Restez connectés avec nous
Monaco/PSG - Duluc déçu par le niveau de la finale "le jeu du PSG a été extrêmement pauvre."

Autour du PSG

Monaco/PSG – Duluc déçu par le niveau de la finale « le jeu du PSG a été extrêmement pauvre. »

Le Paris Saint-Germain s’est imposé face à l’AS Monaco en finale de Coupe de France (0-2) ce mercredi. Globalement, ce match n’a pas été des plus palpitants, ce qui a fortement déplu au journaliste Vincent Duluc, comme il l’exprimait sur le plateau de La Chaîne L’Equipe.

Duluc «une des finales les plus tartes de ces quarante dernières années»

« Trois fois quinze secondes en 90 minutes, ce n’est pas énorme. J’ai une admiration extrême pour Kylian Mbappé, et une vraie reconnaissance pour nous avoir offert ces trois fois quinze secondes dans la soirée, sa passe décisive, son ballon sur la barre et le but. Mais ça ne suffit pas pour sauver une des finales les plus tartes de ces quarante dernières années.»

Duluc «Le jeu du PSG en dehors de ces trois éclairs a été extrêmement pauvre»

«C’est la faute des deux équipes si le match a été pourri. Le jeu du PSG en dehors de ces trois éclairs a été extrêmement pauvre. Il y a eu une seule bonne combinaison offensive à un moment. Monaco a été nul, mais il a tiré au but cinq fois de plus que le PSG… 12 à 7. Seulement sept tirs en 90 minutes ! Mais c’est ridicule. », propos relayés par Foot 01.

Il est certain que cette finale ne restera pas gravé dans les annales. Globalement, cette équipe parisienne a maitrisé son sujet sans mettre énormément d’intensité dans son match et sans être très inquiété. Évidemment, pour faire un bon match, il faut que les deux équipes soient à 100%. Mais les Monégasques l’ont déclaré eux-mêmes après la rencontre, ils ont été beaucoup trop timides ce que les a forcément empêché d’être à la hauteur de cette finale.

De son côté, le club de la capitale, sans être brillant a assuré l’essentiel en remportant ce trophée. Pour le PSG, il était très important de remporter cette coupe, afin de ne pas terminer sur une saison blanche. Le plus important pour lui n’était donc pas de faire le spectacle, mais bien de remporter simplement ce match afin de soulever son premier trophée de la saison.

Et si Duluc n’est pas satisfait, c’est loin d’être le problème du PSG. Pour compléter ses chiffres sur les tirs, Paris a cadré 3 fois comme seulement une frappe cadrée pour Monaco. Le club monégasque n’a pas forcément été plus dangereux, un tir ne fait pas tout. C’est tout de même dommage qu’il mette de côté qu’il y a eu quelques très belles phases de jeu, même s’il a manqué quelque chose pour être plus dangereux.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG