aucun doute des remises en question à faire au niveau de la direction de la LFP. Car il y a eu des erreurs pour en arriver là.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG