Restez connectés avec nous
Papin heureux de voir Messi en Ligue 1, mais gêné par l'argent du Qatar
©Iconsport

Autour du PSG

Papin heureux de voir Messi en Ligue 1, mais gêné par l’argent du Qatar

A l’occasion de la 2e journée de Ligue 1 et de la réception des Girondins au Vélodrome, le club de l’Olympique de Marseille célébrera les 30 ans du Ballon d’Or de Jean-Pierre Papin. En marge de l’événement, l’ancien buteur de l’OM revient, dans une interview accordée à La Provence, sur la signature de Lionel Messi au Paris Saint-Germain. Il s’est d’abord montré ravi de la venue de l’attaquant de 34 ans en fin de contrat au FC Barcelone.

« Pour le championnat de France c’est magnifique, ça sera l’un des plus suivis au monde et le coup de projecteur est parfait. Après pour les empêcher de tout gagner, ce sera dur, mais Lille l’a fait. Les surprises peuvent arriver, mais ça sera un casse-tête que de contrecarrer à la fois Messi, Neymar et Mbappé ».

En Ligue 1, la signature de Lionel Messi place le club de la Porte d’Auteuil encore plus au-dessus du lot que les saisons précédentes. Aucune autre équipe ne dispose d’autant d’expérience cumulée, de technique et de magie que le onze-type actuel du PSG. Ceci étant, le football n’est pas une science exacte et même si la probabilité de voir le PSG finir champion de France est importante, il n’est pas impossible qu’une équipe plus constante ravisse le titre en fin de saison. Et de toute façon, l’exposition est en géniale pour le football français. Et il faudra savoir en profiter. Papin a visiblement une difficulté, puisqu’il s’est dit ensuite dérangé par l’investissement qatari à Paris.

Papin « il est anormal que ça soit un pays qui dirige un club. »

« Je suis très admiratif mais il est anormal que ça soit un pays qui dirige un club. Quand tu as des moyens illimités, ce qui est le cas, tout est possible. »

Ouf ! Un supporter marseillais reste un supporter marseillais, avec une dose de plainte et de mauvaise foi. Non seulement l’économie du football moderne est encadrée par les règles du Fair-Play Financier, certes adoucies mais toujours contraignantes. Mais de surcroit rappelons que dans les faits, au classement des clubs les plus dépensiers depuis 2010, le PSG qui s’est notamment payé Neymar pour 222 millions d’euros, soit le joueur le plus cher de l’histoire, n’arrive qu’en 6e position avec 1,3 milliard d’euros dépensés. Le club parisien arrive derrière Manchester United, la Juventus, le FC Barcelone, Chelsea et Manchester City.

Rappelons que la signature de Messi, comme 3 autres des 5 recrues du PSG, se fait sans indemnité de transfert et que tout est géré grâce à une image largement développée et des revenus très solides qui vont être encore poussés par la venue de l’Argentin.

Le club des Rouge et Bleu est encore un peu plus entré dans l’Histoire du football mondial. Sportivement et économiquement. N’en déplaise à Jean-Pierre Papin qui, rappelons-le, n’a rien trouvé à redire de l’argent qatari quand il a fallu parapher son contrat de consultant sur beIN SPORTS.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG