Restez connectés avec nous
Montpellier/PSG - Der Zakarian est "fier" de son équipe, mais critique l'arbitrage
©Iconsport

Adversaires

Montpellier/PSG – Der Zakarian est « fier » de son équipe, mais critique l’arbitrage

Ce mercredi dans le cadre des demi-finales de la Coupe de France 2020-2021, le Paris Saint-Germain affrontait Montpellier au Stade de la Mosson. Michel Der Zakarian, entraîneur de l’équipe montpelliéraine, s’est arrêté en conférence de presse après la qualification parisienne (2-2, puis 5-6 aux tirs au but, retrouvez le résumé ici) pour la finale le 19 mai contre l’AS Monaco ou Rumilly (match ce jeudi soir). Le coach a fait part de sa déception sans cacher que la qualification parisienne est méritée, même s’il s’est plaint de l’arbitrage.

« Ce n’est pas passé loin. On a joué contre une belle équipe, qui nous a malmenés. Mais mes joueurs ont eu le mérite de ne pas lâcher, de se battre jusqu’au bout. On marque deux jolis buts, bien amenés, et Dimi (Bertaud) fait énormément d’arrêts. Ce sont nos vertus, nos valeurs, et je suis très fier de mon équipe. C’est dommage, car quand on est arrivés aux penalties, je pensais que l’on allait passer.

Der Zakarian « S’il y a le VAR de l’autre côté… »

Ce n’est pas le match dont on rêvait, non. On pensait faire un match plus abouti, meilleur dans l’animation défensive. Après, en face de nous, il y avait quand même des joueurs de grande qualité. Ils ont l’art de faire courir le ballon vite. T’arrives toujours un peu en retard, le ballon est déjà parti. Ils ont des joueurs qui vont très vite dans les espaces.

Des regrets ?

J’ai revu les images, je pense qu’il y a penalty sur Daniel (Congré, 88e minute). Il (Bakker) le pousse dans le dos. S’il y a le VAR de l’autre côté… »

Il y a forcément de la déception du côté montpelliérain, puisque la finale était très proche. Il ne manquait plus qu’une victoire. Le souci étant que c’était un bon PSG sur le chemin. Il n’y avait que 1-1 à la pause, mais Paris avait été supérieur dans le jeu. De même à la fin de la rencontre, avec un 2-2 frustrant le PSG. Au moins, les Parisiens ont su être efficaces sur les tirs au but afin de se qualifier.

C’est dur pour le club héraultais, qui a donc pu y croire jusqu’au bout et s’est bien battu. Surtout qu’il n’y a plus grand-chose à jouer en Ligue 1. Mais il faut l’accepter et tourner la page. Ce n’est pas une défaite honteuse, loin de là. C’est toujours bien, même si cela ne change pas l’essentiel : c’est Paris qui jouera la finale.

Quant à la remarque sur l’arbitrage, elle n’était vraiment pas nécessaire. L’assistance vidéo était bien là et il n’a pas été jugé qu’un penalty devait être sifflé. On comprend la frustration, mais c’est dommage d’en revenir à l’arbitre.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires