Restez connectés avec nous
Lollichon n'a pas compris la situation Donnarumma/Navas "peu de cohérence"
@Iconsport

Autour du PSG

Lollichon n’a pas compris la situation Donnarumma/Navas « peu de cohérence »

Christophe Lollichon entraîneur des gardiens de 59 ans, qui a notamment entraîné puis supervisé les gardiens de Chelsea entre 2007 et 2022, s’est exprimé dans Le Parisien à propos de la fin du temps de jeu partagé entre Gianluigi Donnarumma (23 ans) et Keylor Navas (35 ans) au Paris Saint-Germain avec une hiérarchie claire. L’Italien est le titulaire et le Costaricien le numéro 2, avec peut-être un départ au bout.

Lollichon « À ce poste, la hiérarchie est indispensable »

« À ce poste, la hiérarchie est indispensable. Le seul gardien qui a eu un statut de numéro 1 à Paris ces dix dernières années, c’était Navas, et ça a été une réussite. Avant, l’incertitude permanente a créé un grand déséquilibre à ce poste. Donnarumma arrive après un Euro excellent et se met à douter.

Comment a-t-on pu voir un Donnarumma si proactif dans l’anticipation avec l’Italie, et qui s’est mis à jouer en reculant au PSG ? Avoir deux gardiens aussi différents, pour un coach comme pour les joueurs, c’est difficile à gérer. C’était une situation avec peu de cohérence.

Lollichon « Sa première année au PSG a un peu freiné son évolution »

Gianluca Spinelli de nouveau son entraîneur après le départ de Toni Jimenez avec Pochettino ?

Je ne suis pas sûr que le style de Jiménez lui correspondait bien. Gianluca est très influencé par la culture italienne du poste, mais il a beaucoup évolué, et il a une vision du poste plus moderne que celle qu’on a pu voir la saison dernière. Sur ses deux dernières années à Milan, il avait eu une belle évolution, il avait compris l’influence qu’il pouvait avoir en tant que gardien. Sa première année au PSG a un peu freiné ça. »

Lollichon a une évidente légitimité pour parler des gardiens de buts, ses 33 ans d’expérience en tant qu’entraîneur des gardiens (10 ans au FC Nantes, 8 ans au Stade Rennais puis 15 ans à Chelsea), font de lui une référence à ce poste. Il confirme l’importance d’une hiérarchie claire pour l’équilibre et la confiance d’un gardien et souligne d’ailleurs que le seul à avoir eu un statut de numéro 1 ces dernières années est Navas, avec la réussite que l’on connait.

L’ancien mentor de Petr Čech nous donne également son avis sur l’ancien (Toni Jimenez, 51 ans) et l’actuel entraîneur des gardiens du Paris Saint-Germain (Gianluca Spinelli, 55 ans), force est de constater qu’il a une nette préférence pour Spinelli (qu’il a côtoyé à Chelsea entre 2016 et 2018) en tous cas lorsqu’il s’agit d’entraîner Donnarumma.

Le poste de gardien de but est vraiment à part dans une équipe de football, le fait que la grande majorité des clubs optent pour une hiérarchie claire entre numéro 1 et numéro 2 signifie sans doute que c’est la meilleure façon de faire, surtout lorsqu’un spécialiste comme Lollichon le confirme. On peut se demander si cela aurait changé quelque chose la saison passée mais, sans dédouaner Mauricio Pochettino, on peut comprendre qu’il était certainement difficile de choisir entre deux grands gardiens.

Pourtant cette saison, dès son arrivée, Christophe Galtier a établie cette hiérarchie réclamée par de nombreux observateurs et spécialistes, en choisissant clairement Gianluigi Donnarumma comme numéro 1. Et même si nous adorons tous Keylor Navas, souhaitons que ce choix portera ses fruits dans les mois à venir et que le numéro 99 du PSG donne raison au nouveau coach parisien, avec des performances de très haut niveau. Il est essentiel qu’il retrouve de la sérénité et de la régularité.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG