Restez connectés avec nous
Mabille explique les insultes contre Neymar à la factory "un ras-le-bol général"
©IconSport

Autour du PSG

Mabille explique les insultes contre Neymar à la factory « un ras-le-bol général »

Romain Mabille, président du Collectif Ultra Paris, a pris la parole dans Le Parisienafin d’expliquer les raisons des insultes contre Neymar, 31 ans, à la Factory ce mercredi. Pour lui, c’est avant tout un « ras-le-bol général » arguant que le message va bien au-delà de cela. Il rappelle que Neymar symbolise un PSG que le CUP ne veut plus. Il a aussi répété que les actions des supporters devant son domicile ne sont pas du fait du groupe de supporters.

Mabille « On ne veut pas faire de mal à Neymar, on veut juste qu’il fasse le reste de sa carrière loin de Paris »

« Les insultes proférées à son encontre sont juste un ras-le-bol général mais notre message va bien au-delà de ça. Messi va partir et on veut juste faire comprendre à Neymar que ça serait bien qu’il quitte le club aussi. On ne veut pas faire de mal à Neymar, on veut juste qu’il fasse le reste de sa carrière loin de Paris. On veut passer à une autre ère. Il fait partie d’une époque où les joueurs font ce qu’ils veulent. On veut passer à autre chose et écrire une nouvelle page avec des joueurs qui ont envie. »

On peut comprendre la colère et devant la factory, l’euphorie aidant il était difficile de canaliser un groupe prêt à faire passer ses messages. On entend que Neymar symbolise un PSG qui « n’a pas envie », mais on peut se demander pourquoi c’est lui qui est toujours pris pour cible. Un symbole ? Parce que sur le terrain, il a donné ce qu’il avait à donner la plupart du temps. Son hygiène est souvent décriée mais il ne doit pas se satisfaire d’être constamment blessé par ses adversaires. Dans tous les cas, le message est passé.

Mabille « Je ne cautionne pas »

« Je ne cautionne pas ce qui s’est passé. Ce n’est pas une action du CUP. Le groupe ne revendique pas ceci, et n’est pas à l’origine de tout ça. C’était évitable, c’est sûr et certain. Aller en bas de chez lui, ce n’est pas la meilleure des idées. Cela décrédibilise l’action que le CUP a mise en place juste avant au siège du club. On demande à tout le monde de ne pas tomber dans la violence, on veut faire passer des vrais messages et cela gâche tout une demi-heure après. À titre personnel je regrette ce qu’il s’est passé. Je suis désolé que les gens ne retiennent que ceci. »

C’est bien aussi de préciser que le CUP n’a en aucun cas appelé à la violence. C’est essentiel même pour être audible quand on a des messages à faire passer. Pour Neymar, la colère gronde et les années se suivent. Comment le message va être perçu, on se le demande encore, tant le club fonctionne de manière opaque. L’intersaison va être décisive. Mais en aucun cas, la violence et la violation d’intimité doit-être valorisée. Le message est passé.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG