Restez connectés avec nous
Ménez évoque des "souvenirs magnifiques" et affirme ne pas s'intéresser aux critiques

Autour du PSG

Ménez évoque des « souvenirs magnifiques » et affirme ne pas s’intéresser aux critiques

L’ancien joueur du Paris Saint-Germain, Jérémy Ménez, a quitté le club de la capitale pour rejoindre l’AC Milan à l’été 2014. Mais, il n’oublie pas son beau but qui a permis les Parisien d’être sacré champion de France 2013.

« Marquer le but à Lyon, c’était un souvenir de fou. C’est un de mes meilleurs souvenirs de ma carrière jusqu’à présent. Marquer l’histoire du PSG, c’est grand mot. De très grands joueurs sont passés par le club. Après, on pourra dire que j’y ai joué et que j’ai mis un but contre Lyon qui a donné le titre.

Contrairement à ce que tout le monde dit, le PSG a été trois saisons magnifiques du point de vue sportif et dans ma vie personnelle. L’ambiance dans le groupe était super bien.

On se faisait des restos tous ensemble, des barbecues chez Sylvain Armand. Ancelotti venait et il chantait. Beckham venait aussi. Ce sont des souvenirs magnifiques que je n’oublierai jamais », déclare l’actuel attaquant milanais dans une interview accordée à J+1.

Dans sa carrière jusqu’à présent, Ménez a remporté 2 titres, les deux sont avec le PSG (champion de la Ligue 1 en 2013 et 2014). Dans une bonne ambiance, l’ailier de 28 ans à gagner de nombreux matchs et des titres avec le club de la capital. De quoi avoir de très beaux souvenirs de son passage, même s’il y a eu des moments difficiles et de nombreuses critiques. 

« Les critiques ? Je ne les lis pas. C’est rare de chez rare. Une note, c’est quoi ? C’est le joueur qui est pote avec le journaliste qui lui met une bonne note ? C’est ça une note, en vrai.

Si j’avais été bien avec des journalistes, j’aurais été bien noté. Tout le monde le sait que ça se passe comme ça. Qui peut te juger ? C’est ton coach, ou toi-même. »

Il y a du vrai dans ce qu’il dit, mais Ménez ne peut pas juste se cacher derrière cela. Il n’y a pas que les journalistes qui l’ont critiqué, mais les supporters aussi. Les sifflets lors du dernier match au Parc des Princes étaient peut-être de trop, mais ceux reçus plutôt ont certainement été mérités.

Qu’il ait du mal à revenir de sa blessure, à retrouver de l’explosivité et de la vitesse, cela peut se comprendre et les supporters savent attendre un peu. Mais Ménez est devenu encore plus individualiste, rechignait à faire les efforts défensifs. De quoi agacer et faire venir les critiques des supporters et leur mécontentement. Bien sûr, on ne peut pas oublier ce qu’il a apporté au PSG, mais tout n’a pas été parfait (ni même bon).

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG