Restez connectés avec nous
OM/PSG – Les tops et flops de la victoire Parisienne lors du 100e Classico
©Iconsport

Autour du PSG

OM/PSG – Les tops et flops de la victoire Parisienne lors du 100e Classico

Le Paris Saint-Germain, s’est imposé 0-2 contre l’Olympique de Marseille lors de la 24e journée de Ligue 1 jouée ce dimanche soir (retrouvez le résumé ici). Nous avons assisté à un match cohérent des Parisiens qui ont su hausser le ton au tout début du match pour se mettre à l’abri. Les joueurs de Marseille n’ont pas démérité et ont mis de l’intensité. Les Rouge et Bleu restent au contact au classement. Voici nos tops et flops parisiens sur ce match.

Les tops –

Kylian Mbappé/Mauro Icardi.

Les deux attaquants ont marqué tôt dans le match et cela a permis au PSG de « gérer ». C’est, en tout cas, important de partir devant au tableau d’affichage. De plus en première mi-temps, ils ont joué simples, se sont montrés disponible. On demande de l’efficacité et ce dimanche, ils en ont eu, notamment sur le but du dos de Mauro Icardi.

 L’Argentin est un vrai poison et pourra vraiment faire du bien à cette équipe quand elle tournera à 100 %. Mbappé a joué plus simplement et son but est un modèle de ce qu’il doit faire: prendre la profondeur, éliminer simplement et ajuster le gardien, imparable, il ne manquait que les supporters marseillais pour que la célébration soit encore plus intense.

Leandro Paredes/Marco Verratti.

Quel duo quand ils sont à leur niveau. Il est même regrettable que cette paire n’ait pas vu le jour plus tôt tant, ils semblent complémentaires. Verratti retrouve un peu de Motta dans la qualité technique de Paredes et l’Argentin insuffle cet esprit batailleur qui donne du caractère au milieu parisien. Ils ont beaucoup couru, et on donné satisfaction à la récupération. 

Bien sûr, ils ne jouent pas vraiment ensemble depuis longtemps et il faudra voir ce que cela donne contre un adversaire plus ambitieux. Mais ils ont tordu le cou à ceux qui trouvent que défensivement, ils ne sont pas physiquement prêts.

Marquinhos/Kimpembe.

Quelle joie de les retrouver tout les deux dans l’axe. Marquinhos est bien revenu de sa blessure et Presnel Kimpembe monte doucement, mais sûrement en pression. Ils ont mis leurs atouts pour garder leur cage inviolée et Marquinhos a pris tous les ballons de la tête.

 Kimpembe lui est bien sorti sur le porteur de balle et a joué en avançant. Quand ils vont être prêts et à 100 % le PSG va monter d’un niveau et l’on espère que ce sera contre Barcelone.

Layvin Kurzawa.

On ne pouvait pas le laisser de côté. Il a tant déçu ces derniers mois qu’il serait injuste de ne pas noter toutes les bonnes choses qu’il a faites hier soir contre l’OM. Il a couru, s’est montré disponible et défensivement, il a fait quelques retours à l’énergie qui ont bien aidé son équipe. 

Alors il n’a pas tout réussi, il y a encore du déchet dans son jeu et il est souvent très haut sur le terrain (à voir quand ca sera Messi face à lui) mais il semble travailler dans le bon sens. Il a fait un bon match et l’on retiendra qu’il monte clairement en pression. De bon augure?

Les flops –

La maitrise du jeu en seconde mi-temps

Il y a beaucoup à dire sur le ressenti global du match. Marseille a réalisé une bonne seconde mi-temps et aurait pu punir le PSG avec plus de qualité dans le dernier geste. Paris a reculé, a laissé le ballon et on le sait ils ne sont jamais plus en danger que dans cette configuration. Le PSG doit maîtriser pour être le plus efficace.

Ce dimanche, on n’a pas retrouvé de maîtrise dans la seconde partie du match. Il y a eu encore trop de tirs subis, trop de largesses entre les lignes et cela aurait pu coûter cher. Il va falloir trouver des solutions, car le FC Barcelone sera bien plus redoutable que l’OM.

La blessure de Di Maria

Le PSG est un club malchanceux. En tout cas, Di Maria avec sa blessure prouve qu’il se passe toujours quelque chose dans ce club pour venir contrecarrer les plans. L’Argentin traînait sa peine depuis quelques mois et n’était clairement pas bon sur le terrain et cela commençait à faire tâche. Mais on le sait, il a des ressources pour revenir en forme quand il le faut. Ce dimanche, il a régalé Mbappé avant de sortir sur une blessure, preuve qu’il est en train de relancer la machine. Cette blessure est d’autant plus préjudiciable si Di Maria se remet à faire de gros matchs. 

Son absence pourrait être compliquée à compenser quand on sait qu’il est capable de sauver ou gagner des matchs par sa vista et sa patte gauche. On attend des nouvelles de sa blessure, mais quoiqu’il arrive ce n’est jamais bon de se blesser au mois de février.

 

Retrouvez ici notre Podcast « PSG – Neymar prolonge, un succès retentissant pour Paris ».

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG