Restez connectés avec nous
PSG/Bayern - Javier Pastore : « Paris franchit un cap supplémentaire »

Anciens

Pastore encense Messi et le défend sur son caractère

Javier Pastore, ancien chouchou du Parc des Princes, était sur RMC Sport, dans Rothen S’enflamme. Il a évoqué l’Argentine et son parcours dans cette Coupe du Monde 2022. Puis il a donné des indications sur le caractère de Lionel Messi, attaquant de 35 ans. Il a expliqué que le numéro 10 de l’Albiceleste a un gros caractère et l’a montré contre les Pays-Bas.

Pastore « On a trouvé un Messi incroyable »

« Jusqu’à maintenant, ils ont fait une très bonne Coupe du monde. Elle a commencé un peu mal avec une défaite à laquelle personne ne s’attendait. Mais petit à petit, ils ont commencé à jouer de mieux en mieux à chaque match. Le deuxième match m’a beaucoup marqué contre le Mexique parce que si tu perds, tu sors de la Coupe du monde. Ils ont réussi à faire un bon match, à avoir du caractère. Après ce match, tout le monde a trouvé de la confiance, ils ont marqué à chaque match et beaucoup mieux joué.

On a trouvé un Messi incroyable, comme son début de saison au PSG, c’est un niveau exceptionnel. Toute l’équipe est derrière lui, travaille beaucoup pour lui.

Pastore « On a trouvé un Messi incroyable »

Messi a toujours été comme ça. Tous les joueurs veulent montrer quelque chose de plus. Parfois il était… pas énervé mais il savait beaucoup parler avant les matchs. Il a toujours été comme ça, avec son caractère, cette envie de gagner, de fermer les bouches de ceux qui parlent avant. En 2010, il avait 22-23 ans, il jouait déjà un football extraordinaire mais c’était un garçon. Maintenant c’est un homme, il connaît, il sait de quoi l’Argentine a besoin. Et aujourd’hui, l’Argentine a besoin de ça parce que les supporters aiment ça. »

Pastore est un ami de Messi alors forcément dans le conflit avec les Pays-Bas, qui a impliqué la Pulga, il ne peut que défendre son ex équipier avec l’Argentine. Messi a un gros caractère et on sait qu’il ne se laisse pas faire. Il s’est forcément passé quelque chose mais difficile de tirer le vrai du faux.

C’était un quart de finale de Coupe du Monde, il y a de la provocation à tous les étages et clairement ce match a montré un peu tout cela. De la célébration des argentins, à l’interview de Messi qui insulte un joueur adverse, la fin du match n’a pas été belle mais c’est aussi ce qu’il se passe quand il y a trop de tension. Messi a voulu défendre ses équipiers et en faisant cela, il augmente son aura auprès de ses partenaires. Rien n’est vraiment calculé mais cela montre que l’ange Messi peut sortir les crocs. Comme le dit Pastore, Messi n’aime pas qu’on parle avant un match. Au final, c’est de bonne guerre et le football continue avec cette passion et cette pression.

Retrouvez nos articles sur Google News et MSN/Bing News :

Google News   MSN News

Derniers articles

Articles les plus populaires

Autres articles présents dans Anciens