Restez connectés avec nous
Lollichon encense Donnarumma après PSG/City "il a marqué pas mal de points"
©Iconsport

Autour du PSG

Lollichon encense Donnarumma après PSG/City « il a marqué pas mal de points »

Mardi soir a eu le premier gros choc européen de la saison pour le Paris Saint-Germain et les hommes de Mauricio Pochettino ont réussi pour la première fois à battre l’équipe de Manchester City 2 buts à 0 (retrouvez le résumé ici, 2e journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions). Pour obtenir un tel résultat, c’est le onze complet qui a réalisé une très belle performance collective faite de prouesses individuelles. Christophe Lollichon, responsable des gardiens pour le Chelsea FC, est revenu pour Le Parisien sur celle réalisée par le gardien titulaire sur cette rencontre, l’Italien Gianluigi Donnarumma (22 ans).

« C’est un match qui va rajouter son lot de questionnements au staff et à l’entraîneur. Il a montré toute l’influence que pouvait avoir Donnarumma dans la surface de réparation, en dehors de sa ligne de but. Et c’est quand même extrêmement sécurisant sur le plan défensif, en particulier pour les défenseurs centraux. En Ligue des champions, il me semble qu’il a marqué pas mal de points quand même.

Lollichon « on ne va pas casser Navas parce que Donnarumma a fait un super match. »

Si Navas aurait pu faire un match similaire ?

Oui mais aujourd’hui il y a des faits qui montrent que Donnarumma a été rassurant. Il a pris une place incroyable qui a compliqué la tâche de City. Il a été présent dans le jeu aérien où je pense que Navas aurait été sans doute un peu plus en difficulté sur certains types de ballons. Mais, attention, on ne va pas casser Navas parce que Donnarumma a fait un super match, ça serait vraiment très bête et très injuste ! »

Le coach argentin a en effet un gros problème, mais un problème de riche avant tout. Abondance de biens ne nuit pas comme le dit l’adage et il est certainement mieux loti sur le banc du PSG que n’importe lequel de ses prédécesseurs.

Il lui a d’ailleurs fallu un sacré courage pour aligner le gardien italien face à Manchester City pour son tout premier match de Ligue des Champions. C’était à la place de Navas et le premier match de la carrière de Donnarumma dans cette compétition. La prestation de dernier rempart, bien suppléé par sa barre transversale quand il en a eu besoin, et le succès collectif lui donne en tout cas raison.

Loin d’être pris par l’événement, l’ancien Milanais a tenu son rôle avec brio et a permis au PSG de réaliser un clean-sheet face à une des équipes les plus offensives d’Europe faisant totalement fi de la pression et de l’enjeu.

Alors en Keylor Navas n’a pas perdu de point mais son compère dans les buts a lui marqué les esprits. De quoi donner de beaux maux de tête à leur entraineur, mais il vaut mieux en avoir pour cette raison que pour l’inverse.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG