Restez connectés avec nous
Mbappé pourrait être prêt face à l'Atalanta, explique un ancien médecin de l'Equipe de France
©IconSport

Autour du PSG

Mbappé pourrait être prêt face à l’Atalanta, explique un ancien médecin de l’Equipe de France

Lundi soir, le Paris Saint-Germain a donné des précisions sur la blessure de Kylian Mbappé, attaquant de 21 ans victime d’un tacle dangereux de Loïc Perrin, défenseur central de 34 ans de l’AS Saint-Etienne, vendredi dernier lors de la finale de Coupe de France (remportée 1-0, retrouvez le résumé ici). Le club parisien a fait savoir que le numéro 7 devrait avoir besoin « d’environ 3 semaines » pour retrouver le terrain. Ce qui mène à un quasi-forfait pour le quart de finale de la Ligue des Champions contre l’Atalanta le 12 août. Mais d’après Jean-Pierre Paclet, ancien médecin de l’Equipe de France, il y a encore l’espoir de voir l’international français être prêt. Il l’a expliqué au journal Le Parisien.

« En matière de durée de non pratique sportive, les délais que l’on donne 3 jours après l’accident sont toujours des pronostics. Ils ont autant de valeur qu’un pronostic en matière sportive.

C’est-à-dire ?

Quand on dit 3 semaines, ça peut être 2 comme 5 semaines. Il est impossible de préciser avec exactitude la durée d’indisponibilité. C’est pourquoi la formule « environ 3 semaines », me semble appropriée.

« C’est possible sans que ce soit un miracle. »

Cela signifie que Kylian Mbappé pourrait être remis avant le 12 août ?

C’est toujours possible. Il ne faudrait pas s’émouvoir si Kylian Mbappé n’avait plus mal au bout de 14 jours et était ensuite capable de rejouer. C’est possible sans que ce soit un miracle. Et le fait qu’il soit jeune est plutôt un avantage.

Une entorse de cheville a pour conséquence de faire gonfler l’articulation. Le premier stade est de lutter contre le gonflement, c’est un travail de kinésithérapie et de physiothérapie. En même temps il faut faire attention que la cheville ne se raidisse pas trop car c’est du temps gagné sur la suite. Et puis il faut faire travailler le joueur sur le plan cardio-vasculaire sans solliciter la cheville.

« Le facteur le plus important est la capacité propre du joueur à cicatriser vite. »

Enfin quand ça ira un peu mieux, que sa cheville aura dégonflé et qu’il n’aura plus de douleurs, on va le faire travailler pour retrouver un bon contrôle proprioceptif de son articulation. C’est là que les délais sont variables mais pour un joueur de haut niveau c’est environ 10 jours. Le facteur le plus important est la capacité propre du joueur à cicatriser vite. »

Ainsi, il n’y a visiblement pas une certitude absolue sur l’absence de Mbappé. Les précisions apportées par Paclet sont plutôt intéressantes, même s’il faut rester prudent puisqu’il reste en dehors du club et n’a donc pas la précision des examens faits par le PSG hier. Si le club a dit « environ 3 semaines », c’est peut-être aussi parce qu’il pense vraiment que le jeune attaquant sera disponible après ce délai à peu près. Il vaut mieux rester très prudent pour le moment.

On voit toujours avec ces blessures de joueurs importants les déclarations se multiplier à propos d’un possible retour à une éventuelle date. Le plus sage est toujours de rester très prudent et de se fier à la communication du club. L’expérience d’un médecin est un élément à écouter, mais, encore une fois, il n’a ici pas les détails de ce dossier. Disons qu’il est possible de croiser les doigts pour la présence de Mbappé, mais l’espoir reste minime. Surtout qu’il risquerait d’être loin d’être en pleine forme. Alors qu’il faudra une grande performance de chaque joueur pour se qualifier dans ce grand match.

Nous avons aussi évoqué cette blessure dans notre dernier podcast :

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG