Restez connectés avec nous
Manifestation des opposants Ă  l'implantation du PSG Ă  Thiverval-Grignon

Autour du PSG

Manifestation des opposants Ă  l’implantation du PSG Ă  Thiverval-Grignon

Alors que les dirigeants parisiens auraient jetĂ© leur dĂ©volu sur un merveilleux site localisĂ© sur la commune de Thiverval-Grignon pour y Ă©tablir son futur centre d’entraĂ®nement, une frange de la population locale ne semble pas ravi par ce projet et commence Ă  le faire savoir.

Fin dĂ©cembre dĂ©jĂ , le “Collectif pour le futur du site de Grignon” a Ă©tĂ© crĂ©Ă© pour tenter de bloquer la vente au Paris-Saint-Germain du château abritant actuellement l’Ă©cole AgroParitech.

JoĂ«l Dine, porte-parole du collectif et ancien Ă©lève de cet Ă©tablissement d’ingĂ©nieurs agronomes estime qu’«On dilapide notre patrimoine».

Pour les membres de ce mouvement, ce château du XVIIe siècle et son parc de 300 hectares ne sont pas du tout adaptĂ©s Ă  la rĂ©alisation d’un centre d’entraĂ®nement de football :

«C’est une ineptie d’y mettre 18 terrains de football et un stade de 5 000 places. Les sites de Saint-Germain-en-Laye ou de Poissy seraient beaucoup mieux pour eux.» .

A la place, ces opposants proposent  la rĂ©alisation d’«un centre international d’échanges pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement de demain».

Lancée fin novembre, une pétition contre cette installation a recueilli plus de 7 500 signatures alors que la commune de Thiverval-Grignon ne comptait en 2013 que 1095 habitants.

«Les 10 000 signatures seront atteintes en février, assure le porte-parole du collectif. On a l’intention de remettre la pétition de façon officielle au ministère de l’Agriculture».

Le journal Le Parisien nous apprend même que la manifestation organisée ce matin à 11h30 a réuni près de 300 personnes (voir ci-joint).

«Ce n’est que le dĂ©but !», prĂ©vient JoĂ«l Dine qui envisage d’ores et dĂ©jĂ  une nouvelle marche en mars prochain ainsi que l’introduction de recours en justice contre ce projet.

Reste donc Ă  savoir si ce mouvement d’humeur, pour le moment limitĂ©, rĂ©ussira Ă  prendre de l’ampleur et Ă  dissuader les dirigeants qataris de concrĂ©tiser leur « envie de château ».

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG